ARCHIVÉ - Évaluation du groupe des Technologies langagières interactives (groupe de TLI) - Institut de technologie de l'information du CNRC (ITI-CNRC)

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sommaire executif

Le texte qui suit présente les conclusions de l'évaluation du groupe des Technologies langagières interactives (groupe de TLI), un groupe de recherche de l'Institut de technologie de l'information du Conseil national de recherches Canada (ITI-CNRC). L'évaluation aborde également la contribution du groupe à la création et au fonctionnement du Centre de recherche en technologies langagières (CRTL), lequel a pour but d'appuyer la recherche canadienne dans l'industrie de la langue et le développement de nouvelles solutions en matière de technologies langagières.

Le groupe de TLI est une initiative du Plan d'action pour les langues officielles (PALO) qui a été amorcé en mars 2003 et constitue une des composantes principales du CRTL. Le PALO a pour objectif de renforcer la dualité linguistique au pays en s'appuyant sur trois axes de développement : l'éducation; le développement des communautés; et, une fonction publique exemplaire. Le PALO devait reposer en partie sur une industrie de la langue forte, laquelle comprend les trois secteurs suivants : la traduction, dont la localisation et l'interprétation; la formation linguistique (apprentissage des langues); et les technologies langagières. Or, le manque de capacité en recherche et développement (R-D) au sein de cette industrie, qui avait été identifié avant le lancement du PALO, s'avérait un frein important au développement de cette industrie et, conséquemment, à la mise en oeuvre du PALO.

C'est ainsi que sous le PALO, le CNRC a obtenu un montant total de 10 M $ (2 M $ par année pour la période de 2003-04 à 2007-08) afin de :

  • créer un programme de recherche en technologies langagières; et
  • créer, en collaboration avec le Bureau de la traduction (BTC) et l'Université du Québec en Outaouais (UQO), un Centre de recherche en technologies langagières (CRTL).

Le montant a été accordé de façon récurrente par le Secrétariat du Conseil du Trésor afin de permettre la stabilité à long terme des activités de recherche au CNRC.

Le groupe de TLI est un des huit groupes de l'ITI-CNRC. Ce dernier fait partie des 19 instituts et programmes du CNRC. L'ITI-CNRC gère des programmes de recherche au Nouveau-Brunswick et dans la région de la Capitale nationale (Ottawa et Gatineau). Au moment de l'évaluation, le groupe de TLI avait atteint sa capacité maximale en termes de ressources et comptait sur la présence de neuf chercheurs et développeurs ainsi que trois employés de soutien (administration, agent de développement commercial, soutien informatique), pour un total de 12 employés à temps complet, plus un nombre variable de personnes à temps partiel (étudiants co-op ou gradués, post-doctorants, chercheurs invités).

Parallèlement à la mise en oeuvre du programme de recherche par le CNRC, des efforts furent consentis par les trois partenaires pour la création du CRTL. Pour la période de 2003 à 2005, le CRTL a opéré sous la forme d'un consortium de trois partenaires fondateurs (le CNRC, l'UQO et le BTC), selon les modalités d'un protocole d'entente entre les trois parties. Au printemps 2005, le concept initial du CRTL a pris un statut juridique indépendant par la création d'un organisme à but non lucratif (OBNL). Ce dernier agit comme un organisme de coordination pour tous les partenaires du CRTL.

Objectifs de l'évaluation et méthodes utilisées

L'évaluation du groupe de TLI vise l'atteinte des deux objectifs suivants :

  • Répondre à l'engagement pris vis-à-vis du Conseil du Trésor à savoir que le CNRC entreprendrait une évaluation du programme de recherche (c'est-à-dire du groupe de TLI), que se soit une évaluation formative après trois années d'opération ou une évaluation sommative après quatre ou cinq années; et,
  • Répondre aux exigences d'évaluation du PALO, à partir duquel le financement du groupe de TLI a été attribué et qui implique un apport au CRTL, avant le retrait ou le renouvellement du plan.

L'étendue de cette évaluation implique avant tout les activités qui ont été générées par le 10 M $ accordé par le Secrétariat du Conseil du Trésor sous le couvert du PALO, donc se limite aux activités et résultats du groupe de TLI. Cependant, comme les documents de base du programme indiquaient que l'objectif du financement incluait la création et le fonctionnement du CRTL, et que ce dernier fait appel à la fois au partenariat entre les trois organisations fondatrices (CNRC, BTC, UQO) et au rôle maintenant occupé par le CRTL-OBNL, une partie de l'analyse traite du CRTL dans son ensemble, notamment dans les sections liées à la mise en oeuvre et à la pertinence du programme. Il n'était cependant pas demandé d'effectuer une évaluation du concept du CRTL, ni du CRTL-OBNL. Une telle évaluation aurait été réalisée dans une perspective différente. Par conséquent, une dimension comme la contribution des autres partenaires à la création et au fonctionnement du CRTL, par exemple, n'a pas été évaluée.

Cette étude porte sur les trois éléments d'évaluation suivants : résultats atteints; conception, mise en oeuvre et rentabilité, et, pertinence. Les données ayant servi à cette évaluation ont été recueillies à l'aide des trois méthodes principales suivantes : une revue de la documentation pertinente, des entrevues avec des représentants clés (n=23) et un comité de cinq experts dans le domaine des technologies langagières, dont trois membres nationaux et deux membres internationaux, pour évaluer le niveau de qualité et d'excellence des activités de R-D du groupe de TLI.

Constatations et recommandations – Niveau d'atteinte des résultats

Le niveau d'atteinte des résultats a été principalement évalué en se basant sur le modèle logique et le plan de mesure de rendement du groupe de TLI. Il a d'abord été constaté que le choix et la qualité des activités de recherche et des extrants du groupe de TLI sont très satisfaisants, considérant le peu d'années d'existence du groupe. Certains projets tels que PORTAGE, Barçah et Terminoweb témoignent de la notoriété acquise par le groupe. Le niveau d'atteinte des résultats immédiats est satisfaisant, sauf pour celui lié aux transferts de connaissances et de technologies qui, malgré les efforts consentis et les nombreux efforts de collaboration avec l'industrie, demeure fortement déterminé par la perception des différents répondants. Or, pour certains, le groupe a atteint un niveau de transfert satisfaisant alors que pour d'autres, davantage d'efforts auraient dû être entrepris sur ce plan. Ce dernier résultat devra faire l'objet davantage d'efforts tel qu'il est spécifié dans une recommandation. Enfin, il a été observé que l'atteinte des résultats intermédiaires et du résultat stratégique ne pourra être réalisée sans la coopération entre les partenaires principaux du CRTL et l'identification d'indicateurs de rendement adéquats, ce qui est appuyé par une autre recommandation.

Recommandation :

Il est recommandé que l'ITI-CNRC, en coordination avec les partenaires clés du CRTL et avec l'industrie, définisse les besoins et objectifs liés au transfert technologique et contribue à l'atteinte de ces objectifs par l'identification d'actions appropriées.

Réponse de la gestion : Recommandation acceptée. Cette recommandation ne pourra être suivie qu'une fois les actions de la recommandation 6 au sujet de la CRT seront complétées ; en effet, il conviendra d'identifier les besoins en R-D de l'industrie avant de définir leurs besoins et objectifs liés au transfert technologique. Entre temps, néanmoins, le CNRC continuera d'ajuster ses propres objectifs liés au transfert technologique selon ses interactions courantes auprès des partenaires clés et de l'industrie.

Il est recommandé que le CNRC valide les résultats attendus qui sont communs à plus d'un partenaire clé du CRTL (niveau intermédiaire et stratégique) et identifie les indicateurs de rendement appropriés de concert avec ces derniers.

Réponse de la gestion : Recommandation acceptée. L'ITI-CNRC pilotera un exercice avec les partenaires clés du CRTL afin de revisiter les objectifs, les attributions et les indicateurs de rendement appropriés.

Constatations et recommandations – Conception, mise en oeuvre et rentabilité

En premier lieu, il a été observé que la conception du programme associée au groupe de TLI est adéquate dans l'ensemble, alors que celle liée au CRTL-OBNL s'est améliorée, malgré qu'elle ne fasse pas l'unanimité parmi les partenaires clés. En ce qui a trait au niveau de coordination et de coopération entre les organisations associées au CRTL, il s'est aussi grandement amélioré depuis sa création, mais il y a encore place à l'amélioration au cours des prochaines années. Dans le cas du processus de gestion pour le groupe de TLI, il est efficient en ce qui regarde le CNRC, mais nécessite quelques améliorations pour ce qui touche la gestion du CRTL-OBNL. Deux recommandations ont été formulées à cet égard.

Pour la gestion du rendement, le groupe de TLI possède un bon système pour le niveau des extrants et des résultats immédiats. Il doit cependant compter sur une forte coopération et coordination avec ses partenaires clés du CRTL afin d'assurer le suivi sur les résultats des niveaux intermédiaires et stratégiques qui lui sont attribués et, en conséquence, le groupe de TLI ne peut être entièrement imputable de ces résultats. Enfin, il est important de spécifier que les ressources qui ont été attribuées au CNRC sous le PALO ont été utilisées pour la création et le fonctionnement d'un groupe de recherche et que le manque de financement alloué au CRTL a entraîné des difficultés de financement pour le CRTL-OBNL. La problématique du financement du CRTL, qui fait l'objet d'une recommandation, pourrait avoir une incidence négative sur la capacité et du groupe de TLI et du CRTL-OBNL à atteindre les objectifs du PALO.

