ARCHIVÉ - Évaluation du Centre pour la commercialisation de la technologie biomédicale du CNRC

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sommaire

En 2001, on a octroyé au CNRC des ressources visant un certain nombre de domaines émergents en recherche et en technologie qui ont été cernés par des partenaires locaux en consultation avec le CNRC. En vertu des initiatives des grappes technologiques du Centre et de l'Ouest (ICO), six initiatives ont été financées, chacune se concentrant sur une technologie en particulier. Elles comprennent :

  • la transformation de l'aluminium au Saguenay;
  • la fabrication de produits photoniques à Ottawa;
  • la technologie biomédicale à Winnipeg;
  • les nutraceutiques et aliments fonctionnels, à Saskatoon;
  • la nanotechnologie à Edmonton;
  • les piles à combustible à Vancouver.

En 2005, une évaluation de ces grappes technologiques a été lancée. Le présent rapport présente les principales constatations, conclusions et recommandations concernant le Centre pour la commercialisation de la technologie biomédicale (CCTB-CNRC). Le CCTB-CNRC est l'installation de partenariat industriel (IPI) adjacente à l'Institut du biodiagnostic du CNRC (IBD-CNRC) à Winnipeg.

Voici les principales raisons justifiant une évaluation des initiatives à ce moment :

  • réunir de l'information sur les progrès accomplis à ce jour dans le cadre des initiatives, et notamment sur les leçons tirées et les nouvelles méthodes, afin d'appuyer l'orientation stratégique du CNRC à contribuer à la viabilité socio-économique des collectivités du Canada, par le biais de grappes technologiques;
  • créer une occasion de communiquer avec des parties intéressées aux initiatives dans les collectivités;
  • fournir au CNRC de l'information sur le rendement à ce jour, qui servirait à faciliter la prise de décisions au sujet du renouvellement du financement des initiatives, celui-ci venant à échéance en 2006-2007 après une période initiale de cinq ans.

Le Comité de la haute direction du CNRC a approuvé le cadre de référence pour cette évaluation en septembre 2005.

L'évaluation portait sur la période de 2002-2003 à 2005-2006 inclusivement et se concentrait sur les questions de pertinence; les premiers résultats et incidences; le concept, le mode de prestation et la rentabilité; et les leçons tirées et les nouvelles méthodes. Les questions du Comité d'examen des dépenses du gouvernement fédéral ont également été prises en considération dans l'élaboration des questions d'évaluation.

Les principales méthodologies utilisées pour répondre à ces questions d'évaluation comprenaient un examen des documents; un examen des données administratives et de rendement; la tenue d'entrevues avec des sources d'information clés; et une étude de mesure des grappes technologiques.

Aperçu de l'Initiative des grappes technologiques du Centre pour la commercialisation de la technologie biomédicale

Le CNRC a lancé son initiative des grappes technologiques du Centre pour la commercialisation de la technologie biomédicale en 2002 dans le cadre de la deuxième phase de financement octroyé aux grappes technologiques. Note de bas de page 1 La responsabilité de l'initiative incombe à l'IBD-CNRC. L'ICIST-CNRC et le PARI-CNRC jouent également un rôle dans l'initiative.

Un total de 10 millions de dollars au cours des cinq prochaines années, en ressources fédérales, a été octroyé à l'initiative des grappes technologiques du Centre pour la commercialisation de la technologie biomédicale (CCTB-CNRC) dans le budget fédéral de 2001. Toutes les ressources du CNRC en appui à l'initiative des grappes technologiques ont été dirigées vers l'IBD-CNRC. Aucune n'a été octroyée à l'ICIST-CNRC ou au PARI-CNRC.

Le CCTB-CNRC est une installation de partenariat industriel (IPI) qui sert d'incubateur à de nouveaux entrepreneurs et de petites entreprises technologiques biomédicales du Canada. Il s'agit d'un établissement de quatre étages de 5 109,5 m2 (55 000 pi2), situé tout près de l'édifice de l'IBD-CNRC, au centre-ville de Winnipeg. Le CCTB-CNRC comprend des bureaux et des laboratoires à louer et abrite une partie des installations de prototypage de l'IBD-CNRC. Le CCTB-CNRC est le nouvel ajout au réseau d'IPI du CNRC au pays. Treize autres IPI sont actuellement fonctionnelles dans d'autres instituts du CNRC. Le principal objectif des IPI est de favoriser la création et la croissance de nouvelles entreprises qui ont des liens avec le domaine d'expertise de l'Institut auquel elles sont associées. Les entreprises louant des locaux dans ces installations peuvent aisément avoir accès au savoir-faire, aux laboratoires et au matériel du CNRC.

En se fondant sur l'étude d'évaluation menée d'octobre 2005 à juin 2006, on a cerné les principales constatations et recommandations suivantes.

Conclusion générale

Les initiatives des grappes technologiques du CNRC sont fondées sur le principe fondamental selon lequel il est important d'appuyer la prospérité économique des collectivités. Selon l'évaluation, l'initiative des grappes technologique du Centre pour la commercialisation de technologies biomédicales est pertinente et se conforme aux priorités et aux besoins de la région. La création d'une IPI associée à l'IBD-CNRC qui offre des locaux pour les entreprises en démarrage était une étape logique pour l'Institut dans ses efforts visant à contribuer au secteur biomédical de Winnipeg. La province du Manitoba a appuyé l'initiative par l'approvisionnement de 1,75 million de dollars au projet. Bien qu'il existe des offres semblables de locaux d'incubation dans la région, aucune ne vise tout particulièrement les technologiques biomédicales.

L'édifice du CCTB-CNRC a ouvert ses portes en octobre 2005, en respectant le budget mais avec six mois de retard à l'égard de la journée d'ouverture prévue. Ce centre est actuellement occupé par quatre entreprises de prestation de services et le groupe de prototypage de l'IBD-CNRC. On prévoit que ces derniers aideront à attirer des entreprises biomédicales en démarrage à l'édifice. L'IBD-CNRC a signé un accord de collaboration avec l'un des locataires du CCTB-CNRC, Biomedical Commercialization Canada (BCC). Cet organisme national sans but lucratif élabore actuellement des programmes et des services qu'il proposera aux entrepreneurs et entreprises biomédicales en démarrage, ainsi qu'aux entreprises bien établies qui veulent entrer sur le marché de technologies biomédicales ou prendre de l'expansion sur ce dernier. Il est prévu que ces programmes et services seront proposés aux prochains locataires du CCTB-CNRC. Il semblerait que les dispositions du CCTB-CNRC/BCC constituent un modèle à valeur ajoutée. Toutefois, il est trop tôt pour évaluer dans quelle mesure ces dispositions ont porté fruit.

Selon l'évaluation, même si des énoncés de haut niveau sur la vision et les buts pour le nouveau bâtiment étaient documentés, aucun plan de mise en oeuvre officiel pour l'immeuble une fois terminé n'a jamais été élaboré. Certaines personnes interviewées ont exprimé des préoccupations au sujet du manque de fonds d'exploitation continus à long terme et estimaient que cette situation pouvait éventuellement compromettre l'avenir financier du Centre.

Même si le NRC-CISTI et le PARI-CNRC n'ont pas reçu de financement en vertu de l'initiative des grappes technologiques du CCTB-CNRC, ils ont contribué de façons qui se conformaient à leur mandat. Les deux organismes ont travaillé en partenariat pour offrir une expertise en analyse commerciale aux entreprises au sein du CCTB-CNRC.

La haute direction de l'IBD-CNRC est reconnue comme un champion pour faciliter le développement de grappes technologiques et joue un rôle de premier plan à cet égard. L'accès au capital de risque a été perçu comme l'un des principaux obstacles pouvant faire obstacle à la prospérité de la région.

Sommaire des constatations et recommandations – Pertinence

Selon l'évaluation, l'établissement du CCTB-CNRC en soutien à une initiative de grappes technologiques biomédicales respectait les priorités du gouvernement fédéral et du CNRC établies en 2002 dans le cadre de la Stratégie d'innovation. L'initiative continue de se conformer aux priorités fédérales, particulièrement à la nouvelle Stratégie du CNRC. Toujours selon l'évaluation, le CNRC joue un rôle légitime en favorisant le développement de grappes technologiques et en appuyant le développement de technologies biomédicales pour le Canada.

Le Centre pour la commercialisation des technologies biomédicales est conforme aux priorités et aux besoins de la région. En 2003, le gouvernement du Manitoba a publié un rapport intitulé Manitoba – Cadre stratégique pour susciter et soutenir l'innovation, qui établissait un cadre d'innovation pour la province et articulait les priorités stratégiques dans lesquelles le Manitoba avait des forces particulières. L'une de ces forces est la biotechnologie (y compris la biomédicale). Le CCTB-CNRC se conforme également aux priorités d'autres ministères fédéraux actifs dans la région. Par exemple, la Diversification de l'économie de l'Ouest (DEO) identifie les grappes technologiques comme l'une des priorités stratégiques et, en particulier, les sciences de la vie qui offrent de « nombreuses occasions d'affaires pour le développement économique du Manitoba ». Par ailleurs, le CCTB-CNRC se conforme aux priorités de la Ville de Winnipeg, qui a reconnu les recherches sur la santé et la biotechnologie comme l'un des cinq domaines stratégiques d'intérêt.

