Julie Ducharme, Ancienne Directrice générale, qui présente l’offre du CNRC dans le domaine des thérapeutiques en santé humaine lors du Biotransfert 2014 à Toronto

Transcription

Format MP4

Vidéo de Julie Ducharme, ancienne Directrice générale, qui présente l'offre du CNRC dans le domaine des thérapeutiques en santé humaine lors du Biotransfert 2014 à Toronto.

Transcription :

(À l'écran : diapositive de présentation - Pourquoi s'associer au CNRC en sciences de la vie?)

Pourquoi s'associer au CNRC dans le domaine des sciences de la vie direz-vous? Eh bien, notre personnel est très qualifié. Son expertise est reconnue dans les technologies biologiques et médicales. Nous sommes réputés pour collaborer avec l'industrie et pour notre infrastructure de pointe. Dans le domaine des dispositifs médicaux, nous pouvons contribuer du concept au prototype. En santé humaine, nous pouvons tout faire, de la validation de la cible aux bioprocédés semblables aux bonnes pratiques de fabrication.

(À l'écran : Diapositive de présentation - Notre direction stratégique)

En tant qu'ORT, nous devons bien connaître la situation pour comprendre ce qui engendre le changement, qui peut être de nature scientifique, technologique ou industriel. Nous le faisons pour nous assurer que nos travaux concordent avec les besoins des innovateurs canadiens. Bref, nous nous efforçons vraiment d'offrir quelque chose de différent, comparativement aux autres maillons de la chaîne, de combler l'écart entre la recherche fondamentale et le déploiement des technologies. Sur ce diagramme qui montre la chaîne de valeur, on aperçoit le développement des produits et des dispositifs. Nous travaillons principalement aux étapes qui se trouvent du côté gauche de la chaîne.

(À l'écran : Diapositive de présentation - Les partenaires industriels du CNRC)

Pour l'instant, nous comptons une centaine de collaborations avec des entreprises canadiennes. Comme l'illustre cette carte, ces collaborations se concentrent essentiellement à Montréal et dans le Grand Toronto, mais nous en comptons d'autres dans l'Ouest, à Vancouver, Calgary et Winnipeg, et dans l'Est, dans les Maritimes.

(À l'écran : Diapositive de présentation - Domaines stratégiques en biotechnologie)

Pour les thérapeutiques en santé humaine, nous avons choisi de concentrer nos activités en biotechnologie. Nous nous intéressons donc surtout aux macromolécules, le secteur à plus forte croissance pour la plupart des sociétés de biotechnologie et des grosses sociétés pharmaceutiques. Nos travaux ciblent trois grands aspects stratégiques qu'à l'interne nous appelons programmes. Un programme est un groupe de projets ou d'activités partageant le même but et la même vision. Comme je l'ai mentionné plus tôt, nous essayons de diminuer les risques associés au développement des produits biologiques, mais aussi d'en stimuler la fabrication au Canada. Parallèlement, nous travaillons sur des vaccins, et aimerions en créer de nouveaux, plus rentables, pour les adultes, et les commercialiser plus rapidement. Enfin, nous travaillons dans un troisième secteur, qui a pour but de permettre aux produits biologiques de franchir la barrière hémato-encéphalique. Bref, d'accéder au cerveau. Une autre présentation, qui aura lieu plus tard ce matin, portera sur ce sujet.

(À l'écran : Diapositive de présentation - CNRC Thérapeutiques en santé humaine)

Pour y arriver, plus de 300 employés, scientifiques et techniciens travaillent dans les labos de Montréal, d'Ottawa et de Halifax. Avant sa restructuration en 2012, le CNRC était composé d'instituts. Il y en avait un à Montréal, un autre à Ottawa et un troisième à Halifax. Depuis 2012, ces trois instituts se sont fusionnés. À présent, leurs employés travaillent tous sous la bannière du Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine. Avoir autant de spécialistes dans des domaines si variés, et dont le savoir-faire se complète, nous permet de nous attaquer à de plus grands et de meilleurs projets. À dire vrai, nous sommes présentement la plus vaste équipe du Canada dans le domaine des produits biologiques.

(À l'écran : Diapositive de présentation - Conclusion)

Nous possédons une expertise spécifique dans la production et la modification des anticorps, dans le développement et l'industrialisation des bioprocédés. Voici une photo de notre usine pilote à Montréal. Nous sommes aussi devenus experts dans la caractérisation des produits biologiques, leur purification, et en pharmacologie. Nous concevons des vaccins, des adjuvants, et avons acquis un savoir-faire particulier en imagerie, l'imagerie préclinique du cerveau, pour être précise.

(À l'écran : Diapositive de présentation - Conclusion)

Pour conclure, en tant que partenaire de R-D de choix en biotechnologie et dans les technologies médicales, le CNRC s'efforce d'atténuer les risques liés aux étapes cruciales du développement des produits biologiques et des technologies médicales. Nous voulons améliorer les produits et les procédés, et raccourcir le temps du laboratoire au marché. Donc avec la collaboration de nos partenaires, en travaillant avec eux, nous leur avons permis de franchir des jalons essentiels, d'attirer davantage les investisseurs, ce qui s'est concrétisé par la création d'emplois de qualité pour les Canadiens.

(À l'écran : diapositive de présentation: Merci. Julie Ducharme, B Pharm, PhD. Directrice générale, Thérapeutiques en santé humaine. 514-496-6101. Julie.Ducharme@nrc-cnrc.gc.ca. www.nrc-cnrc.gc.ca.)

Je vous remercie de votre attention.

(À l'écran : Conseil national de recherches Canada. © Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le Conseil national de recherches du Canada, 2014.)

Date de modification :