Surmonter les obstacles à la croissance

Le 08 février 2017— Québec (Québec)

Écriteau des bureaux d'Inno-centre, à l'incubateur municipal, LE CAMP de Québec.

Personne ne refuse un occasionnel coup de pouce, pas même les chefs d'entreprise ou les investisseurs. Pareille remarque n'est jamais aussi vraie que lorsque vient le moment de planifier la croissance et de trouver les compétences qui l'assureront.

Entrée en scène d'Inno-centre du Québec, entreprise qui fournit à ses clients un encadrement individualisé et exhaustif de services-conseils en affaires afin de favoriser leur croissance. La valeur ajoutée d'Inno-centre pour ces clientèles réside dans la qualité de ses expertises sectorielles et dans l'intelligence d'affaires nécessaire à leur réussite.

En 2014, Inno-centre a lui-même obtenu un coup de pouce du gouvernement fédéral dans le cadre du Programme canadien des accélérateurs et des incubateurs (PCAI). Le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) supervise le financement du PCAI et veille à ce que des bénéficiaires comme Inno-centre gardent le cap dans la prestation de services à leurs clients.

Claude Martel à son bureau

Claude Martel est très fier de son équipe et des partenaires d'Inno-centre : Altifica (ressources humaines), BCF (droits des sociétés), Décarie (recherche de cadres), Emergex RS&DE (experts en crédit fiscal); EPSI (évaluation du personnel); Fasken Martineau (droit des affaires); Goudreau Gage Dubuc (propriété intellectuelle), Léonard (agence Web), Lg2 (image de marque et marketing de contenu), PARI-CNRC (conseils en technologies industrielles et réseautage), Price WaterhouseCoopers (services d'assurance, consultatifs et fiscaux), Raymond Chabot Grant Thornton (services-conseils en matière de crédit).

Des lacunes à combler

Les responsabilités quotidiennes associées à la direction d'une entreprise occupent tellement les entrepreneurs que ceux-ci ont rarement le temps d'explorer les possibilités de croissance. Et quand ils en ont le temps, ils ne possèdent pas toujours les ressources financières ni les compétences nécessaires pour échafauder une stratégie qui multipliera les débouchés, attirera du talent ou fera augmenter le chiffre d'affaires. Or, les entrepreneurs doivent maîtriser tout cela s'ils veulent gagner la confiance des sociétés de capital-risque.

Le PARI-CNRC a aidé Inno-centre à combler ces lacunes. Ainsi, le PCAI a récemment permis au président de l'entreprise, Claude Martel, d'étendre les services aux investisseurs de capital-risque et aux chefs de PME. Il lui a permis d'élargir les services de l'incubateur en nouant des liens avec des conseillers experts de sociétés reconnues afin qu'ils épaulent directement les PME.

Les conseillers peuvent être avocats, comptables, chefs d'entreprise chevronnés ou professionnels accomplis dans un secteur industriel particulier, dans le domaine des marques de commerce, de l'expansion organisationnelle, de la propriété intellectuelle, des finances, du marketing et du recrutement. Dans le cadre de leurs activités d'encadrement, ils offrent au moins la moitié de leur temps en nature, le PARI assurant le reste. Il en résulte une véritable aubaine pour les clients d'Inno-centre : un accès inégalé à des guides hors pair, à moindre coût, voire gratuitement.

Souvent, les entreprises sont sur le point d'obtenir du capital de risque, mais ont encore des lacunes à combler qui nécessitent le soutien d'un professionnel. Elles doivent aussi faire partie d'un secteur industriel d'importance économique comme la fabrication de pointe, les technologies propres et industrielles, l'aéronautique, les technologies de l'information et les nouveaux médias, la transformation de produits agroalimentaires ou les dispositifs médicaux.

Pour les investisseurs en capital de risque, le PCAI signifie un accès immédiat à des conseils sectoriels stratégiques qui leur permettent d'optimiser tant le travail de vérification diligente en amont que la valorisation des investissements dans leurs sociétés en portefeuille.

« Le PCAI du PARI-CNRC a permis à Inno-centre de développer une offre de services incomparable, affirme M. Martel. En 30 ans de carrière, je n'ai jamais vu un programme qui répond si bien aux besoins des investisseurs et des PME innovantes et qui crée de la valeur pour chacun d'eux ».

Affaire conclue

Le modèle d'Inno-centre se révèle une réussite probante. De 2014 jusqu'à la fin de 2016, Inno-centre a mené à bien 77 projets auprès d'entreprises, ce qui a permis à ces dernières d'obtenir collectivement des investissements de l'ordre de 200 M$, en lien direct avec le programme.

Par exemple, en ayant recours aux services d'incubation d'Inno-centre, AddÉnergie a récolté 13 millions de dollars d'investissements. Les professionnels d'Inno-centre ont aidé l'entreprise à élaborer et à mettre en œuvre un modèle d'affaires lui permettant de séduire nombre de sociétés de financement et de clients sur le marché nord-américain. En effet, AddÉnergie est passée d'une société axée sur la fabrication et la vente de produits de base — chargeurs de batterie pour véhicules électriques — à un fournisseur d'infrastructures et de services de bornes de recharge « intelligentes » pour les véhicules électriques, une réorientation qui découle directement de l'aide procurée par le PCAI.

« L'équipe d'Inno-centre s'est démarquée par son agilité et son efficacité, ainsi que par sa capacité à mettre en place des services et à négocier des ententes avec les partenaires adéquats. L'effet positif qu'elle a sur les entrepreneurs et les investisseurs est vite remarqué », a confié Julie Guay, conseillère en innovation et réseautage du PARI-CNRC qui travaille en étroite collaboration avec Inno-centre.

poste de ravitaillement d'AddÉnergie.

Concept artistique de bornes de recharge pour véhicules électriques, services mobiles et infrastructure d'AddÉnergie, l'un des clients d'Inno-centre. (Source : AddÉnergie)

La plupart des chefs d'entreprise faisant appel à l'incubateur sont aussi des clients du PARI. Et les employés du PARI comme les sociétés de capital-risque figurent parmi ceux qui aiguillent les entreprises vers Inno-centre, sachant qu'elles ne pourront passer à la vitesse supérieure aussi aisément, quand elles y parviennent, sans l'attention soutenue et pratique de conseillers professionnels.

Tout le monde y gagne avec Inno-centre. Les investisseurs courent moins de risques en étoffant leurs portefeuilles. Les partenaires ont l'occasion de démontrer leur engagement social en « donnant au suivant ». Les chefs d'entreprise acquièrent de nouvelles connaissances tout réunissant des fonds. Et les entreprises grandissent.

« Le pragmatisme et l'approche partenariale du PCAI du PARI-CNRC sont des plus utiles pour des entreprises qui, comme nous, ont l'innovation à cœur et la conviction que la synergie investisseur-entrepreneur est le plus puissant ressort de la croissance », conclut Claude Martel.

« En 30 ans de carrière, je n'ai jamais vu un programme qui répond si bien aux besoins des investisseurs et des PME innovantes et qui crée de la valeur pour chacun d'eux ».

Claude Martel
Chef de direction, Inno-centre

Restez branché

Abonnez-vous