Le CNRC multiplie les possibilités en R-D des entreprises canadiennes en Corée du Sud

Le 23 juin 2017— Ottawa (Ontario)

David Lisk, vice-président au CNRC et M. Sang-Yi Park, vice-président du KIAT en train de signer un accord en matière de science, de technologie et d’innovation entre le CNRC et KIAT.

Dans la foulée de l’accord en matière de science, de technologie et d’innovation conclu entre le Canada et la Corée du Sud, le CNRC et l’Institut coréen d’avancement de la technologie (KIAT) ont ratifié aujourd’hui un protocole qui facilitera la collaboration en R-D entre les petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes et les innovateurs sud-coréens.

La Corée du Sud est réputée pour son secteur privé, qui investit énergiquement dans la R-D, et le foisonnement de ses entreprises de haute technologie. Cette année, ce pays figurait au sommet de l’indice d’innovation Bloomberg identifiant les nations les plus novatrices de la planète, en raison de l’intensité de la R-D, de la fabrication d’articles à valeur ajoutée et du nombre de brevets.

« Nous sommes heureux de ce protocole, qui officialise nos liens avec le KIAT », a déclaré David Lisk, vice-président au CNRC. « En favorisant la collaboration en R-D entre les entreprises innovantes des deux pays, nous contribuons sans aucun doute à accentuer l’essor des PME canadiennes et à ce qu’elles commercialisent plus rapidement leurs produits. »

L’an dernier, le CNRC a également signé une entente avec l’Inde, la Chine et le Brésil en vue de multiplier et de financer les projets de collaboration en R-D industrielle dans le contexte du Programme canadien de l’innovation à l’international (PCII), programme d’Affaires mondiales Canada exécuté en association avec le Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI) du CNRC. Le PCII ouvre la porte des marchés étrangers qui laissent entrevoir d’énormes possibilités pour les PME canadiennes dont la croissance dépend de la commercialisation des technologies.

La ratification du nouveau protocole a été accompagnée du lancement d’un premier appel à propositions du PCII pour la Corée. Pour en savoir plus, rendez-vous au site Web d’Affaires mondiales Canada.

Lien connexe

Restez branché

Abonnez-vous