Recommandations :

Il est recommandé que le groupe de TLI prépare des plans de travail annuels plus formels, ainsi que des plans pluri annuels, afin de rendre la communication des activités et des orientations stratégiques en R-D plus transparente tout en respectant la confidentialité de certaines informations et d'augmenter les possibilités de collaborations internes et externes au CRTL.

Recommandation acceptée. L'ITI-CNRC développe actuellement sont plan d'activités pour les trois prochaines années dans le cadre d'un exercice de planification à l'échelle du CNRC et communiquera les aspects relatifs au GTLI non confidentiels de son plan à ses partenaires. L'ITI-CNRC améliorera également la promotion des résultats obtenus et sollicitera des réactions de la part des autres groupes de R-D, des usagers institutionnels et de l'industrie, en vue d'identifier des nouvelles occasions de collaboration.

Promouvoir l'échange des plans de travail des différents partenaires clés afin d'augmenter les possibilités de collaborations internes.

Il est recommandé que l'ITI-CNRC communique de façon claire sa politique de propriété intellectuelle et d'émission de licences du CNRC aux partenaires du CRTL et aux entreprises intéressées de l'industrie.

Réponse de la gestion : Recommandation acceptée. Le l'ITI-CNRC développera un plan de communication élargi expliquant sa politique de propriété intellectuelle et sa gestion du transfert technologique. La politique de la propriété intellectuelle du CNRC, actuellement sous révision, sera communiquée aux partenaires du CRTL et aux entreprises intéressées.

Il est recommandé que le CNRC, en collaboration avec ses partenaires, continue de participer à la recherche d'une solution durable en ce qui a trait à l'autonomie financière du CRTL-OBNL.

Réponse de la gestion : Recommandation acceptée. Toutefois, le CNRC désire d'abord revoir le modèle de gestion du CRTL ainsi que les rôles et les responsabilités des trois partenaires fondateurs, tel que soulevé dans l'évaluation, afin de déterminer la meilleure approche pour le futur pour le CNRC et ses partenaires.

Constatations et recommandations – Pertinence

L'examen du troisième élément abordé dans le cadre de cette évaluation, la pertinence du groupe de TLI, indique que certains points importants seront à considérer afin d'assurer l'existence du groupe à long terme, autant à l'intérieur du CNRC que dans une perspective liée au CRTL-OBNL. En premier lieu, il a été constaté que le domaine de recherche du groupe de TLI est cohérent avec les objectifs du CNRC et de l'ITI-CNRC, mais ne constitue pas un secteur de priorité nationale pour le CNRC. À cet effet, le document intitulé « La science à l'oeuvre pour le Canada, une stratégie pour le CNRC, 2006-11 » n'appui pas explicitement l'importance stratégique du groupe de TLI pour le CNRC. Cependant, le groupe de TLI cadre avec les trois orientations stratégiques de l'ITI-CNRC telles qu'elles apparaissent dans le rapport sur les Plans et priorités du CNRC.

D'autre part, même si le groupe de TLI est bien aligné avec l'environnement de la R-D dans l'industrie de la langue, il a été relevé que la cohérence du groupe avec les objectifs du PALO dépendra de sa capacité à bien définir les besoins de l'industrie de la langue en matière de R-D dans les technologies langagières et d'adapter sa stratégie de R-D en conséquence.

L'atteinte du résultat stratégique commun au groupe de TLI et au CRTL-OBNL : « Contribution à la croissance de l'industrie canadienne de la langue par l'entremise de la R-D », énonce bien le besoin d'une connaissance approfondie des besoins réels de cette industrie en matière d'innovations, de problèmes à résoudre. Plusieurs intervenants s'entendent pour dire que la Carte routière technologique (CRT) paru en 2005 était un excellent départ puisqu'elle était la suite d'une vaste consultation pancanadienne de l'industrie effectuée en 2003. Elle nécessite cependant d'être revue et approfondie.

Recommandation :

Il est recommandé que l'ITI-CNRC, avec l'aide des partenaires clés du CRTL, élabore une stratégie visant à approfondir la connaissance des besoins de l'industrie de la langue en matière de R-D en utilisant la Carte routière technologique comme point de départ, ce qui ne pourra se faire qu'avec un apport significatif au TLI de ressources ciblées en ce sens.

Réponse de la gestion : Recommandation acceptée. Il est à noter qu'une première phase de la Carte routière technologique (CRT) de l'industrie de la langue fut complétée par l'AILIA en mars 2005, dont les résultats furent ensuite promus par le CRTL-OBNL. Une deuxième phase de la CRT est nécessaire afin de fournir l'information pertinente au suivi de cette recommandation.

Le CNRC s'engage à travailler de concert avec les partenaires clés et l'industrie afin de déterminer le meilleur moyen d'engager une deuxième phase de la CRT.

Le CNRC s'engage à contribuer temps et fonds de concert avec les partenaires clés et les autres intervenants pour la réalisation de la deuxième phase de la CRT

Date de modification :