Un scintillement tous les dix-huit mois dans une étoile en formation révèle l’existence d’une très jeune planète

Une équipe internationale de chercheurs a noté une variation sporadique dans la luminosité d’une étoile naissante. Le scintillement, qui revient aux dix-huit mois, n’est pas un phénomène nouveau pour les scientifiques, mais le fait qu’il soit répétitif donne à penser qu’une planète se cache là-bas.

La découverte est un premier coup d’éclat pour l’étude sur les variations de luminosité du télescope James Clerk Maxwell Telescope (JCMT), lequel n’en est qu’à la moitié de sa mission de trois ans durant laquelle il suivra huit pépinières galactiques et relèvera les fluctuations de la lumière émise par les étoiles en gestation. Cette étude est capitale, car elle nous aidera à comprendre comment les étoiles et les planètes s’assemblent. Elle est pilotée par Doug Johnstone, agent de recherche au Conseil national de recherches du Canada, et par Greg Herczeg, professeur à l’Université de Pékin (Chine), avec le concours d’une équipe internationale d’astronomes venant du Canada, de la Chine, de la Corée, du Japon, de Taïwan et du Royaume-Uni.

Transcription

Format MP4

Transcription :

(Titre codés ne sont pas disponible pour cette vidéo - Transcription ci-dessous)

Vidéo des images infrarouges la région de la constellation du Serpent de la galaxie. L’arrière-plan est bleu. Des étoiles en formation, montrées sous forme de points jaunes, sont au centre de nuages rouges, représentant les gaz environnants.

(À l'écran : Une image à l’échelle, à gauche, montre la région de la constellation du Serpent de la galaxie. L’arrière-plan est bleu. Des étoiles en formation, montrées sous forme de points jaunes, sont au centre de nuages rouges, représentant les gaz environnants.
Du côté droit de l’écran, le texte indique ce qui suit : « Le scintillement de l’étoile EC53, à intervalle de 18 mois, révèle la présence d’une planète cachée. Constellation du serpent de la galaxie. Février 2016 – Juin 2017. »

(À l'écran : Images taken at the James Clerk Maxwell Telescope in collaboration with
les marques de : Université Kyung Hee; Kavli Institute for Astronomy and Astrophysics (KIAA)
Université de Pékin)

(À l'écran : Conseil national de recherches Canada. Mot-symbole « Canada ».)

Date de modification :