Modifications aux parties 3, 4 et 5 du CNB 2015

Plus de 360 modifications proposées ont été incorporées au Code national du bâtiment (CNB) 2015. Les modifications à la partie 9 et celles qui permettent la construction de bâtiments de six étages utilisant une construction combustible sont décrites dans des articles distincts. Le présent article traite de trois séries de modifications importantes apportées aux parties 3, 4 et 5.

Mise à jour des exigences concernant l’accessibilité dans
la partie 3

Selon l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012, 14 % des Canadiens, et une personne âgée sur trois, ont une incapacité qui limite leurs activités quotidiennes. Compte tenu du vieillissement de la population canadienne, la demande pour des installations accessibles dans les bâtiments ne peut que croître. Les exigences de la section 3.8. du CNB ont donc été mises à jour pour refléter les connaissances actuelles en matière d’accessibilité, et la conception des chemins d’accès, des baies de porte, des commandes et des W.-C. a aussi été améliorée. Les exigences de conception prévoient désormais l’option de se conformer à la norme CSA-B651, « Conception accessible pour l’environnement bâti ». Ces modifications auront tout au plus peu d’effets sur les coûts de construction par rapport à ce qui était déjà prescrit dans le CNB 2010.

Nouvelles valeurs de risque pour la conception résistant aux forces sismiques dans
la partie 4 et l’annexe C

Les valeurs de risque sismique pour 679 localités qui figurent à l’annexe C ont été mises à jour en se fondant sur les données sismiques les plus récentes afin de fournir une meilleure estimation du risque réel. Dans le CNB 2010, les bâtiments situés dans des localités où le risque était inférieur à une valeur cible spécifiée n’étaient pas assujettis à l’obligation de calculer les charges sismiques. Cette exemption a été retirée et tous les bâtiments au Canada devront désormais être conçus pour résister aux forces sismiques, peu importe le niveau de risque. Une méthode simplifiée pour les localités à faible risque remplace la conception résistant aux forces sismiques complexes. Parmi les autres modifications importantes relatives à la conception résistant aux forces sismiques dans la partie 4, on note de nouveaux systèmes d’isolation de base et des dispositifs d’amortissement complémentaires qui ont été ajoutés pour les projets de rénovation; de nouvelles dispositions pour la conception résistant aux forces sismiques à moindre coût des grands bâtiments à charpente d’acier d’un seul étage; de nouvelles exigences pour les bâtiments comportant des poteaux inclinés; et des exigences pour empêcher le bris et la chute du verre.

Nouvel indice de transmission du son dans la partie 5

L’inclusion de l’indice de transmission du son apparent (ITSA) dans les parties 5 et 9 permettra de mieux évaluer la conformité des bâtiments avec les exigences de protection contre le bruit entre les logements. Ce nouvel indice donne une mesure plus juste du niveau sonore réel perçu par les occupants, puisqu’il tient compte également du bruit transmis à travers le plafond, le plancher et les murs adjacents. Il permettra d’optimiser la conception des bâtiments en mettant l’accent sur la jonction mur-mur et la jonction mur-plancher, plutôt que sur les murs sur lesquels on a tendance à trop s’attarder, et ainsi d’accroître le confort des occupants et de réduire les plaintes à propos du bruit.

Les nouvelles dispositions exigent un ITSA minimal de 47 entre les logements. Le respect de cette exigence peut être démontré en effectuant des mesures sur place, en suivant les exigences prescriptives, ou en procédant à des calculs et à une conception appropriée. Pour la troisième méthode, les concepteurs ont à leur disposition deux outils accessibles au public : un guide explicatif (en anglais seulement), et l’application Web soundPATHS mise au point par le Groupe d’acoustique du CNRC. Cette application permet aux concepteurs d’éviter les mesures d’atténuation trop contraignantes, d’identifier les éléments qui favorisent le passage du son et de cibler les économies potentielles.

Personne-ressource

André Laroche
Téléphone : 613-993-9586
Courriel : Andre.Laroche@nrc-cnrc.gc.ca