Selon l'évaluation, presque au même moment de la sortie de la Stratégie d'innovation fédérale (2002), il a été reconnu par la plupart des parties intéressées à Winnipeg que si le secteur de la biotechnologie et biomédical doit connaître une croissance à Winnipeg, des locaux d'incubation d'entreprises seront nécessaires pour aider à stimuler et à faciliter la formation de nouvelles entreprises (à ce moment, il n'y avait pas d'incubateurs technologiques à Winnipeg). La direction d'IBD-CNRC estimait que l'établissement d'une installation de partenariat industriel (IPI) constituerait la prochaine étape logique pour l'Institut dans ses efforts visant à contribuer au secteur biomédical de Winnipeg. À ce moment, la moitié des instituts du CNRC comptaient des installations de partenariat industriel spécialisées à leur disposition.

Sommaire des constatations et recommandations – Premiers résultats et incidences

Accès aux installations de partenariat industriel : Le CCTB-CNRC fournit des locaux de partenariat d'entreprises. Ouvert depuis six mois, l'édifice est actuellement occupé par quatre entreprises de prestation de services et le groupe de prototypage de l'IBD-CNRC. Il est prévu que ces entreprises aideront à attirer des entreprises biomédicales en démarrage à l'établissement.

Attraction et développement de personnel hautement spécialisé et niveau de l'activité de recherche : L'initiative de grappes technologiques du CCTB-CNRC est en activité depuis seulement six mois. Aucun premier résultat ne s'est encore produit en vertu de ces rubriques. Il s'agira de résultats importants à mesurer dans les prochaines évaluations.

Accès aux ressources technologiques du CNRC et appui à l'industrie : Les activités de l'ICIST-CNRC contribuent à appuyer l'initiative de grappes technologiques biomédicales, en particulier par la rédaction d'un bulletin de technologies médicales et la prestation d'expertise en matière d'analyse commerciale. Les activités du PARI-CNRC appuient l'initiative de grappes technologiques biomédicales, en particulier par le financement d'un poste d'analyste commercial dont les services sont mis à la disposition du BCC et de ses clients.

Constitution de réseaux au sein de la grappe et développement de l'industrie : On remarque un engagement important de la part de toutes les parties intéressées à la croissance économique régionale dans les sciences de la vie de même qu'un niveau élevé d'engagement civil. La haute direction de l'IBD-CNRC est un champion reconnu, et joue un rôle prépondérant. L'industrie biomédicale a de la difficulté à croître. Bien que CCTB-CNRC vise à faire une importante contribution, il est seulement un joueur dans un système d'innovation qui est nécessaire afin que l'industrie puisse croître.

Sommaire des résultats et recommandations – Conception, mode de prestation et rentabilité

Mise en oeuvre de l'Initiative : L'édifice qui abrite le CCTB-CNRC a été construit en respectant le budget mais a connu des retards. Il a ouvert ses portes en octobre 2005, six mois après la date d'ouverture prévue. En l'absence de documents de planification initiaux, il a été difficile d'évaluer si l'initiative a été mise en oeuvre comme prévu.

Efficacité des pratiques de gestion : L'IBD-CNRC a signé un accord de collaboration avec Biomedical Commercialization Canada (BCC), un organisme national sans but lucratif qui offre des programmes et services aux firmes en démarrage, ainsi qu'à des firmes bien établies qui veulent entrer sur le marché des technologies biomédicales ou prendre de l'expansion sur ce dernier. Le manque de structure de gouvernance claire pour la gestion du nouvel immeuble provoque une certaine confusion chez les personnes interviewées.

Rôle des instituts, des programmes et des directions du CNRC : À part les interactions avec l'ICIST-CNRC et le PARI-CNRC, il n'existe aucun exemple important de liens avec d'autres Instituts, programmes et directions du CNRC. Des efforts ont été consentis pour établir un réseau d'IPI dans l'ensemble du CNRC, toutefois, il s'agit de mesures aucunement officielles.

