ARCHIVÉ - Scanimetrics Inc. Edmonton, ALberta

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 05 mars 2007— Edmonton (Alberta)

Steven Slupsky (à dr.), président et directeur général, traite de la technologie d'essais sans contact des puces à semiconducteurs de l'entreprise avec le Dr Chris Sellathamby (à g.), vice-président, Ingénierie.

Steven Slupsky (à dr.), président et directeur général, traite de la technologie d'essais sans contact des puces à semiconducteurs de l'entreprise avec le Dr Chris Sellathamby (à g.), vice-président, Ingénierie.

Dans le monde électronique d'aujourd'hui, les puces à semiconducteurs se retrouvent partout – dans les ordinateurs personnels, les téléphones cellulaires, les automobiles, l'équipement médical, l'équipement industriel et autres biens. Mais avant de pouvoir être utilisées, toutes ces puces doivent être vérifiées!

La société Scanimetrics Inc. d'Edmonton essaie de changer la manière de vérifier ces puces. « Notre technologie est unique – personne ne vérifie les puces de la manière dont nous le faisons. Scanimetrics pourrait révolutionner l'industrie à l'échelle de la planète », explique le président et directeur général Steven Slupsky.  

Les puces sont produites sur des rondelles, avec de nombreuses puces sur chaque rondelle, et les circuits font l'objet d'essais pendant que les puces sont encore sur la rondelle. Les méthodes actuelles exigent un contact physique pour la vérification des circuits. Après les essais, la rondelle est découpée et on jette les puces défectueuses et endommagées. Les puces qui ont réussi les essais sont vendues et intégrées aux produits de consommation et aux produits industriels.  

L'industrie de fabrication des semiconducteurs est une industrie énorme, avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 200 milliards $US. Les méthodes d'essais actuelles sont la source de bien des maux de tête pour les fabricants. Les technologies utilisées pour l'essai et l'emballage des puces à semiconducteurs n'ont pas gardé le pas avec les améliorations rapides au niveau du procédé de fabrication. Présentement, la vérification ou l'emballage de bon nombre de puces coûte plus cher que leur fabrication.

Les méthodes actuelles entraînent aussi des limites au niveau de la conception des puces à semiconducteurs. Il serait possible de fabriquer des puces plus petites, plus denses et moins chères – mais elles doivent être plus grandes pour répondre aux exigences des procédés d'essais. De plus, le contact physique requis pour les essais égratigne ou endommage parfois les puces.

La solution? Scanimetrics Inc. d'Edmonton, la seule entreprise disposant d'une technologie de « sonde virtuelle » qui permet de ne jamais toucher la puce et d'effectuer des essais sans fil de plusieurs circuits en même temps.

La technologie d'essais sans contact de Scanimetrics est une innovation radicale qui permet des coûts d'essais et d'emballage jusqu'à 1000 fois inférieurs aux méthodes actuelles. La nouvelle technologie sans fil « à l'échelle de la puce » permet de fabriquer des puces 100 à 1000 fois plus petites. Les puces peuvent aussi être vérifiées plus rapidement – souvent 1000 puces peuvent être vérifiées dans le même temps qu'il faudrait pour vérifier une seule puce aujourd'hui.

La société Scanimetrics a été fondée par Steven et Brian Moore en 2001. Au cours des deux premières années, Steven a travaillé en étroite collaboration avec l'Université de l'Alberta à l'évaluation des débouchés pour la technologie – développée au départ dans les laboratoires de l'université – et à l'élaboration d'un plan d'affaires. La société a reçu le coup de pouce financier dont elle avait besoin pour vraiment aller de l'avant en 2003, lorsqu'elle a remporté le concours de plans d'affaire du programme VenturePrize d'Edmonton.

« Après ce jalon, nous avons entamé une discussion avec le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) qui nous a fourni un financement pendant nos étapes initiales, alors que nous en avions le plus besoin, et a soutenu nos activités de développement technologique. Le PARI-CNRC nous a aussi mis en contact avec des conseillers experts en la matière qui ont compris à la fois nos défis technologiques et nos défis au niveau du marché. Ces experts nous ont aidés à comprendre la meilleure application de notre technologie et où l'industrie pourrait tirer profit de son utilisation », dit Steven Moore.

La société Scanimetrics a acquis davantage de crédibilité et de validation lorsqu'elle a remporté, en 2004, le Prix de la technologie la plus novatrice dans le cadre du Southwest Test Workshop, un événement important reconnu par l'industrie.  

En 2005, Scanimetrics a signé une entente avec Cadence Design Systems, une compagnie américaine, pour que les ingénieurs de Scanimetrics puissent utiliser la technologie de Cadence. Scanimetrics a aussi signé une entente avec une fonderie taïwanaise, United Microelectronics Corporation, pour la fabrication de son premier prototype.  

« Nous effectuons présentement des essais individualisés chez deux gros fabricants de composants intégrés, un en Europe, l'autre aux États-Unis. Nous y évaluons le niveau d'intégration de notre technologie à leurs applications. Jusqu'à maintenant, les essais se déroulent très bien », dit Steven Moore avec enthousiasme.

Les résultats positifs que la société a connus jusqu'à maintenant donnent confiance à Steven Moore. « C'est une période emballante pour notre compagnie. Je suis certain que ces évaluations de notre technologie en action démontreront les avantages et les applications que nous pouvons offrir à l'industrie. »

« Jusqu'à maintenant, notre succès est directement lié à l'aide financière et aux conseils techniques du PARI-CNRC. L'encadrement et la flexibilité du PARI-CNRC ont maximisé la valeur de nos projets. Notre succès continu fera progresser l'industrie des semiconducteurs au Canada et à l'échelle mondiale et il fera connaître le secteur économique basé sur le savoir, en pleine croissance, de l'Alberta. L'aide que le PARI-CNRC apporte à notre compagnie et à des compagnies comme la nôtre fera reconnaître le Canada comme un pays où l'innovation reçoit le soutien dont elle a besoin pour faire prospérer les compagnies », explique M. Moore.

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :