ARCHIVÉ - Sujets discutés lors de la rencontre avec la communauté de Rothwell Heights

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Réunion du 2 novembre 2009

Mesures d'atténuation

Les mesures d'atténuation semblent fonctionner, mais pourrait-on consulter les résultats des essais sur le niveau de bruit?

Le CNRC y travaille. Les membres de la communauté recevront un courriel qui les mettra au courant de la situation dès que les rapports seront prêts.

Nous sommes énormément reconnaissants de la réduction des heures d'exploitation cet été, mais lorsque les installations fonctionnent, les bruits et les odeurs paraissent aussi forts qu'auparavant. A-t-on pris des mesures pour améliorer la situation?

Le CNRC a investi environ 750 000 dollars cette année pour l'installation d'équipement servant à réduire le bruit. Nous testons le bruit et les odeurs à leurs niveaux actuels afin d'établir les valeurs repères qui permettront d'évaluer correctement l'incidence des mesures d'atténuation à venir.

Quant à la réduction des odeurs provenant du CNRC, pourquoi libérer les gaz ailleurs ou plus haut dans l'atmosphère? Pourquoi ne pas simplement les piéger à la source?

Le CNRC étudie toutes les solutions possibles. Un rapport détaillant d'autres mesures d'atténuation potentielles sera rendu au CNRC en janvier.

Pouvez-vous nous assurer que les 3,7 millions de dollars prévus par le CNRC pour la réduction du bruit et des odeurs iront bien à ce projet et ne seront pas détournés vers un autre?

Cette somme a été affectée au projet. Un plan pluriannuel de dépenses a été dressé et nous le partagerons avec la communauté.


Santé et sécurité

Le CNRC teste quel type de carburants?

En général, les essais du CNRC portent sur le combustible diesel, sur le carburant destiné aux avions à réaction et sur quelques nouveaux carburants biologiques.

Diminuerez-vous les essais sur les carburants liquides?

Oui. Nous essayons de réduire la quantité de carburant liquide employée dans divers tests.

Les odeurs libérées par le CNRC pourraient-elles avoir un impact sur la santé?

Selon le rapport de 2000-2002, les odeurs du CNRC ne suscitent aucune préoccupation sur ce plan. Néanmoins, le CNRC a accepté d'accélérer l'examen de ces questions importantes et amorcera de nouvelles études pour réévaluer les émissions de ses installations d'essai.

Avez-vous vérifié si la santé de vos employés pourrait être en danger?

Le CNRC respecte des exigences sévères en matière de sécurité au travail. Ces exigences veillent à garantir totalement la santé et la sécurité de ses employés. Le CNRC a mis en place un programme très bien intégré de santé et de sécurité au travail partout dans l'organisme et ce programme est exécuté en collaboration avec les délégués syndicaux. Les incidents et accidents sont abondamment documentés, car le CNRC attache une grande importance à son personnel.


Lieu des essais

Pourquoi y a-t-il des installations d'essai dans des lieux peuplés?

Le CNRC doit équilibrer les désirs de la communauté avec ses propres besoins et ceux de sa clientèle, au profit de la population canadienne. Quand la chose est réalisable et pratique, le CNRC bâtit de nouvelles installations à l'extérieur du campus du chemin Montréal. Ainsi, le CNRC et ses partenaires ont construit un laboratoire sur le givrage des avions à Mirabel, au Québec, en 2007, et le CNRC vient d'apporter la touche finale à un plan visant à bâtir d'autres installations pour les essais aérospatiaux à Thompson, au Manitoba.

Les tierces parties qui utilisent les installations doivent-elles respecter les mêmes mesures d'atténuation que le CNRC?

Oui. Tous ceux qui utilisent les installations respectent les mesures d'atténuation du CNRC. Par ailleurs, à l'avenir, toutes les ententes incluront une clause les obligeant à le faire.

Il semble y avoir plus d'essais qu'il y a 15 à 20 ans.

Le CNRC a effectivement agrandi certaines de ses installations au fil des ans. Néanmoins, le CNRC s'est engagé auprès des communautés voisines, en atténuant le plus possible les incidences potentielles de ses activités sur l'environnement tels le bruit et les odeurs.


Communication avec la collectivité

Comment saurons-nous si une anomalie au CNRC peut avoir un impact sur la communauté?

Le CNRC ne prévoit aucune situation anormale de cette nature. Néanmoins, advenant le cas improbable d'une telle circonstance non urgente, le CNRC signalerait l'événement au comité exécutif de la communauté de Rothwell Heights ainsi qu'à la liste de distribution courriel. Dans un contexte d'une situation urgente, le CNRC communiquerait directement avec les services d'urgence de la Ville d'Ottawa.

Y a-t-il un plan pour renseigner les communautés voisines advenant une situation d'urgence?

Oui. S'il faut communiquer avec les communautés voisines, la Ville d'Ottawa prendra la relève comme cela serait le cas dans n'importe quelle situation analogue sur le territoire de la municipalité.

Les problèmes persistent depuis des années et les réponses du CNRC à nos lettres et à nos doléances laissent à désirer.

Nous faisons de notre mieux pour répondre à toutes les préoccupations. Nous nous efforcerons de communiquer régulièrement avec les gens de la communauté et nous planifions des rencontres communautaires afin d'assurer une bonne communication avec les gens de notre voisinage.

Quand aura lieu la prochaine réunion?

La prochaine réunion se tiendra au milieu de janvier et portera spécifiquement sur l'installation du CNRC sur les carburants synthétiques. Nous y donnerons aussi une brève mise à jour sur l'application des mesures d'atténuation et les étapes à venir.

Date de modification :