Trouver des réponses sous la pression et assurer le débit pour les clients

Le 13 mai 2009— Mississauga (Ontario)

Pressure Pipe Inspection Company (PPIC)

Pour la plupart d'entre nous, loin des yeux, loin du coeur. Pour les ingénieurs de la Pressure Pipe Inspection Company (PPIC) cependant, loin des yeux, c'est précisément là où se trouve leur milieu de travail.

PPIC est une entreprise qui inspecte les tuyaux souterrains utilisés dans les réseaux d'adduction d'eau et d'égouts des municipalités. Chef de file mondial reconnu en matière d'évaluation des conduites d'eau, la PPIC fournit à ses clients l'information dont ils ont besoin pour comprendre pleinement l'état dans lequel se trouve effectivement leur infrastructure. En s'appuyant sur ces évaluations, les gestionnaires de réseau d'aqueduc peuvent élaborer un plan efficace d'économie de coûts pour la réhabilitation et l'entretien à long terme de leurs canalisations.

Le PipeCrawler de la PPIC

La PPIC s'est engagée à collaborer avec l'industrie de l'eau pour contribuer à établir les normes pour l'inspection et la surveillance des tuyaux. Elle ne cesse de lancer sur le marché de nouvelles technologies d'évaluation des tuyaux en investissant dans la R D et en travaillant en étroite collaboration avec des partenaires de recherche externes.

Le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) a joué un rôle déterminant dans le processus d'innovation de la PPIC. « En tant qu'entreprise canadienne, nous sommes chanceux d'avoir accès à quelques programmes formidables de soutien à l'innovation du PARI-CNRC », de déclarer M. Brian Mergelas, président-directeur général de la PPIC.

« Nous n'avons pas seulement obtenu un soutien financier, nous avons également tiré parti du mentorat et des services consultatifs des conseillers en technologie industrielle (CTI) du PARI-CNRC, ajoute t il. M. Gopala Gowda, qui est notre CTI depuis 2003, a été impliqué tout au long de notre processus d'innovation et a fourni un soutien technique et commercial précieux et des maillages clés en plus de nous diriger vers d'autres programmes. Ses qualités impressionnantes - expertise, connaissances et conscience professionnelle - nous ont permis d'apprécier pleinement la valeur du programme. »

L'étroite collaboration avec le PARI-CNRC a permis à la PPIC de tracer un plan précis pour l'élaboration et la commercialisation de la technologie. L'entreprise a terminé avec succès trois projets avec le PARI-CNRC couvrant tous les services et technologies de base de la PPIC. Les deux premiers projets consistaient à faire progresser son Remote Field Transformer Coupling (RFTC) (télécouplage de transformateur de terrain) et son Acoustic Emission Testing (AET) (dispositif d'essai par émission acoustique) brevetés, qui sont des technologies complémentaires pour les tuyaux cylindriques en béton précontraint (TCBP). « Le RFTC permet de déceler les dégâts existants, tandis que l'AET permet de surveiller la détérioration continue d'un tuyau en temps réel, d'expliquer M. Mergelas. Les deux technologies tirent parti de la construction des TCBP, qui sont renforcés au moyen de fils d'acier précontraint encastrés au milieu du béton. »

Tout comme les appareils d'imagerie à résonance magnétique d'un hôpital examinent discrètement le corps humain, l'outil de diagnostic téléguidé que PPIC a élaboré pour parcourir les tuyaux utilise l'imagerie magnétique pour trouver des ruptures dans les fils précontraints qui entourent le coeur en béton des tuyaux. L'outil PipeCrawler, premier système téléguidé faisant appel à la technologie RFTC, peut confirmer l'endroit, le nombre et la gravité des ruptures du fil d'acier et permet de choisir de réparer, de remplacer ou simplement de surveiller les tuyaux. Le PipeCrawler a fait partie du New Product Showcase lors de la conférence annuelle de 2005 de la American Water Works Association et il a remporté les prix régionaux et nationaux du PARI-CNRC pour une nouvelle technologie en 2006.

La surveillance de la détérioration d'une rupture de fil découverte par le PipeCrawler a fait l'objet d'un autre projet de recherche que la PPIC a effectué grâce à l'aide du PARI-CNRC. La PPIC a mis au point un système acoustique de surveillance de la détérioration continue des tuyaux. Cette surveillance s'effectue à partir du sol et n'exige pas que les services d'eau ferment le réseau. Il surveille passivement les signaux acoustiques qui sont transmis à travers les tuyaux. Avec le soutien du PARI-CNRC, la PPIC a mis au point un système de surveillance par émission acoustique (AET) à distance, contrôlé en temps réel, pour réduire les coûts de fonctionnement et améliorer l'efficacité de la surveillance par émission acoustique.

Plus récemment, la PPIC a terminé le troisième projet du PARI portant sur les progrès de la technologie de détection des fuites Sahara. Ce système unique en son genre détecte et localise les fuites dans des conduites d'eau de grand diamètre. Grâce à la détection de fuites, les services d'eau réduisent la perte d'eau, qui ne produit pas de revenu, et l'écoulement des égouts, protègent l'environnement, réduisent au maximum leur risque opérationnel et prolongent la durée de vie sécuritaire et économique de leurs tuyaux, épargnant ainsi des millions de dollars.

Les avantages découlant de projets de R D bénéficiant du soutien du PARI-CNRC sont immédiats et considérables, non seulement parce qu'ils permettent d'accroître le revenu, mais également parce qu'ils permettent d'obtenir un financement supplémentaire de la R D d'autres organismes gouvernementaux et même de mobiliser des capitaux étrangers.

« Nous avons enregistré une augmentation considérable de nos revenus grâce au soutien du PARI-CNRC, de déclarer M. Mergelas. Il nous a été plus facile de faire la démonstration de notre engagement à l'égard de l'élaboration de technologies et de solutions de pointe pour l'industrie de l'eau et de notre capacité à les réaliser, lorsque nous étions en quête de capital étranger. »

De fait, de 2005 à 2008, on peut attribuer plus de cinq millions de dollars de revenu à des projets liés au PARI-CNRC. « Le soutien indéfectible que le PARI-CNRC apporte à l'élaboration de notre technologie de base et la crédibilité qu'il confère à notre collaboration renforcent sans aucun doute les dossiers que nous présentons pour obtenir du financement d'autres sources, d'expliquer M. Mergelas. À la suite du succès que nous ne cessons de remporter grâce au PARI-CNRC, nous avons été en mesure de dégager deux millions de dollars en soutien de R D d'autres ministères et de recueillir six millions de dollars de capital de risque. »

La PPIC a également recruté cinq techniciens hautement qualifiés dans le cadre du Programme emploi jeunesse du PARI-CNRC afin de répondre à l'accroissement de la demande pour des services d'inspection.

« La collaboration avec le PARI-CNRC a été une expérience extraordinaire, et nous prévoyons remporter davantage de succès, de déclarer M. Brian Mergelas. Je conseillerais à toute entreprise oeuvrant dans l'innovation de communiquer avec le PARI-CNRC. »

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :