ARCHIVÉ - Une nouvelle technologie apporte une solution propre à l'industrie laitière

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Noblewood Transport

Le 15 mai 2007— Ottawa (Ontario)

Grâce à l'une des améliorations les plus fondamentales que l'industrie laitière a connues depuis l'avènement de la pasteurisation, Terry Kemp ne doit plus recourir à de l'eau chaude et à des désinfectants au chlore très forts pour nettoyer sa flotte de camions-citernes. Il les nettoie plutôt avec de l'eau traitée avec de l'ozone, ce qui coûte beaucoup moins cher et prend beaucoup moins de temps pour rendre les camions plus propres que jamais auparavant.

La compagnie de Terry Kemp, Noblewood Transport, se trouve à Burgessville, au coeur de la région laitière du Canada dans le Sud-Ouest de l'Ontario. Son partenaire dans cette initiative est Harold Krause, fondateur de la société Krause Ozotech de Brantford en Ontario, qui a été le pionnier de l'utilisation de l'eau ozonée pour diverses applications commerciales.  

L'ozone, une forme spéciale d'oxygène avec trois molécules d'oxygène au lieu des deux molécules qu'on retrouve habituellement dans l'air qui nous entoure, possède une capacité exceptionnelle pour enlever les bactéries et autres contaminants. Contrairement à la plupart des désinfectants chimiques, l'ozone ne laisse aucun résidu et il redevient de l'oxygène dans l'atmosphère que nous respirons.

Messieurs Kemp et Krause ont travaillé à la mise au point d'un système de réservoirs et de soupapes pour rendre le nettoyage des camions laitiers avec l'eau ozonée le plus automatique possible. Au fil d'un long processus de recherche et développement, Terry Kemp et Harold Krause ont reçu de l'aide du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches (PARI-CNRC), qui offre un éventail de services de consultation de nature technique et commerciale ainsi qu'une possibilité d'aide financière à des petites et moyennes entreprises canadiennes en croissance.

Le programme est dispensé par un vaste réseau intégré de conseillers en technologie industrielle – un groupe de 260 personnes réparties dans 100 collectivités d'un océan à l'autre. Travaillant directement avec ces clients, le PARI-CNRC soutient la recherche et le développement novateurs et la commercialisation de produits et services nouveaux.

Le PARI-CNRC a fourni un financement aux sociétés Noblewood et Ozotech pour leurs travaux préliminaires sur l'eau ozonée, pour leur permettre de prouver le concept technique. Le PARI-CNRC les a ensuite aiguillées vers le programme CanAdvance du Conseil de l'adaptation agricole, qui leur a fourni un financement additionnel pour passer au niveau de projet pilote.

« Cette aide nous a vraiment aidés à passer d'une étape à l'autre, se rappelle Terry Krause. Elle a aussi accordé de la crédibilité à notre projet et nous a permis d'obtenir du financement d'autres personnes. »

Une telle crédibilité était aussi importante pour la démonstration de l'efficacité de cette technologie aux autorités d'organismes comme les Dairy Farmers of Ontario, l'Ontario Milk Transport Association et le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, qui supervisent l'application d'un ensemble de règlements complexes sauvegardant ce produit agricole fondamental.

Maintenant que ces organismes ont approuvé officiellement la technologie de l'ozonisation, Terry Kemp profite non seulement des avantages que représente l'utilisation d'une moins grande quantité d'eau, mais aussi de l'utilisation de l'eau froide. L'eau froide rend le procédé moins dommageable sur les camions-citernes, éliminant le stress structural que causait l'injection d'eau chaude dans les réservoirs pour ensuite les refroidir pour transporter le lait.

Ce procédé a aussi permis de réduire le stress qu'engendrait cette opération rurale sur le système septique par le déversement de grandes quantités d'agents de nettoyage au chlore. En fait, la fosse septique peut, elle aussi, être nettoyée avec de l'eau ozonée.

Terry Kemp, qui représente la troisième génération de la famille dans l'industrie laitière, est très reconnaissant envers le PARI-CNRC qui a permis à Noblewood de surmonter les défis techniques et bureaucratiques et de pointer l'entreprise dans une direction prometteuse.

« La réalisation d'un projet comme celui-ci exige beaucoup de protocole, dit-il. Le PARI-CNRC y a joué un rôle très important. Il nous a fourni un soutien énorme en plus de nous donner la confiance nécessaire pour poursuivre cette tâche titanesque. »

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :