Black Powder Solutions élimine l’encrassement des oléoducs et gazoducs

Le 17 mars 2017 — Calgary (Alberta)

Grâce aux conseils et à l'assistance du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada, Black Powder Solutions connaît un succès mondial avec son séparateur magnétique de poudre noire, substance potentiellement dangereuse qu'on retrouve dans les gazoducs et les oléoducs. Les pipelines courent ainsi moins de risques de se rompre et de déverser leur contenu.

Imaginez que vous mettiez au point une technologie capable d'accroître le rendement et de réduire les coûts dans maintes industries tout en ayant des effets bénéfiques sur l'environnement. C'est exactement ce qu'a fait Black Powder Solutions — avec l'aide du Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) — en créant un séparateur magnétique qui capte et supprime les contaminants responsables de la corrosion des oléoducs et des gazoducs.

« Sans contaminants abrasifs, la paroi des canalisations garde son intégrité, ce qui atténue les risques de rupture et de déversement », explique Roger Simonson, propriétaire et président de Black Powder Solutions et de sa société mère, One Eye Industries.

Une fois installée à différents endroits du pipeline, la technologie brevetée de captage magnétique à base de terres rares permet au réseau de séparateurs de diminuer le coût d'exploitation des conduites et aide les raffineries de gaz et de pétrole à fournir un produit fini de meilleure qualité. Plus propres, les carburants brûlent mieux et libèrent moins d'émissions.

Cette nouvelle technologie fait actuellement ses preuves dans les canalisations de transport, les usines pétrochimiques et les raffineries du monde entier. À Houston (Texas), un projet en cours illustre comment les séparateurs magnétiques de l'entreprise améliorent l'efficacité des installations, prolongent la fiabilité de l'équipement et allègent le coût d'exploitation des navires-citernes qui transportent les hydrocarbures liquides sur l'océan. Un deuxième projet, également à Houston, engendre des avantages similaires avec l'installation de séparateurs magnétiques avant et après le raffinage.

De plus grands horizons grâce à l'innovation

« L'équipe du PARI a accompli un travail fantastique », rapporte M. Simonson. « Ses membres nous ont été d'une aide indispensable. Leur porte était toujours ouverte quand nous voulions échanger des idées. »

Roger Simonson, président, Black Powder Solutions et One Eye Industries

L'humidité sur l'acier est le principal facteur à l'origine du contaminant que l'on appelle « poudre noire », un énorme problème pour l'industrie, car il entraîne la corrosion chimique et bactériologique de la paroi des canalisations et engendre des particules très abrasives qui endommagent vannes, compteurs et pompes le long des pipelines et dans les raffineries.

« En 2010, des clients des secteurs pétrolier et gazier ont demandé à One Eye Industries de trouver une solution au problème de la poudre noire », raconte M. Simonson.

Sachant que, pour cela, il devrait accroître les capacités techniques de son entreprise, M. Simonson a fondé Black Powder Solutions. La filiale s'est concentrée sur la nouvelle technologie, puis s'est tournée vers le PARI pour obtenir son aide. Les relations entre le PARI et la filiale se sont vite resserrées et une série de projets a permis de mettre au point le séparateur magnétique, de fabriquer un prototype et d'adapter la technologie pour qu'elle fonctionne dans un milieu corrosif. M. Simonson s'est aussi adressé aux conseillers en technologie industrielle (CTI) Bob Golding, Twyla Legault et Barbara McCarthy pour bénéficier de précieux conseils techniques et commerciaux, notamment des idées stratégiques.

Le projet de Black Powder Solutions au quai de Houston (Texas) illustre l'efficacité du séparateur magnétique lors du chargement des navires-citernes avec des hydrocarbures liquides. Habituellement, les déchets filtrés doivent être éliminés chaque jour, ce qui entraîne des arrêts de quatre à huit heures. En revanche, ce séparateur magnétique n'a été nettoyé qu'après le chargement de 27 bâtiments. (Photos : Black Powder Solutions)

« En 2012, nous avons présenté Black Powder Solutions à Tangent Engineering, un autre client du PARI. L'idée était de faciliter la conception des séparateurs magnétiques destinés aux gazoducs », explique Bob Golding. « Parallèlement, nous avons pris contact avec d'autres cabinets d'ingénieurs et diverses agences du gouvernement provincial ainsi que des membres de l'industrie. »

Une vente récente à l'usine de gaz naturel liquide Hyundai, en Corée du Sud, semble prometteuse pour Black Powder Solutions. Après installation, ce séparateur a retiré 48 livres de poudre noire d'un condensat en deux jours. (Photo : Black Powder Solutions)

« L'équipe du PARI a accompli un travail fantastique », rapporte M. Simonson. « Ses membres nous ont été d'une aide indispensable. Leur porte était toujours ouverte quand nous voulions échanger des idées. »

En 2016, le PARI a aidé l'entreprise à réaliser une étude qui validerait de manière impartiale l'efficacité de sa technologie. « Avoir des données et sa propre étude de cas est capital pour mieux faire comprendre ce que l'on fait. Le changement est difficile à opérer », poursuit M. Simonson.

La technologie de filtration courante exige des remplacements fréquents, ce qui augmente les frais d'entretien et d'exploitation. Le séparateur magnétique de Black Powder Solutions peut être nettoyé et réutilisé des années durant, si bien que moins de filtres contaminés échouent au dépotoir. Parce que le dispositif accumule plus de poudre noire avant qu'on doive le nettoyer, les déplacements et les contacts avec l'équipement sont moins fréquents, ce qui, par voie de conséquence, atténue considérablement les risques d'accident. L'entreprise s'est maintenant attaquée à un système entièrement automatisé.

« Les fonds et l'aide du PARI nous ont permis de prendre de l'expansion et d'aiguiller l'entreprise dans une toute nouvelle direction », reprend M. Simonson.

Une porte ouverte sur le monde

Ce travail de développement mené patiemment semble porter ses fruits. Black Powder Solutions écoule désormais ses produits partout en Amérique du Nord, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est. L'entreprise a récemment conclu un marché lucratif avec une usine de gaz naturel liquéfié en Corée du Sud. Un gros succès. Les recettes annuelles ont augmenté de façon exponentielle. « Les débouchés ne manquent pas pour cette technologie. »

« La collaboration du PARI nous a beaucoup aidés à devenir un fournisseur mondial de technologies environnementales qui ont des applications dans le monde entier. »

Restez branché

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Avis de confidentialité