ARCHIVÉ – Sur la couverture v7n4-1

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Nouveau système d’extinction par mousse à air comprimé pour les hangars d’avions

En collaboration avec le ministère de la Défense nationale, des chercheurs du programme Gestion des risques d’incendie de l’IRC évaluent actuellement l’utilisation d’un nouveau système de mousse à air comprimé (système CAF) pour combattre les incendies dans les hangars d’avions. Le système est efficace, requiert peu d’eau et est facile à nettoyer – autant de raisons qui font de ce système un bon moyen pour assurer la protection incendie dans ce type de bâtiments, de même que pour d’autres applications spécialisées.

Lorsqu’un incendie se déclare dans un hangar d’avions, la protection des appareils qui se trouvent dans le bâtiment est une priorité, en raison du danger de propagation de l’incendie par les flaques de carburant; la protection du bâtiment lui-même passe en second. La norme 409 de la National Fire Protection Association (NFPA) pour les hangars d’avions stipule que les systèmes d’extinction doivent pouvoir circonscrire l’incendie à 90 p. 100 en 30 secondes, et à 100 p. 100 en 60 secondes, pour éviter sa propagation.

INCENDIE DE CARBURANT AU MOMENT DE LA PROJECTION DE MOUSSE CAF

INCENDIE DE CARBURANT AU MOMENT DE LA PROJECTION DE MOUSSE CAF

INCENDIE 15 SECONDES APRÈS LA PROJECTION

INCENDIE 15 SECONDES APRÈS LA PROJECTION

INCENDIE 30 SECONDES APRÈS LA PROJECTION

INCENDIE 30 SECONDES APRÈS LA PROJECTION

INCENDIE 45 SECONDES APRÈS LA PROJECTION

INCENDIE 45 SECONDES APRÈS LA PROJECTION

En s’inspirant de ces critères, les chercheurs de l’IRC ont mis au point un prototype de système CAF capable de protéger un hangar de 55 m sur 37 m; ce système utilise des buses spécialement conçues et placées au niveau du plafond et du plancher de manière à couvrir rapidement de mousse le plancher du hangar. Les buses du plafond peuvent couvrir jusqu’à 100 m2 en des cercles successifs d’un diamètre de 11,3 m. Les buses du plancher couvrent environ 66 m2 en cercles de 9,1 m de diamètre.

Contrairement aux autres systèmes à mousse qui utilisent des buses d’aspiration et des ventilateurs pour souffler la mousse dans les canalisations, le système de l’IRC utilise de l’air comprimé pour produire la mousse. La mousse produite est de meilleure qualité et se répand plus rapidement – ce qui est un avantage dans les bâtiments où les plafonds sont élevés, comme les hangars d’avions, puisque la mousse doit pouvoir pénétrer à travers de hauts panaches de fumée pour atteindre le foyer de l’incendie et l’éteindre.

Les chercheurs de l’IRC ont mené une série d’essais en vraie grandeur afin de déterminer si leur système prototype était efficace pour combattre un incendie. Dans le premier scénario, seules les buses du plafond fonctionnaient; dans le deuxième, celles du plancher uniquement; enfin, dans le troisième essai, on a utilisé les deux types de buses simultanément. Pour chaque scénario, les chercheurs ont testé deux types de mousse : une mousse de classe A utilisée pour les feux de combustible solide, et une mousse aqueuse de type AFFF utilisée pour les feux de combustible liquide. Les chercheurs ont mis le feu dans un bassin en métal de 2,44 m de diamètre contenant 40 litres d’essence flottant sur 100 mm d’eau. Ils ont laissé brûler l’essence pendant 20 à 30 secondes avant de déclencher le système CAF.

Les résultats des essais ont démontré que les buses de plafond utilisées seules ne respectaient pas les critères de protection incendie de la NFPA; par contre, les buses de plancher utilisées seules respectaient ces critères – idem lorsque les deux types de buses étaient utilisées simultanément. Les résultats ont aussi démontré que la mousse de type AFFF était plus efficace que la mousse de classe A pour maîtriser et éteindre l’incendie lors des essais; toutefois, le système qui sera éventuellement commercialisé devra aussi permettre d’utiliser d’autres types de mousse.

La licence pour la commercialisation de la technologie CAF mise au point par l’IRC a récemment été accordée à une entreprise canadienne, FireFlex Systems Inc. L’entreprise mettra au point des systèmes utilisant des tuyaux fixes et des buses spéciales pour répandre la mousse et combattre l’incendie; elle prévoit que ces systèmes assureront un niveau élevé de protection pour ce type de bâtiments à un coût compétitif, tout en exigeant très peu d’eau.

Pour plus de renseignements sur le système d’extinction CAF de l’IRC, veuillez communiquer avec M. Andrew Kim : T (613) 993-9555, F (613) 954-0483, courriel : andrew.kim@nrc-cnrc.gc.ca.