ARCHIVÉ - Un fabricant de Nouvelle-Écosse innove dans l'industrie des herbes biologiques

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Naturally Nova Scotia Dartmouth, Nouvelle Écosse

Le 01 octobre 2007— Halifax (Nouvelle-Écosse)

Nancy Smithers, propriétaire de Naturally Nova Scotia

Nancy Smithers, propriétaire de Naturally Nova Scotia

Aujourd'hui, de plus en plus de gens utilisent les remèdes à base de plantes médicinales pour rester en santé. Un fabricant d'herbes médicinales de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, profite de cette demande à la hausse des consommateurs, et exploite une technologie novatrice pour produire des plantes médicinales biologiques de haute qualité.

Fondée par Nancy Smithers en 1994, Naturally Nova Scotia a grandi d'une petite entreprise familiale à une entreprise de premier plan qui possède une ferme de 250 acres. Elle vend une gamme complète de produits à base de plantes médicinales biologiques, notamment des extraits, des capsules et des aérosols contre les maux de gorge. Son marché le plus important est le Japon, où elle vend 75 pour cent de ses produits à base de plantes médicinales, mais elle vend également des produits au Canada (marques de commerce Naturally Nova Scotia et Choix du Président). Naturally Nova Scotia prévoit lancer ses produits en Allemagne en septembre 2007, et a l'intention de percer le marché des États-Unis l'an prochain.

Naturally Nova Scotia est fière d'être un fabricant « intégré » : elle prend en charge ou participe à toutes les étapes de production, que ce soit la culture et la cueillette, l'élaboration des « recettes » des produits, la fabrication du produit final ou la distribution aux clients. Naturally Nova Scotia est le seul fabricant de remèdes à base de plantes médicinales de Nouvelle-Écosse, et l'un de quelques fabricants canadiens. Il n'entre en partenariat qu'avec des agriculteurs canadiens pour cultiver ses produits. La compagnie est aussi une entreprise de plantes médicinales purement biologiques, telle que certifiée par l'ISO; c'est la première entreprise de fabrication de remèdes à base de plantes médicinales à obtenir cette certification.

Naturally Nova Scotia fait la culture de ses plantes médicinales de façon biologique, et, à la récolte, elle utilise des lyophilisateurs à la fine pointe de la technologie pour faire sécher les herbes cueillies. La lyophilisation extrait l'humidité des plantes au-dessous du point de congélation et sous un vide poussé, ce qui laisse les ingrédients actifs intacts. Ce processus permet d'optimiser efficacité et qualité. Après la lyophilisation, les plantes sont moulues pour les mettre en capsule ou subissent un procédé d'extraction. La lyophilisation est un procédé plus avancé que le séchage par air chaud, qui tend à oxyder les plantes et risque d'en détruire les ingrédients actifs.

Naturally Nova Scotia a connu une croissance exceptionnelle dans l'industrie des remèdes à base de plantes médicinales, grâce à ses extraits de qualité supérieure, et la propriétaire Nancy Smithers attribue ses réussites les plus récentes en grande partie au Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC). Le PARI-CNRC aide les petites et moyennes entreprises à innover sur le plan technologique. Ses conseillers experts dans une vaste gamme d'industries sont situés aux quatre coins du pays et travaillent individuellement avec les entreprises sur leurs stratégies d'innovation et de technologie, proposent l'expertise appropriée et les aident à repérer les données techniques pertinentes à leurs activités.

Mme Smithers admet volontiers qu'à ses débuts, elle en avait beaucoup à apprendre sur l'industrie des remèdes à base de plantes. À l'époque, les recherches sur les remèdes à base d'herbes et les procédés d'extraction étaient pour ainsi dire inexistantes. Ces procédés d'extraction utilisent un liquide, habituellement l'alcool, pour extraire des éléments des herbes. Comme le dit Mme Smithers, elle « bidouillait » tout en essayant d'en apprendre plus sur l'industrie, essentiellement à l'aide de livrets sur les herbes et des connaissances acquises pour obtenir sa certification d'herboriste. Comme pour toute petite entreprise, il lui a été difficile d'avoir accès à une expertise coûteuse, et donc à progresser. Mais Mme Smithers était déterminée à faire croître son entreprise, et elle a exploré toutes les avenues possibles. Ses recherches l'ont mené au PARI-CNRC. Ce fut le début d'une relation qui lui a donné accès à des conseils techniques des conseillers du PARI-CNRC et a lancé une collaboration avec des scientifiques de l'Institut des biosciences marines (IBM) du CNRC. Le CNRC a aidé Naturally Nova Scotia à acquérir l'expertise scientifique nécessaire pour croître et devenir un chef de file novateur dans l'industrie des remèdes à base de plantes médicinales.

Pendant six ans, Naturally Nova Scotia a travaillé étroitement avec les conseillers scientifiques du CNRC et les experts en produits naturels de l'IBM-CNRC sur la recherche et le développement de procédés d'extraction pour les plantes et la création de nouvelles gammes de produits. Les plantes choisies pour ce projet ont été le bleuet, la canneberge, le chardon-Marie, l'échinacée, le millepertuis, la valériane et le gattilier.

« Notre partenariat avec le PARI-CNRC et l'IBM-CNRC nous a permis de travailler avec des experts dans les sciences de l'alimentation et les produits naturels afin d'élaborer des procédés d'extraction des plantes qui aboutissent à un produit de qualité supérieure », a dit Mme Smithers. « Ce projet conjoint nous a aidés à mettre sur le marché des produits uniques, grâce aux recherches et aux connaissances scientifiques. D'autres font de l'extraction de plantes, mais nos méthodes ont subi des analyses scientifiques exhaustives qui les rendent uniques. »

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :