ARCHIVÉ - Évaluation de l'agriculture au service de la santé humaine

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sommaire

En 2001, on a octroyé au CNRC des ressources visant un certain nombre de domaines émergents en recherche et en technologie qui ont été cernés par des partenaires locaux en consultation avec le CNRC. En vertu des initiatives des grappes technologiques du Centre et de l'Ouest (ICO), six initiatives ont été financées, chacune se concentrant sur une technologie en particulier. Elles comprennent :

  • la transformation de l'aluminium au Saguenay;
  • la fabrication de produits photoniques à Ottawa;
  • la technologie biomédicale à Winnipeg;
  • les nutraceutiques et aliments fonctionnels, à Saskatoon;
  • la nanotechnologie à Edmonton;
  • les piles à combustible à Vancouver.

En 2005, une évaluation de ces initiatives de grappes technologiques a été lancée. Le présent rapport présente les principales constatations, conclusions et recommandations concernant le programme de recherche Agriculture au service de la santé humaine (ASSH-CNRC) de l'Institut de biotechnologie des plantes (IBP-CNRC), à Saskatoon.

Voici les principales raisons justifiant une évaluation des initiatives à ce moment :

  • réunir de l'information sur les progrès accomplis à ce jour dans le cadre des initiatives, et notamment sur les leçons tirées et les nouvelles méthodes, afin d'appuyer l'orientation stratégique du CNRC à contribuer à la viabilité socio-économique des collectivités du Canada, par le biais de grappes technologiques;
  • créer une occasion de communiquer avec des parties intéressées aux initiatives dans les collectivités;
  • fournir au CNRC de l'information sur le rendement à ce jour, qui servirait à faciliter la prise de décisions au sujet du renouvellement du financement des initiatives, celui-ci venant à échéance en 2006-2007 après une période initiale de cinq ans.

Le Comité de la haute direction du CNRC a approuvé le cadre de référence pour cette évaluation en septembre 2005.

L'évaluation portait sur la période de 2002-2003 à 2005-2006 inclusivement et se concentrait sur les questions de pertinence; les premiers résultats et incidences; le concept, le mode de prestation et la rentabilité; et les leçons tirées et les nouvelles méthodes. Les questions du Comité d'examen des dépenses du gouvernement fédéral ont également été prises en considération dans l'élaboration des questions d'évaluation.

Les principales méthodologies utilisées pour répondre à ces questions d'évaluation comprenaient un examen des documents; un examen des données administratives et de rendement; la tenue d'entrevues avec des sources d'information clés; et une étude de mesure des grappes technologiques.

Aperçu de l'Initiative de grappes technologiques d'agriculture au service de la santé humaine

Le CNRC avait lancé son Initiative de grappes technologiques d'agriculture au service de la santé humaine en 2002 dans le cadre de la deuxième phase de financement octroyé aux grappes technologiques. La responsabilité de l'initiative incombe à l'IBP-CNRC. L'ICIST-CNRC et le PARI-CNRC jouent également un rôle dans l'initiative.

Un total de 10 millions de dollars au cours des cinq prochaines années, en ressources fédérales, a été octroyé à l'initiative des grappes technologiques d'agriculture au service de la santé humaine (ASSH-CNRC) dans le budget fédéral de 2001. Toutes les ressources du CNRC en appui à l'initiative des grappes technologiques ont été dirigées vers l'IBP-CNRC. Aucune n'a été octroyée à l'ICIST-CNRC ou au PARI-CNRC.

Le programme de recherche ASSH-CNRC constituait un nouveau domaine scientifique pour l'IBP-CNRC qui bâtissait sur les compétences existantes à l'Institut. L'ASSH-CNRC a pour but d'accroître les efforts de l'IBP-CNRC en recherche sur les plantes et les cultures afin de bâtir sur ses capacités en biologie moléculaire des plantes, en chimie des produits naturels, en biochimie et en biotechnologie. L'ASSH-CNRC mène des recherches sur les molécules bioactives dans les plantes qui améliorent la santé et la qualité de vie des humains. Les chercheurs mènent des recherches visant à améliorer et à développer des plantes qui sont des sources de produits de santé naturels, ainsi qu'à produire des produits pharmaceutiques dans les plantes au moyen de technologies d'agriculture moléculaire.

En se fondant sur l'étude d'évaluation menée d'octobre 2005 à juin 2006, on a cerné les principales constatations et recommandations suivantes.

Conclusion générale

Les initiatives de grappes technologiques du CNRC sont basées sur le principe fondamental selon lequel il est important d'appuyer la prospérité économique des collectivités. Selon l'évaluation, l'initiative des grappes technologiques d'agriculture au service de la santé humaine, faisant partie de l'Institut de biotechnologie des plantes, est pertinente et se conforme à d'autres installations de recherche sur les plantes et installations industrielles dans la région de Saskatoon. La création d'un nouveau programme de recherche qui bâtit sur les forces existantes de l'IBP-CNRC et qui est voué à créer une expertise scientifique dans le domaine des nutraceutiques et aliments fonctionnels (NAF) est d'une importance prééminente pour la région et l'industrie. Les nutraceutiques et aliments fonctionnels forment une nouvelle industrie. Le nombre peu élevé de participants dans cette industrie et les problèmes de sûreté liés au développement de produits de consommation humaine crée le besoin d'acquérir des connaissances de base à l'appui des prétendus bienfaits pour la santé des NAF.

L'évaluation a permis de conclure que, même si une planification de niveau élevé avait eu lieu lors des phases initiales, aucun plan opérationnel ou plan d'activités formel n'avait été élaboré pour cette initiative, et par conséquent, il est difficile d'évaluer si l'initiative a été exécutée selon les plans. Les projets de recherche de l'ASSH-CNRC sont néanmoins en cours d'exécution et quelques collaborations ont été établies. De plus, quelques postes ont été remplis. L'initiative a bénéficié de liens et de relations qui existaient avec la direction et le personnel de l'IBP-CNRC avant le financement de l'initiative. On a embauché un gestionnaire pour s'occuper de la gestion quotidienne du programme. Ce poste offre certains avantages, incluant une méthode d'examen formelle des projets de recherches.

Même si l'ICIST-CNRC et le PARI-CNRC n'ont reçu aucun financement particulier dans le cadre de l'initiative de la grappe ASSH-CNRC, ces deux organismes ont néanmoins contribué d'une manière qui respecte leur mandat.

Les défis majeurs pour l'avenir sont d'établir un lien entre les besoins des entreprises et la R-D, ainsi que la commercialisation des résultats des recherches à long terme. On a d'ailleurs identifié un certain nombre de facteurs non influencés par le CNRC qui pourraient empêcher la croissance de la grappe. Ces facteurs comprennent l'accès au capital de risque, le manque de capacité de réception, la disponibilité d'incitations fiscales pour les nouvelles entreprises et la concurrence mondiale.

Sommaire des constatations et recommandations – Pertinence

Selon l'évaluation, l'initiative de la grappe d'Agriculture au service de la santé humaine respectait les priorités du gouvernement fédéral établies en 2002 dans le cadre de la Stratégie d'innovation, les politiques actuelles exposées par le Parti conservateur, et les priorités du Conseil national de recherches du Canada, tel que décrit dans sa Vision 2006 et plus récemment, dans sa Stratégie de renouvellement. L'évaluation a aussi révélé qu'il existe également un rôle légitime pour le gouvernement fédéral dans les initiatives de grappes technologiques et plus particulièrement un rôle valable pour l'IBP-CNRC d'établir un programme de recherche visant à fournir une base scientifique dans le domaine des nutraceutiques et aliments fonctionnels.

L'initiative de la grappe d'Agriculture au service de la santé humaine est compatible avec d'autres priorités et besoins des collectivités de la recherche et de l'industrie dans la région. La Carte routière technologique canadienne sur les nutraceutiques et aliments fonctionnels a été complétée en 2002. Cet exercice a donné naissance à une liste de 11 besoins technologiques de l'industrie canadienne. Le programme de recherche ASSH contribue à satisfaire trois de ces besoins (procédés d'extraction et caractérisation des ingrédients bioactifs; marqueurs biologiques; et bio-informatique et génomique). De plus, les personnes interviewées ont indiqué que l'ASSH est compatible avec les nombreuses autres installations de recherche et installations industrielles de Saskatoon, et avec les priorités provinciales de la Saskatchewan, qui a identifié le secteur « agrovaleur » comme étant l'un des six domaines offrant les meilleures possibilités de croissance économique importante pour la province.

Sommaire des constatations et recommandations – Premiers résultats et incidences

Accès aux installations de recherche : Le subventionnement de l'initiative de la grappe ASSH a favorisé l'accès à l'équipement de recherche spécialisé. Les achats de matériel ont augmenté, ont permis d'améliorer les installations existantes de l'IBP-CNRC et ont permis la création de projets de l'initiative ASSH, spécialement le projet NAPGEN (Ressource en génomique des produits naturels).

Attraction et développement de personnel hautement spécialisé : Le programme de recherche Agriculture au service de la santé humaine fait appel surtout à des ressources humaines des groupes de recherche existants de l'IBP-CNRC pour les projets subventionnés de l'ASSH. Cependant, le projet a réussi à attirer et à développer du personnel hautement spécialisé à la région.

Niveau de l'activité de recherche : Les investissements dans l'initiative ASSH ont mené à de nouvelles connaissances scientifiques et technologiques fondamentales dans le domaine de la science des plantes. Au cours des quatre premières années de l'initiative, le personnel de l'ASSH a publié 31 articles dans des revues examinées par un comité de lecture et 26 articles dans des travaux de congrès examinés par un comité de lecture, et a fait 46 présentations invitées. Douze projets avaient été entrepris dans le cadre de l'initiative ASSH en mars 2006. Les personnes interviewées ont indiqué que l'équipe de l'ASSH manquait d'expertise en médecine et/ou en nutrition. Les chercheurs canadiens sont de l'avis que le projet NAPGEN est valable.

Accès aux ressources technologiques du CNRC et appui à l'industrie : L'ICIST-CNRC et le PARI-CNRC contribuent de façon positive à l'initiative de la grappe ASSH. Toutefois, étant donné que l'ICIST n'a pas reçu de subvention particulière pour appuyer l'initiative de la grappe des nutraceutiques, il n'a pas pu offrir un niveau élevé de service aux chercheurs du projet ASSH. L'appui qu'il a pu donner est apprécié. Le PARI-CNRC s'est appuyé sur ses relations de longue date avec l'IBP-CNRC et sa présence établie dans la province. Le PARI-CNRC a joué un rôle en fournissant de l'information à l'initiative ASSH sur l'industrie des nutraceutiques et aliments fonctionnels.

Constitution de réseaux au sein de la grappe et développement de l'industrie : L'évaluation a montré que l'initiative ASSH participe à plusieurs activités de constitution de réseaux et de diffusion de renseignements avec la collectivité scientifique et l'industrie. Cependant, les intervenants ne participant pas directement à l'initiative ASSH ont demandé de recevoir de plus amples détails sur les projets de recherche. Même si l'Installation de partenariat industriel de l'IBP-CNRC n'a reçu aucun financement dans le cadre de l'initiative de la grappe ASSH, il a néanmoins offert des bénéfices supplémentaires aux clients industriels de l'ASSH.

Bénéfices supplémentaires : Dans le domaine des molécules actives sur le plan biologique de source végétale qui améliorent la santé humaine, on aurait acquis aucun ou peu de connaissances ou d'expertise à l'IBP-CNRC sans le financement du projet de la grappe ASSH.

