ARCHIVÉ - Élimination de l'oeil rouge, et d'autres aventures du monde des photos numériques

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

iSYS Corporation

Le 26 avril 2007— Ottawa (Ontario)

Photo originale et photo corrigée automatiquement pour l'oeil rouge avec le système d'iSYS

Photo originale et photo corrigée automatiquement pour l'oeil rouge avec le système d'iSYS

Des millions d'utilisateurs de caméras numériques font maintenant imprimer leurs photos à des postes spécialisés dans des magasins partout dans le pays. Ce procédé est si simple qu'il est facile de ne pas remarquer certaines innovations poussées qui améliorent la qualité du produit final.

Une des innovations les plus remarquables est un système qui permet d'éliminer la couleur rouge qui apparaît dans les photos quand l'éclair est reflété par les vaisseaux sanguins des yeux du sujet. Une petite compagnie de St. John's a mis au point un produit qui permet d'éliminer ce problème au postes de développement de photos en appuyant sur un seul bouton — peu importe l'endroit sur la photo où les yeux rouges apparaissent.

Ce bouton met en action le système PixFix™ Red-Eye (brevet en attente) introduit par la compagnie iSYS en 2002. Même si cette firme ne compte que trois employés, elle a travaillé en collaboration avec le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC), qui offre un éventail de services techniques et de conseils commerciaux ainsi que du soutien financier potentiel aux PME canadiennes axées sur la croissance et l'innovation. Ces services sont exécutés au moyen d'un grand réseau intégré de conseillers en technologie industrielle (CTI) — un groupe d'environ 260 professionnels dans 100 communautés partout au Canada — et permettent au PARI-CNRC de soutenir la recherche innovatrice, et le développement et la commercialisation de nouveaux produits et services.

Dans ce cas, le PARI-CNRC a aidé la compagnie iSYS à développer un logiciel qui remplace simplement le point rouge par un point noir qui ressemble à la pupille du sujet. Il est toutefois difficile sur le plan technique de placer ce point au bon endroit dans la photo, et cette difficulté avait posé de grandes difficultés pour les firmes d'impression de photos.

« Nous nous sommes simplement lancés dans ce domaine », dit le vice-président de la commercialisation, M. John Guzzwell, qui se rappelle que de grandes entreprises de l'industrie, comme Sony, ont montré un grand intérêt pour ce produit quand la firme iSYS l'avait présenté à un grand salon commercial européen.

Douze compagnies dans neuf pays en Amérique du Nord, en Europe et en Asie ont acquis une licence pour le produit PixFix™ Red-Eye. Le système corrige maintenant le problème de l'oeil rouge dans des milliards de photos chaque année dans des grandes opérations d'impression commerciales, les postes de consommateur ordinaires ou les imprimantes de bureau conçues pour imprimer des photos.

En 2006, grâce à ces réussites, M. Guzzwell, Patricia LeFeuvre et Rodney Hale, le trio qui a fondé iSYS en 1999, ont gagné le prestigieux Prix d'innovation Manning. Ils travaillaient ensemble à C-CORE, une entreprise de recherche située à l'Université Memorial (Terre-Neuve) et voulaient étudier les possibilités commerciales de nouvelles technologies d'imagerie.

Leurs premiers travaux ont eu lieu dans des installations de transformation du poisson, où ils ont développé des algorithmes pour permettre aux caméras de déceler les défauts visibles dans les filets défilant sur une bande transporteuse.

Avec le soutien du PARI-CNRC, la compagnie a par la suite utilisé ses connaissances en analyse d'images pour mettre au point PixFix™ Red-Eye, un produit qui devait être prêt pour s'attaquer à un marché en évolution rapide. M. Guzzwell fait remarquer que, malgré les revenus que fournissent le produit à la compagnie, iSYS entretient toujours une relation dynamique avec le PARI-CNRC pour perfectionner et agrandir la série de produits qu'elle offre.

« Il est impossible de faire des travaux de développement non subventionnés et survivre », affirme M. Guzzwell. « C'est formidable que nous puissons entreprendre ces projets et développer ces logiciels. »

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :