Président et chef de la direction de Zymeworks, Dr Ali Tehrani, qui annonce la collaboration avec le CNRC

Transcription

Format MP4

Vidéo du président et chef de la direction de Zymeworks, Dr Ali Tehrani, qui annonce la collaboration avec le CNRC pour développer une série d’anticorps bispécifiques contre le cancer et d’autres maladies.

Transcription :

(À l'écran :
BioTransfert 2014 - Toronto - 18 mars, 2014
Présenté par : Conseil national de recherches du Canada et FMB
Vidéo fourni par : Institut Ontarien du cerveau)

(À l'écran : Présentation - Ali Tehrani : Cofondateur, président et chef de la direction Zymeworks)

Je suis heureux d’être ici et c’est avec plaisir que nous annonçons cette collaboration avec le CNRC.

(À l'écran : Présentation - Anticorps bispécifique Azymetric™ - cible simultanément deux gènes impliqués dans le cancer
(image d'une molécule)
Conçu à l'aide de la plateforme de modélisation in silico ZymeCAD™ de Zymeworks)

Comme Roman l’a mentionné, bien que son annonce officielle ne survienne que maintenant, cette collaboration dure déjà depuis très très longtemps et, au nom de toute l’équipe de Zymeworks, nous sommes enchantés d’apprendre à tous quel groupe fantastique existe au CNRC, quels chercheurs et quelle infrastructure de calibre mondial il y a au CNRC.

Ce que je tenais en partie à souligner aujourd’hui est que cette collaboration avec le CNRC devrait servir de modèle à des initiatives pancanadiennes. En écoutant les exposés ce matin, quand Julie a présenté son diagramme, j’ai noté qu’il y avait très peu de collaborations sur la côte ouest. Or, en tant que pays, nous devons montrer que nous ne sommes pas uniquement des provinces, que nous pouvons travailler comme une entité nationale.

Je crois fermement que ce qui peut être imaginé au Canada peut y être créé également, et que nous pouvons le commercialiser ici. Nous avons de fabuleux chercheurs, des établissements formidables, et le moment est venu de les garder ici au lieu de les expédier dans le sud. Tout débute ici. Tout commence par les 100 rencontres avec les entreprises, tout commence en découvrant ces fantastiques plateformes technologiques qui nous ont été présentées ce matin, en prenant ce risque, cette initiative, et en étant convaincu qu’il y a tout ce qu’il faut pour réussir ici, au Canada.

Je peux dire en toute confiance que nous avons incroyablement profité de ce que le CNRC a à offrir, et je suis extrêmement confiant dans ce que nous sommes sur le point de réaliser ensemble, c’est-à-dire que nous allons développer les meilleurs produits biologiques pour soigner le cancer, pas seulement ici, au Canada, mais sur la planète entière.

Toutes les connaissances sont là, les innovations aussi. Il ne manque que la collaboration. Beaucoup d’organisations fantastiques sont présentes ici aujourd’hui. Le CNRC a le chic pour créer des tendances. Il est prêt à se lancer en affaires et n’hésite pas pas à le dire. C’est pourquoi j’encourage vivement chacun à travailler avec lui, sinon directement, du moins indirectement. Faites circuler le mot. C’est ici que cela se passe, c’est avec ce groupe que vous devez effectuer vos recherches.

Nous sommes très très enthousiastes et j’attends avec impatience les trois à cinq prochaines années pour voir les produits qui se retrouveront en clinique et éventuellement sur le marché.

Donc, encore une fois, merci, et j’espère que nous aurons d’autres nouvelles prometteuses à vous annoncer dans les années à venir. Merci.

(À l'écran : Conseil national de recherches Canada. © Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le Conseil national de recherches du Canada, 2014.)

Date de modification :