Des « maisons intelligentes » pour faciliter un mode de vie autonome

Au Canada, on prédit que le pourcentage des personnes âgées de plus de 65 ans au sein de la population va passer de 14 % en 2010 à 23 % en 2031. Malheureusement, les logements actuels ne répondent pas aux besoins de certaines personnes âgées ou handicapées. La plupart des logements, qu’ils soient individuels ou de groupe, ont été conçus et construits pour répondre à des exigences qui ne correspondent pas nécessairement aux besoins des personnes ayant des déficiences ou d’autres problèmes médicaux ou liés au vieillissement.

Pourtant, maintenir ces personnes dans leur propre demeure aussi longtemps que possible et éviter leur admission prématurée dans des établissements de soins de longue durée permettraient de réduire les coûts de soins de santé et la pression exercée sur le gouvernement par le système de soins de santé. De fait, la vaste majorité des Canadiens âgés ou handicapés ou nécessitant une réadaptation à la suite d’un accident préféreraient recevoir des soins à la maison dans le milieu où ils vivent depuis des décennies plut¢t que dans un h¢pital ou dans un établissement de soins de longue durée. Pour plus de renseignements, veuillez lire le livre blanc de Care Innovations (en anglais seulement).

Pour répondre à ce besoin, des chercheurs du Centre de technologies de construction assistées par ordinateur de l’Institut de recherche en construction du CNRC ont mis au point, en collaboration avec des partenaires industriels, des technologies pour les maisons intelligentes dans le but de faciliter un mode de vie plus autonome. Leur principal objectif est de développer et d’intégrer des technologies de l’information et des communications novatrices dans des maisons dites « intelligentes ». Ces technologies devront fournir des aides abordables et de grande qualité pour les personnes âgées ou handicapées afin qu’elles puissent vivre de manière indépendante et sécuritaire dans leur propre maison.

Caption text
Solutions de TIC Technologies de construction
  • capteurs
  • réseaux de capteurs
  • dispositifs médicaux personnels
  • systèmes/appareils fonctionnels
  • systèmes de surveillance de la santé
  • outils d’aide à la décision
  • qualité de l’air
  • éclairage
  • acoustique
  • accessibilité
  • planchers et structures conçus pour prévenir les chutes

Pour ce faire, ces solutions devront :

  • Permettre de surveiller les activités de l’occupant et les conditions physiques à la fois de l’occupant et de son milieu de vie pour assurer sa sécurité
  • Automatiser les tâches qu’un occupant est incapable d’exécuter
  • Alerter les aidants naturels ou les soignants professionnels lorsque l’occupant éprouve des problèmes
  • Alerter l’occupant, à l’aide de signaux sonores et visuels, lorsqu’un danger pour sa sécurité ou sa santé est détecté (p. ex. une porte d’entrée qui n’est pas verrouillée; une cuisinière qui est allumée au moment où l’occupant se met au lit; un médicament d’ordonnance qui n’a pas été pris à l’heure prévue)

Un système de démonstration intégrant de telles technologies a été mis en œuvre sur deux sites (au laboratoire du CNRC à London, Ontario, et à l’entreprise iSILS à Waterloo). Ce système prototype permet de détecter la température de l’air et l’humidité; l’utilisation de l’eau (cuisine et salle de bains); l’utilisation des portes, du réfrigérateur, de la cuisinière et du téléviseur; les mouvements dans la maison; ainsi que les données vitales sur la santé et l’emplacement de l’occupant dans la maison. Les soignants (incluant les membres de la famille) peuvent avoir accès à toutes ces données, qui sont protégées par un mot de passe, directement sur Internet. Des messages d’alerte peuvent aussi leur être envoyés par courriel, sous forme de message texte sur leur portable, et par appels téléphoniques automatiques.

Un laboratoire d’essais des technologies facilitant un mode de vie autonome est présentement en construction dans les installations du CNRC à London pour aider au développement, à l’essai et à la démonstration des technologies mises au point par le CNRC et par ses partenaires.

Personne-ressource

Les partenaires industriels actuels du CNRC sont le JG Group of Companies et iSILS Inc. Le CNRC est à la recherche d’autres partenaires pour élargir la portée du projet. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec M. Weiming Shen à weiming.shen@cnrc-nrc.gc.ca ou au 519-430-7134.