Initiatives mixtes : L'initiative de grappes technologiques du CCTB-CNRC est le produit d'un partenariat fédéral-provincial. Le gouvernement du Manitoba a appuyé l'initiative en octroyant une contribution financière de 1,75 million de dollars.

Complémentarité des programmes : Bien qu'il y ait des offres semblables de locaux et de services d'incubation dans la région, aucune ne vise tout particulièrement les technologies biomédicales.

Niveau de ressources : Les ressources fournies pour l'initiative de CCTB-CNRC ont été utilisées efficacement pour bâtir l'édifice. Un manque de fonds d'exploitation à long terme continu pourrait s'avérer un défi dans le futur.

Solutions de rechange : Les dispositions prises avec le CCTB-CNRC et BCC dans le but de fournir des programmes et des services aux entreprises en démarrage sont caractéristiques à d'autres approches d'incubateur, mais relativement nouvelles pour le CNRC. Il semblerait qu'il s'agisse d'un modèle à valeur ajoutée mais il est trop tôt pour évaluer dans quelle mesure ce modèle a porté fruit.

Recommandation 1 : L'IBD-CNRC devrait établir un cadre de responsabilisation entre l'IBD-CNRC et BCC afin de préciser les rôles et les responsabilités des deux organismes, particulièrement concernant les modalités de location du CCTB-CNRC.

Réponse de la direction et mesures proposées : En cours. Les locaux à louer au CCTB-CNRC sont déjà occupés à 48 p. 100, seulement neuf mois après la fin de la construction. Pour les locaux qui restent, conformément à l'accord de collaboration entre l'IBD et BCC qui établit les responsabilités des parties, l'IBD-CNRC consultera BCC pour déterminer les besoins en espace dans les 12 prochains mois. Pour les locaux non requis par BCC, l'IBD-CNRC cherchera des locataires et des organismes qui ne feront pas partie du programme de BCC, afin de ne pas faire obstacle aux objectifs du programme de BCC.

Recommandation 2 : Compte tenu du grand nombre de locaux au sein du CCTB-CNRC alloués au BCC, l'IBD-CNRC devrait s'assurer que BCC a un plan d'activités en place indiquant les échéanciers, des points de repère et des plans d'urgence pour trouver et conserver des clients appropriés pour l'espace alloué et pour participer aux programmes de BCC.

Réponse de la direction et mesures proposées : Terminée. BCC a un plan d'activités et un plan de travail, qui ont été présentés au conseil d'administration en mars 2006. BCC fait également état des progrès réalisés au PARI-CNRC tous les mois.

Recommandation 3 : Conformément à l'accord de collaboration entre l'IBD-CNRC et BCC, l'IBD-CNRC devrait assurer la tenue de réunions officielles du comité directeur mixte et l'établissement de mécanismes appropriés en vue de surveiller les progrès à l'égard des engagements indiqués dans l'accord et de satisfaire aux exigences de reddition de comptes du gouvernement fédéral.

Réponse de la direction et mesures proposées : Acceptée. Des réunions de planification ont eu lieu de façon continue depuis octobre 2005 et selon les besoins du moment. Les réunions du comité directeur mixte commenceront au quatrième trimestre de 2006. Au cours de ces réunions, on aura recours à des programmes et des mesures connexes pour surveiller les progrès à l'égard des engagements.

Leçons tirées et nouvelles méthodes

Le dernier élément qui a été examiné au cours de l'évaluation portait sur les leçons tirées et les nouvelles méthodes. Les constatations font état des leçons essentielles qui pourraient être appliquées ou adoptées par les initiatives de grappes technologiques du Centre et de l'Ouest ainsi que d'autres initiatives lancées par le CNRC en appui aux grappes technologiques.

Leçons tirées :

  • Le financement de l'initiative des grappes technologiques a été principalement octroyé pour les coûts des infrastructures avec des allocations de fonds minimes pour des coûts d'exploitation à long terme, ce qui pourrait entraîner les IPI dans une situation financière difficile.
  • Il faut du temps pour commercialiser et recruter des entreprises en démarrage pour une nouvelle installation de partenariats industriels et il n'est pas réaliste de supposer que l'édifice aura des locataires sur les lieux peu après son ouverture.
  • À des fins de responsabilisation et de mesure du rendement, il est important d'élaborer, de documenter et de maintenir des propositions, des plans et des documents à mesure qu'avance l'initiative.

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

La première phase de financement des grappes technologiques du CNRC visait l'initiative de l'Atlantique, une série de cinq initiatives lancées en Atlantique Canada de 2000-2001 à 2004-2005.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Date de modification :