Recommandation 1 : L'initiative ASSH devrait augmenter ses liens à la collectivité de la recherche en médecine et en nutrition oeuvrant dans le domaine des NAF.

Réponse de la direction et mesures proposées : L'IBP-CNRC a commencé à établir des relations avec la collectivité de la médecine et de la nutrition à l'Université de la Saskatchewan et à l'Institut des sciences nutritionnelles et de la santé (ISNS-CNRC) à l'Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.)

Sommaire des constatations et recommandations – Conception, exécution et rentabilité

Mise en oeuvre de l'initiative : Aucun plan opérationnel ou plan d'activités pour la mise en oeuvre de l'initiative ASSH n'avait été élaboré au début. Malgré cela, on a l'impression que l'initiative progresse.

Efficacité des pratiques de gestion : Plusieurs pratiques de gestion efficaces ont été adoptées pour l'initiative ASSH, incluant une structure de gouvernance comprenant des comités consultatifs avec représentation externe, et des pratiques de gestion de projets formelles.

Rôle des instituts, programmes et directions du CNRC : L'initiative ASSH est liée à l'Institut des sciences nutritionnelles et de la santé (ISNS-CNRC), l'ICIST-CNRC et le PARI-CNRC.

Initiatives mixtes : On n'avait aucune attente à l'égard des contributions par des parties associées à l'initiative de la grappe ASSH.

Complémentarité des programmes : L'initiative ASSH est complémentaire à d'autres activités liées aux nutraceutiques et aux aliments fonctionnels dans l'ensemble du pays. Aucun lien formel n'a été établi jusqu'à présent entre l'initiative ASSH et ces autres organisations.

Niveau de ressources : Les ressources fournies à l'initiative ASSH ont été dépensées comme prévu; pour élaborer et lancer un nouveau programme de recherche à l'IBP-CNRC.

Solutions de rechange : L'initiative ASSH est un moyen approprié pour satisfaire les besoins en R-D de la région en ce qui a trait aux nutraceutiques et aux aliments fonctionnels.

Recommandation 2 : L'initiative ASSH devrait renforcer ces liens avec la collectivité de la recherche médicale et nutritionnelle oeuvrant dans le domaine des NAF.

Réponse de la direction et mesures proposées : L'IBP-CNRC élaborera un plan opérationnel en consultation avec l'ICIST-CNRC, le PARI-CNRC et le Centre Bio-innovation pour appuyer tout les aspects de la grappe, comme indiqué dans son plan d'activités.

Recommandation 3 : L'initiative ASSH devrait élaborer un plan de communications pour guider les futurs efforts en diffusion d'information avec les participants de la grappe NAF. Le plan devrait comprendre des stratégies pour communiquer avec les joueurs de la grappe dans la collectivité de la recherche/universitaire, ainsi qu'avec d'autres intervenants et l'industrie.

Réponse de la direction et mesures proposées : Dans le cadre de sa planification des activités, l'IBP-CNRC a identifié la planification de la diffusion d'information et les communications comme étant des éléments critiques pour encourager le développement de la grappe dans la collectivité.

Leçons tirées et nouvelles méthodes

Le dernier élément qui a été examiné au cours de l'évaluation portait sur les leçons tirées et les nouvelles méthodes. Les constatations font état des leçons essentielles qui pourraient être appliquées ou adoptées par les initiatives de grappes technologiques du Centre et de l'Ouest ainsi que d'autres initiatives lancées par le CNRC en appui aux grappes technologiques.

Leçons tirées:

  • Il faut du temps pour établir des capacités et acquérir une expertise dans un nouveau domaine de recherche, malgré l'augmentation des capacités dans un institut existant. La création d'une base de connaissances et un processus à long terme.
  • L'embauchage d'un gestionnaire de programmes à temps plein chargé de la gestion quotidienne de l'initiative peut améliorer la coordination, les communications internes et externes, et la responsabilisation.
Date de modification :