Le CCMC : en savoir davantage

Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) fait partie du Conseil national de recherches du Canada (CNRC). Il offre à l'industrie de la construction un service national d'évaluation pour tous types de matériaux, produits, systèmes et services de construction à la fois novateurs et non normalisés. Le CCMC évalue aussi les produits visés par les normes reconnues.

Le CCMC exprime une opinion sur la conformité d'un produit ou d'un système de construction par rapport aux exigences du Code national du bâtiment - Canada (CNB), soit à titre de solution acceptable, de solution de rechange ou de solution présentant une combinaison des deux types. Les solutions acceptables sont conformes aux exigences applicables du CNB. Ce dernier permet l'utilisation de solutions de rechange pourvu que l'on puisse prouver qu'elles fourniront au moins le niveau minimal de performance requis par les objectifs et les énoncés fonctionnels se rapportant aux solutions acceptables et applicables du CNB.

Fabricants, prescripteurs ou législateurs - tous tirent parti de ce service reconnu par tous les organismes provinciaux et territoriaux de réglementation de la construction du pays. Le CCMC est une source de référence précieuse sur les nouveaux produits et systèmes.

Les clients du CCMC tirent profit de la crédibilité du CNRC à l'échelle nationale et internationale. En tant que composante de CNRC Construction, le CCMC bénéficie d'un soutien technique vital, en plus d'avoir accès à de l'information actualisée sur la technologie de la construction et, sous forme directe, à l'infrastructure canadienne de réglementation de la construction ainsi qu'à l'élaboration des codes modèles nationaux.

La participation active du CCMC au Système national de normes du Canada permet une coordination tant au chapitre de l'élaboration des normes qu'au chapitre des programmes de certification appuyés par l'industrie. Le personnel technique du CCMC siège également aux comités techniques d'organismes rédacteurs de normes.

Historique

La réglementation canadienne en matière de construction relève des provinces et des territoires, qui s'appuient sur les codes modèles nationaux de construction pour établir les règlements de construction sur leur territoire.

Par le passé, cette responsabilité était généralement déléguée aux municipalités, dont plusieurs ont adopté une multitude de règlements adaptés à leurs propres besoins. Les intervenants de la construction se sont alors trouvés face à de nombreuses variantes qui, à l'échelle nationale, ont posé certaines barrières techniques. Afin de réduire ces barrières, un règlement de construction modèle a été élaboré en 1937, suivi d'une première version officielle du Code national du bâtiment (CNB) en 1941. Aujourd'hui, le CNB est utilisé d'un bout à l'autre du pays comme source de référence pour la réglementation provinciale et territoriale en matière de construction. L'uniformisation accrue de la réglementation a ouvert la voie vers une approche commune visant l'évaluation de produits novateurs.

Vers la fin des années 1980, les autorités provinciales de réglementation, le CNRC et l'industrie de la construction ont pris part à un vaste processus de concertation qui a abouti à la recommandation d'un service d'évaluation national unique, sur lequel les agents du bâtiment de tout le pays pourraient fonder leurs décisions concernant l'acceptabilité des produits de construction novateurs.

À la suite de cette recommandation, le CNRC a mis sur pied, en 1988, la Commission canadienne d'évaluation des matériaux de construction, qui a pour principaux objectifs d'appuyer l'innovation et le transfert technologique. Composée de représentants des organismes de réglementation, de l'industrie et du grand public, la Commission représente les intérêts de tous les Canadiens. Elle reçoit le soutien administratif, financier et technique du CCMC, lequel fait partie de CNRC Construction.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Avis de confidentialité