ARCHIVÉ - Une base de données facilite la dépollution

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 02 février 2009— Montréal (Québec)

Les gestionnaires qui doivent confiner ou dépolluer des sites contaminés disposent désormais d'une base de données fort exhaustive et d'un outil de prise de décisions qui les aideront dans leur travail. Ils n'auront qu'à saisir l'information sur le site contaminé dans la base GOST (Guide d'orientation pour la sélection de technologies) pour obtenir des renseignements détaillés sur les technologies de restauration les plus efficaces disponibles.

Le GOST est issu de l'expertise multidisciplinaire de l'Institut de recherche en biotechnologie du CNRC (IRB-CNRC), de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC), du Centre d'excellence de Montréal en réhabilitation de sites et de divers partenaires passés maîtres dans la restauration de l'environnement. Dans le cadre du Plan d'action accéléré pour les lieux contaminés fédéraux, TPSGC a offert un soutien technique et de l'aide en gestion de projets aux ministères responsables des sites contaminés. Le GOST a été créé spécifiquement pour faciliter la gestion des sites pollués qui relèvent du gouvernement fédéral.

« Une des principales fonctions du GOST est d'aider le gestionnaire à recueillir les données détaillées qui caractérisent le site, puis à choisir la technologie de restauration qui y est le mieux adaptée », explique Sébastien Yelle, directeur du projet à TPSGC. La base de données comprend des fiches documentaires présentant les avantages et les limites de chaque technologie, des études de cas illustrant l'application de la technologie ainsi qu'une liste des tests de laboratoire nécessaires et une estimation des coûts.

Des chercheurs du CNRC ont testé la biostimulation aérobique in situ, à Goose Bay, au Labrador, en dépolluant une nappe phréatique contaminée par des hydrocarbures de carbone. Ce système n'utilisant que l'énergie solaire, on peut y recourir dans les régions très éloignées du Grand Nord.

Des chercheurs du CNRC ont testé la biostimulation aérobique in situ, à Goose Bay, au Labrador, en dépolluant une nappe phréatique contaminée par des hydrocarbures de carbone. Ce système n'utilisant que l'énergie solaire, on peut y recourir dans les régions très éloignées du Grand Nord.

Une équipe de l'IRB-CNRC a élaboré le profil des technologies de restaurations destinées aux sites contaminés grâce à son expertise dans les domaines connexes – microbiologie, hydrogéologie, géographie, géologie, chimie, génie et agronomie. Le Centre d'excellence de Montréal en réhabilitation de sites et d'autres partenaires possédant un savoir-faire dans le même domaine ont fourni l'information nécessaire à la rédaction des fiches.

 

« Définir les paramètres de la base de données s'est avéré un véritable défi, compte tenu des permutations possibles », avoue Martin Désilets, qui pilote l'équipe de l'IRB-CNRC. « Du côté de l'informatique, il a fallu trouver un moyen pour trier l'information qui caractérise les sites fournie par les gestionnaires en vue de dégager le profil de la technologie qui constitue le meilleur choix pour le site en question. »

L'équipe de l'IRB-CNRC n'a pas seulement créé le profil des technologies et l'architecture du système GOST et de son site Web, elle gardera l'information à jour avec l'arrivée de nouvelles technologies et données d'application.

« Bien qu'il ait été créé pour les responsables fédéraux des sites contaminés, cet outil s'avérera d'une utilité inestimable pour l'industrie canadienne qui se spécialise dans la dépollution des sites et pour les chercheurs universitaires, conclut M. Désilets. C'est pourquoi nous avons décidé de le mettre à la disposition de tout le monde. »

Pour en savoir plus sur le GOST, on visitera le site http://gost.irb-bri.cnrc-nrc.gc.ca/home.aspx .

Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous