ARCHIVÉ - Une réussite bien claire à 30 000 pieds d'altitude

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Gatekeeper Systems Inc.

Le 15 juin 2007— Ottawa (Ontario)

« Les autobus scolaires ont été notre tout premier marché », dit Doug Dyment, président de Gatekeeper Systems Inc. (GSI), fabricant de systèmes d'enregistrement de données vidéo et audio à haute résolution. « Nos premiers systèmes étaient des systèmes analogues, dont l'extraction des données était lente et pénible. Ils se vendaient bien parce que la résolution de nos données était bonne et que les clients obtenaient un soutien formidable, mais pour demeurer concurrentiels et pénétrer les marchés internationaux, nous savions qu'il fallait passer au numérique. »

La société GSI visait l'intégration verticale complète, soit la conception, l'essai et la fabrication d'une nouvelle génération de systèmes numériques de haute qualité, mais elle savait qu'elle aurait besoin d'aide. Les systèmes d'enregistrement vidéo sont beaucoup plus complexes qu'ils ne le semblent. Le bruit, la poussière, la chaleur et le froid, le vandalisme, des sources d'alimentation non fiables et, en particulier, les vibrations, tous ces facteurs se marient pour faire de l'autobus scolaire un environnement numérique très inhospitalier, surtout pour les niveaux de résolution que l'entreprise essayait d'atteindre.

« Nous avions des idées d'applications qui, selon nous, nous mèneraient bien plus loin que le marché des autobus scolaires », ajoute Doug Dyment.

En 2002, la société GSI s'est adressée au Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) pour obtenir de l'aide pour la construction d'un prototype du concept pour une nouvelle plate-forme d'enregistrement numérique. Cette plate-forme intégrerait le logiciel et le matériel. L'entreprise avait aussi besoin d'aide pour élaborer un plan détaillé pour l'intégration verticale complète de ses procédures de production.

Le PARI-CNRC lui a fourni un financement pour son projet initial, en plus d'une mine d'expertise industrielle ainsi qu'en génie et sur les marchés. Il en est résulté un prototype très performant.

Posséder un prototype, c'était bien beaux, mais il fallait passer à la production, et GSI devait résoudre certains des problèmes, comme la fiabilité, qui sont propres aux programmes de prototypes. L'entreprise voulait une installation de production commerciale de première classe, où la conception, les essais et la fabrication se feraient sur place. Pour faire l'essai du rendement du système et de la vidéo dans des conditions de vibrations extrêmes, le PARI-CNRC a installé le système d'enregistrement de GSI sur l'hélicoptère Bell 412 du CNRC, un aéronef utilisé comme laboratoire de recherche sur les systèmes évolués. « Les systèmes ont fonctionné à merveille. En fait, le CNRC utilise présentement l'enregistreur vidéo numérique Viperfish® ASX pour enregistrer les mouvements des pilotes, un « programme d'enregistrement de l'activité neuronale en vol » qu'exécute présentement l'Institut de recherche aérospatiale du CNRC pour mesurer l'activité cérébrale du pilote », dit Tony Edgar, le conseiller en technologie industrielle (CTI) du PARI-CNRC qui travaille avec la société GSI.

« Nous cherchions à obtenir un financement additionnel du PARI-CNRC et, encore une fois, nous avons obtenu bien plus qu'un simple financement, dit Doug Dyment. On nous a appris comment faire passer des produits nouveaux du développement à la production. En travaillant ensemble, nos deux équipes ont pu croiser des techniques de fabrication allégée et des structures de cellules utilisées dans des industries sans lien avec la nôtre – nous aidant à concevoir notre secteur de production. Une nouvelle norme sur les méthodologies de conception et de prototypage a été créée et nous y avons ajouté de nouveaux programmes et de nouveaux systèmes. »

Le PARI-CNRC a aidé l'entreprise a résoudre des problèmes à trois niveaux : logiciel, système et matériel. Il a aidé la société GSI à mettre au point des installations d'essai pour le traitement des chocs, à installer des tables de vibration et des chambres thermiques, et davantage. « Mon CTI, Tony Edgar, nous a énormément aidés, beaucoup plus que nous nous y attendions au départ, se rappelle Doug Dyment. Il nous a obligés à réfléchir et à aborder les idées sous des angles différents. »

« Notre nouvelle génération de systèmes numériques, avec ses données sur disque dur et ses noyaux de mémoire utlra-stables, nous ouvre de nouveaux créneaux », explique Doug Dyment avec enthousiasme. « Nous profitons d'occasions pour d'importantes applications dans le secteur militaire ainsi que les secteurs de la marine, de l'aérospatiale, de l'application et la loi et de la sécurité intérieure. »

Aujourd'hui, la société GSI concoure sur la scène mondiale – et elle gagne. « Nous venons tout juste de signer des contrats pour installer des systèmes de surveillance sur des aéronefs de la U.S. Air force et de la force aérienne de la Colombie et, plus récemment, avec la GRC. Nous sommes aussi en train de conclure un certain nombre de marchés pour des applications maritimes et terrestres », déclare Doug Dyment, le sourire aux lèvres.

« Depuis la première intervention du PARI-CNRC, Gatekeeper Systems Inc. a changé radicalement, dit Tony Edgar. L'entreprise est passée d'un intégrateur de pièces importées à valeur ajoutée comptant 7 personnes, à un fabricant aux opérations intégrées employant 57 personnes. » En 2007, les ventes de GSI devraient connaître une croissance de 66 %, ce qui signifie l'ajout de personnel dans les secteurs de l'ingénierie, des opérations, des ventes et de la fabrication.  

Lorsqu'on lui a demandé si sa compagnie aurait pu réussir à ce point sans l'aide du PARI-CNRC, Doug Dyment a répondu qu'il ne fait nul doute que les idées, l'encouragement et les conseils techniques dispensés par le PARI-CNRC et son CTI ont été et sont toujours des facteurs énormes dans la réussite de Gatekeeper.

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :