ARCHIVÉ - Une nouvelle flamme brûle avec éclat dans l'industrie du pétrole lourd

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

GRIT Industries Inc.

Le 05 mars 2007— Regina (Saskatchewan)

Le président de Grit Industries, Wayne King, l'innovateur derrière des technologies efficaces pour l'industrie du pétrole lourd.

Le président de Grit Industries, Wayne King, l'innovateur derrière des technologies efficaces pour l'industrie du pétrole lourd.

Depuis sa tendre enfance, sur une ferme de Lloydminster, Wayne King voit en tout appareil mécanique quelque chose qu'il pourrait améliorer. À l'âge de neuf ans, il a transformé le motoculteur de sa mère en go-cart, et il ne s'est jamais arrêté.

En 1985, après quelques années dans l'industrie du pétrole lourd, il était évident pour Wayne que les méthodes utilisées pour la manipulation des déchets du pétrole étaient primitives – pas écologiques, pas saines pour les travailleurs et une source de gaspillage.

Avant de transporter le pétrole lourd à la raffinerie par camion, il faut y extraire l'eau, le gaz et la grenaille (les sables, le limon et l'argile). Dans les années 80, le pétrole lourd était réchauffé pour que la grenaille tombe dans le fond des réservoirs de stockage et que l'eau et les gaz remontent à la surface, avec une petite quantité de gaz s'échappant dans l'environnement. « Ce travail était non seulement dur physiquement, mais aussi dangereux, dit Wayne King. Les hommes devaient entrer dans le réservoir pour y enlever la grenaille. Personne, dans l'industrie, n'avait essayé d'y extraite le pétrole et le sable à l'aide d'une tarière. »

La société Grit Industries est le fruit du prototype de creusage à la tarière à petite échelle – le Grit Hog – qu'il a construit dans son garage. « Grâce à un prêt-subvention de 50 000 $ de la province de l'Alberta, j'ai pu faire la démonstration de cette machine et mettre au point la troisième génération de la machine en 1995. Grit Industries a maintenant versé plus de 1 300 000 $ en impôts sur l'entreprise que j'ai construite avec cette subvention de démarrage », ajoute Wayne Smith. Aujourd'hui, l'équipement de creusage à la tarière Grit Hog est à l'oeuvre dans toute l'Alberta, permettant une production plus propre et plus efficace du pétrole lourd.  

Le Grit Hog n'était toutefois que le début. Dans les années 90, Wayne King a voulu trouver une façon de récupérer le gaz qui s'échappait (du gaz naturel brut) pour réchauffer le pétrole lourd. Son entreprise a alors commencé à vraiment se réchauffer. Il voulait mettre au point une méthode de chauffage hautement efficace, sécuritaire et à basse pression pour l'industrie du pétrole lourd. La méthode utilisée pour réchauffer le pétrole est encore non sécuritaire, inefficace et complexe, faisant parfois sauter le dôme et le dessus des réservoirs.

Dans ce genre de production, les gaz s'échappent en ne libérant que quelques onces de pression, mais il faut des livres de pression pour traiter le pétrole. Wayne n'a jamais été une personne pour reculer face à un défi, mais il savait qu'il avait besoin de l'aide du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches (PARI-CNRC) pour résoudre ce problème d'onces et de livres. Le PARI-CNRC travaille avec des compagnies entrepreneuriales pour les aider à réaliser leur plein potentiel et pour développer leurs connaissances et leur capacité d'innovation, et les commercialiser.   

Avec l'aide du PARI-CNRC, Grit Industries met présentement au point un tube à fumée qui utilise les gaz évacués perdus pour réchauffer le pétrole dans le réservoir avec quelques onces de pression seulement. « Le gros avantage, c'est que nous n'avons pas besoin d'utiliser de l'électricité et il y a très peu de coût en capital », ajoute Wayne Smith.

Pour développer la technologie, Wayne Smith a essayé de trouver des solutions simples. Premièrement, il a étudié les brûleurs à basse pression des barbecues et des fournaises résidentielles. Ensuite, il a trouvé une technologie inventée par les Chinois – un siphon thermique utilisé pour siphonner la chaleur d'une usine pour ensuite chauffer l'usine. Finalement, il a acheté le brevet américain expiré d'une compagnie, qui portait sur le chauffage de l'eau domestique.

« J'ai été surpris de constater que la technologie n'avait jamais été utilisée, dit-il. Cette compagnie était assise sur sa technologie depuis 20 ans. J'ai aussi eu la chance de rencontrer l'inventeur de cette technologie. Même si la technologie existait, nous avions besoin de 125 000 BTU/heure, et le dispositif n'offrait que 65 000 BTU/heure. Avec un développement plus poussé, ce nouveau tube à fumée offre maintenant une efficacité thermique de 80 pour cent. »

Cette technologie constitue un développement important pour l'industrie du pétrole lourd. À l'échelle planétaire, les réserves de pétrole léger et moyen diminuent, et les gros producteurs de pétrole, à l'étranger, devront bientôt puiser dans leurs réserves de pétrole lourd. « Ceci signifie qu'ils utiliseront probablement l'équipement et la technologie mises au point au Canada », ajoute Wayne Smith avec un large sourire.

Le nouveau tube à fumée, un système de chauffage biphasique avec   thermosiphon, fonctionne avec quelques onces de gaz seulement et il n'y a pas de flamme directe dans le réservoir. « C'est beaucoup plus sécuritaire et économique », explique Wayne Smith.

« Je suppose qu'on ne peut sortir le rêveur de l'inventeur, dit Wayne à la blague. Nous avons un nouveau projet conjoint avec l'industrie et le PARI-CNRC est un partenaire important, nous dispensant son expertise en génie et un encadrement. Nous essayons présentement de mettre au point un « traiteur de production mécanique » (TPM) pour séparer le pétrole des autres composants, et ainsi réduire le transport du pétrole par camion vers un poste central, pour l'acheminer par pipeline. »

La compagnie possède maintenant 20 unités, prouvant ainsi que le TPM fonctionne dans différents environnements et différentes situations. La deuxième phase comportera des essais sur le terrain et la troisième phase consistera à vérifier la possibilité d'acheminer le pétrole et l'eau dans des tuyaux séparés. Et tout ceci se traduira par des possibilités et des emplois pour les Albertains.

« J'ai toujours su qu'il y avait une meilleure façon d'effectuer le travail, ajoute Wayne Smith. Mais je n'aurais pu faire tout cela sans le PARI-CNRC. Nous avions besoin de beaucoup d'aide pour monter tout le projet. Le personnel du PARI-CNRC était intéressé et dévoué, et il désirait nous aider à entreprendre le projet. »

Grit Industries Inc. étend aussi l'utilisation de bon nombre des technologies mises au point initialement pour l'industrie du pétrole dans le but d'améliorer l'efficacité de l'industrie du gaz naturel. La technologie de boucle thermique utilisée pour réchauffer le gaz naturel fournit une efficacité thermique de 80 pour cent au lieu de l'efficacité de 40 pour cent générée auparavant. Wayne entrevoit aussi d'autres applications dans l'avenir. Il est le genre de personne qui, non seulement veut essayer de trouver une meilleure façon d'effectuer le travail, mais qui sait aussi comment faire ce travail!        

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :