Fournir un lieu d'accueil à l'innovation biomédicale

Le 05 mars 2010— Winnipeg (Manitoba)

Les nouvelles entreprises de haute technologie sont poussées autant par l'innovation et l'état du marché que par la perspective d'apporter des biens ou des services aux clients prêts à les recevoir. Mais, bien que ces deux éléments soient nécessaires à la viabilité d'une entreprise, ils ne suffisent pas à la garantir. Le facteur déterminant est souvent la qualité de la gestion, la façon dont la direction déploie les ressources disponibles pour affronter les enjeux auxquels toute jeune entreprise doit faire face.

À Winnipeg, les entrepreneurs ont un accès direct à un organisme qui leur permet d'améliorer leurs compétences en gestion et d'accroitre le nombre de ressources à leur disposition. Biomedical Commercialization Canada Inc. (BCC) offre justement ce type d'avantages; elle vise essentiellement à garantir qu'une proportion plus élevée d'entreprises en démarrage atteignent leur maturité au sein de l'économie locale.

Bannière utilisée lors du lancement de produit pour Mavenlive, un service en ligne pour les physiothérapistes développé par une compagnie cliente de BCC.

« Vous pouvez passer des années à établir des liens dans les domaines allant de l'investissement de capitaux aux exigences règlementaires ou vous pouvez tirer parti de notre expertise et de notre réseau », déclare Marshall Ring, directeur exécutif de BCC. « Nous connaissons les obstacles de la commercialisation des technologies, du prototype opérationnel à l'analyse de rentabilité. Nous connaissons bien les détours que peut prendre la route vers le marché. »

Situé dans l'installation de partenariat de l'Institut du biodiagnostic du Conseil national de recherches du Canada, BCC a été créé en 2004 en tant qu'organisme privé à but non lucratif. Et bien que son nom contienne le terme « biomédical », parmi sa clientèle figurent des entreprises ayant une vaste gamme de perspectives commerciales basées sur la science et la technologie.

BCC apporte de la valeur ajoutée à ses clients dans trois domaines clés : les installations et l'infrastructure; le mentorat, l'encadrement et la participation ainsi que la finance et l'investissement. Cela peut se traduire par la prestation de services de base aux entreprises comme l'accès à Internet ou à des services d'imprimerie, ou encore par l'intervention d'experts expérimentés et réputés auprès de l'équipe de direction afin de l'aider à établir des plans d'affaires, des budgets et des stratégies d'accès au marché et à les mettre en œuvre.

En même temps, BCC reçoit son propre soutien du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) qui offre des services-conseils ainsi que de l'aide financière aux petites et moyennes entreprises qui accèdent aux nouvelles technologies et aux connaissances, qui les développent et les exploitent afin de croitre. Le PARI-CNRC travaille en partenariat avec BCC depuis le début, en l'aidant à mettre au point la tactique de l'organisme et en lui fournissant le financement de base.

Ring indique que, bien que BCC et le PARI-CNRC partagent un intérêt commun - voir prospérer les entreprises ambitieuses - ils œuvrent dans des sens totalement différents.

« Les deux organisations apportent beaucoup de valeur ajoutée, mais d'un point de vue différent », déclare-t-il. « À BCC, nous faisons partie de votre entreprise et nous participons aux enjeux quotidiens de mise en œuvre et d'exécution. Le PARI-CNRC apporte de la valeur ajoutée sur le plan stratégique et l'entreprise est orientée vers la réussite. Son rôle en tant que conseiller aide vraiment nos clients à rester concentrés sur les enjeux importants. Le réseau d'experts du PARI-CNRC est d'une valeur inestimable pour nos clients étant donné qu'il leur suffit de faire un appel pour joindre quelqu'un qui peut leur procurer une solution. »

Il ajoute que BCC essaie de garantir à ses clients un accès à un conseiller en technologie industrielle du PARI-CNRC, partie prenante de la synergie qui a mené à des projets profitables et des relations fructueuses au fil des années.

BCC favorise également cette synergie ailleurs, notamment dans le développement des relations clés avec les membres de LifeScience Alley au Minnesota, une association professionnelle à but non lucratif qui dessert l'état du Minnesota et la région environnante. Ces liens géographiques promettent d'améliorer le terrain fertile de la R-D au Manitoba. C'est comme cela que Ring voit la province, c'est-à-dire comme le lieu d'accueil de la science de haut calibre qui se doit d'attirer un volume comparable de capitaux d'investissement.

« Nous comblons une lacune dans le domaine de la commercialisation », conclut-il.

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :