Production augmentée de virus (L-12392)

Survol

Les virus et les systèmes d'expression sont utilisés comme usines vivantes pour la production de protéines recombinantes et de vaccins. Par exemple, on fait appel à des cellules humaines embryonnaires de rein (HEK 293) pour produire des adénovirus exprimant un gène d'intérêt. L'utilisation de systèmes d'expression permet de trouver les conditions d'une production virale optimale.

Le CNRC-TSH a développé une méthode simple, rentable, et pouvant être mise à l'échelle qui permet d'augmenter la production d'adénovirus en induisant un stress osmotique aux cellules hôtes HEK 293.

Transfert de technologie

  • Licence pour l'exploitation R-D et/ou commerciale
  • Entente de R-D pour développement

Applications de marché

La technologie peut augmenter la production des :

  • Adénovirus
  • Virus non bourgeonnants (virus adénoassociés, réovirus)
  • Virus bourgeonnants (rétrovirus, lentivirus, baculovirus)

La technologie convient aux systèmes d'expression suivants:

  • Cellules humaines embryonnaires de rein HEK 293
  • Autres cellules de mammifères (A549, CHO, Hela)
  • Cellules d'insectes (Sf9)

Comment ça fonctionne

La productivité des cellules HEK 293 peut être augmentée de 2 à 3 fois et jusqu'à 11 fois par l'induction d'un stress hyperosmotique au cours de la phase de croissance et, par la suite, en infectant les cellules dans des conditions osmotiques moins difficiles. On peut induire un stress hyperosmotique dans les cultures cellulaires en ajoutant des suppléments à faible coût comme des sels (p. ex. NaCl, KCl, KNO3), des glucides (p. ex. sucrose, glucose, fructose) ou d'autres produits chimiques au milieu de culture. On obtient rapidement des conditions optimales pendant la phase de croissance (à l'intérieur de 3 passages, soit en 1 semaine). Une dilution subséquente du milieu ou un retour à une osmolarité plus faible entraîne une augmentation du rendement. On peut renverser la stimulation des cultures en phase de croissance en retournant aux conditions de culture habituelles, ce qui offre une grande flexibilité. La méthode a été testée à l'aide de cultures réalisées dans un bioréacteur à des volumes pouvant atteindre 20 L. Couplée à une plateforme d'expression exclusive HEK 293 du CNRC, cette technologie constitue un moyen rentable d'accroître la production virale.

Bénéfices

  • Rendement viral accru de 2 à 3 fois, jusqu'à 11 fois
  • Protocole rapide, simple et flexible, compatible avec de nombreuses formulations de milieu vendues dans le commerce (5 milieux différents testés)
  • Conditions osmotiques réversibles permettant une flexibilité lors de différents cycles
  • Convenable à la mise à l'échelle en bioréacteurs pour des fins de production commerciale

Brevets

  • CNRC Dossier 12392 : Brevets en instance au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Personne-ressource

Daniel Desmarteaux, Chef, Relations avec les clients
Téléphone : 514-496-5300
Courriel : Daniel.Desmarteaux@cnrc-nrc.gc.ca