Protection contre les fortes vibrations dues au délitement de la glace

Aperçu

Quand elles se déplacent dans l'Arctique, les grandes plaques de glace entrent souvent en collision avec des ouvrages comme les plateformes d'exploitation pétrolière, lesquelles peuvent subir des dommages en raison des vibrations qui en résultent. On explique ces vibrations par le délitement de la glace et les formations en dents de scie qui en découlent, de même que par l'effet de résonance entre la glace et l'ouvrage. L'incident le mieux connu est survenu en mai 1986, dans la mer de Beaufort, au Canada. Une plaque de glace de 7 km sur 15 km de 2 m d'épaisseur a heurté le ponton de la plateforme Molikpaq, créant des oscillations de plus de 8°, ce qui a forcé l'évacuation de 71 personnes. Bien que le phénomène soit étudié depuis des décennies, on n'y a pas encore trouvé de parade efficace.

Une nouvelle technologie vient toutefois d'être mise au point qui s'avère très prometteuse pour mettre un terme aux dangereuses vibrations des ouvrages maritimes. Cette technologie recourt à des panneaux présentant de petites protrusions métalliques disposées régulièrement, de façon précise. Ces excroissances de métal ne dépassent la surface du panneau que d'environ cinq centimètres. La technologie peut aisément être déployée sur les plateformes existantes ou être appliquée à la surface des nouvelles plateformes.

La technologie a fait l'objet de nombreux tests grâce à la vaste expertise du CNRC dans les techniques maritimes et aux installations d'essai que celui-ci possède dans l'Arctique. Elle a prouvé son efficacité dans les expériences réalisées en laboratoire.

Transfert de technologie

Cette technologie pourrait être exploitée sous licence ou être perfectionnée dans le cadre d'une entente de collaboration en recherche avec le CNRC. Prière de mentionner le numéro d'identification 12527 du CNRC.

Applications commerciales

Cette technologie semble très prometteuse pour protéger les ouvrages maritimes déployés dans l'Arctique, notamment les plateformes d'exploitation pétrolière. Elle intéressera donc particulièrement ceux qui fabriquent ou exploitent de tels ouvrages, et les fabricants d'équipement d'entretien.

Avantages

Cette technologie est la seule à vraiment laisser entrevoir l'interruption des dangereuses vibrations que subissent les ouvrages maritimes quand ils entrent en collision avec de grandes plaques de glace dans l'Arctique.

Elle peut facilement être appliquée aux ouvrages existants ou aux structures neuves et n'a qu'un impact minime sur les procédés existants, ce qui atténue au maximum les risques au niveau de la production.

Brevets

Renseignements

Pour en apprendre davantage sur cette technologie, veuillez communiquer avec :

Mark Murphy, conseiller de portefeuille
Téléphone : (709) 772-2105
Courriel : Mark.Murphy@nrc-cnrc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Avis de confidentialité