ARCHIVÉ - Un terminal satellite pour votre sac à dos

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

NORSAT International Inc.

Le 24 juillet 2007— Ottawa (Ontario)

GLOBETrekker

GLOBETrekker

Norsat International Inc., l'une des principales compagnies de communications par satellite au Canada, vient tout juste de créer un nouveau paradigme pour les terminaux satellites portables. En concevant un terminal récepteur-émetteur satellite suffisamment petit pour être contenu dans une couple de sacs à dos, la société a ouvert des marchés entièrement nouveaux à la technologie des communications bidirectionnelles par satellite.

« Ce terminal, le GLOBETrekker, est conçu pour les missions « spontanées » dans le cadre desquelles les utilisateurs peuvent être dépêchés n'importe où sur un court avis et obligés d'y installer leur équipement », dit Pervez Siddiqui, vice-président au Marketing chez Norsat.

Réservé jadis exclusivement aux opérations militaires, cette version beaucoup plus petite, plus facile à utiliser et plus robuste de ses terminaux satellites mobiles, permet à pratiquement n'importe quel organisation d'établir des communications bidirectionnelles rapidement et facilement à partir de n'importe quel endroit éloigné sur la planète.

Cette technologie est nul doute facile à utiliser, mais sa mise au point n'a pas été simple. En effet, alors qu'elle entrevoyait un potentiel de marché beaucoup plus vaste pour les terminaux de communications par satellite portables, la société Norsat devait prendre une décision risquée. Son créneau du moment, les opérations militaires, quoique restreint, était solide. Développer une technologie que certains disaient impossible à réaliser ou pour laquelle il n'y avait pas de marché en valait-il les risques?

« Je savais que nous avions une proposition de technologie légitime et qu'il existait un débouché réel pour cette technologie », se souvient le Dr Aimee Chan, alors vice-présidente aux Opérations, maintenant PDG. « Mon défi était de convaincre le Conseil d'administration de Norsat de soutenir le projet et d'accroître le financement pour les activités de développement, qui était très bas en 2003. J'ai dû vanter beaucoup les mérites de la technologie pour reconstruire le service de R-D et produire un nouveau produit. »

Le Dr Chan s'est alors adressé à Daryl Wong, conseiller en technologie industrielle du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) pour s'enquérir de l'aide que le Programme pourrait leur apporter.

« Nous avons rapidement formé une équipe du PARI-CNRC pour étudier la proposition, l'équipe et les ressources de Norsat, déclare Daryl Wong. Nous avons déterminé que son potentiel de marché était fort. La demande provenait particulièrement des médias. Ils avaient besoin d'un produit robuste d'une grande mobilité et d'une grande simplicité. La concurrence était de plus en plus féroce dans le monde de la radiodiffusion. Nous avons donc conseillé à Norsat de présenter leur proposition au Conseil d'administration. »

« Le PARI-CNRC a joué un rôle primordial dans l'approbation de notre financement, dit le Dr Chang. Lorsqu'il est question de développement technologique, il faut faire vite. En trois mois, le PARI-CNRC avait terminé son analyse et il nous avait aidés à rédiger un plan d'affaires solide, qui augmentait la crédibilité de notre proposition et solidifiait notre capacité de faire approuver le financement. »

« L'un de nos objectifs stratégiques était d'être les premiers à commercialiser notre technologie, explique le Dr Chan. Nous voulions, idéalement, former l'équipe le plus rapidement possible, mais trouver de l'expérience en technologie des satellites n'est pas une chose facile. Grâce au programme de stages de la Stratégie emploi jeunesse du PARI-CNRC, nous avons pu embaucher trois ingénieurs diplômés, ce qui nous a permis de vraiment accroître nos ressources en génie mécanique. »

« Le PARI-CNRC nous a permis de courir le risque au niveau du développement, dit Pervez Siddiqui. Les défis étaient tellement nombreux que sans son aide, nous n'aurions sans doute pas couru ce risque. »

Au cours du troisième trimestre de 2005, le service de marketing de Norsat a organisé le lancement important du GLOBETrekker par monsieur Ward Elcock, alors sous-ministre de la Défense du Canada, à un salon professionnel d'envergure qui se tenait à Londres (Angleterre). Depuis ce temps, les commandes entrent de façon constante.

« Nos revendeurs aiment beaucoup le produit, dit le Dr Chan. Fabriqué sur mesure et sur commande, il comporte un tas d'options. Nous travaillons présentement aux touches finales de marketing, dont les boîtiers et les supports. »

Certains secteurs industriels, comme l'exploitation forestière et l'exploitation minière et pétrolière, particulièrement en régions éloignées, s'intéressent de plus en plus à cette technologie. La technologie GLOBETrekker pourrait aussi être utilisée par le gouvernement canadien pour relier les collectivités éloignées par satellite.

Une mise en candidature présentée par le PARI-CNRC a permis à Norsat de recevoir un prix de deuxième place des Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC), soit un prix de coopération internationale. Ce prix est remis aux compagnies canadiennes qui ont contribué, de manière significative, au développement international.

Le Canada est depuis longtemps un chef de file dans la technologie des communications par satellite et, dans un domaine où on pousse la technologie à ses limites, la société Norsat du Canada continue d'établir des normes. Avec tout l'intérêt que suscite la technologie GLOBETrekker, devrait demeurer dans la plus haute orbite des satellites pendant encore longtemps.

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :