Sprout transforme le mieux-être en milieu de travail en une activité amusante axée sur les données

Le 14 octobre 2016 — Toronto (Ontario)

Martha Switzer et Christina Ford, en compagnie de Josh Estacion

Martha Switzer et Christina Ford, cofondatrices de Sprout Wellness Solutions, en compagnie de Josh Estacion, membre de l'équipe des produits de Sprout, à leur siège social de Toronto. Le soutien du PARI-CNRC a permis à Sprout d'accélérer la mise au point de plusieurs de ses solutions axées sur les données et fonctionnalités mobiles.

Le chemin vers l'équilibre travail-vie est pavé de bonnes intentions, en particulier lorsqu'il s'agit des programmes de santé et de mieux-être en milieu de travail. Mais pour plusieurs d'entre nous, il est facile de rater la cible.

Sprout (en anglais seulement), une entreprise torontoise de santé numérique, aide les entreprises à se concentrer sur le bien-être physique et mental global de leurs employés grâce à une plateforme en ligne et une application adaptables et axées sur les données qui motivent les employés à améliorer leur santé à l'aide d'activités amusantes, de réseautage social et des plus récentes innovations en matière de technologies portables pour faire le suivi de leurs résultats. Presque tous les types d'activités comptent, que ce soit des défis de conditionnement physique au travail, des cours de cuisine, des séances de yoga ou de méditation; avant, durant et après les heures de travail. Les employés peuvent évaluer l'incidence cumulée de leur programme de remise en forme à l'aide d'un unique tableau de bord convivial.

Bien vivre et bien travailler

Fondé en 2011 par Martha Switzer et Christina Ford, Sprout cible les moyennes et les grandes organisations du Canada et de l'étranger.

« Nous voulions créer une interface conviviale et visuellement attrayante, qui pourrait être adaptée en fonction des intérêts personnels de chacun et motiver les employés à poursuivre leurs objectifs de mieux-être en leur permettant de faire le suivi de leurs résultats, explique Martha Switzer. Notre produit devait être sécuritaire, ainsi que fournir aux employeurs les outils d'analyse nécessaires pour mesurer l'impact cumulé de leurs programmes et offrir des mesures incitatives et des récompenses aux employés. »

« Notre objectif est de devenir une grande compagnie canadienne. Nous sommes extrêmement chanceux au Canada d'avoir accès à des programmes tels que le PARI du CNRC, qui soutiennent l'innovation et aident les Canadiens et les Canadiennes à mettre au point la technologie demandée par des utilisateurs du monde entier. »

« Nous avons l'une comme l'autre travaillé dans de grandes entreprises multinationales, alors nous savons que l'horaire est toujours trop chargé pour vraiment s'occuper des programmes de santé et de mieux-être – aussi bien pour les employés que pour l'équipe des ressources humaines –, ajoute-t-elle. Et pourtant, un effectif heureux et en santé est tout simplement plus créatif et plus concentré, ce qui améliore le bilan de l'entreprise. Un programme de mieux-être efficace peut accroître la productivité des employés et réduire les congés de maladie, le roulement de personnel, les coûts de formation et les demandes de prestation d'assurance maladie coûteuses. Ce peut aussi être un outil de recrutement : les employés d'aujourd'hui recherchent ce type d'avantages et de soutien. »

Un développement par étape

Mmes Switzer et Ford se sont tournées vers le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) pour obtenir de l'assistance en vue de construire un prototype qui permettrait de démontrer la valeur de leur idée. Pour elles, le choix de l'employé devait être au cœur du produit, afin de motiver la participation des employés, alors que la plateforme et les données recueillies devaient pouvoir être adaptées à diverses industries et aux besoins distincts de chaque employeur. Et finalement, pour bien s'inscrire dans l'air du temps, l'application devait être mobile, interactive et partageable.

« Nous les avons aidées à raffiner leur technologie et leur stratégie d'affaires, explique Rizwan (Riz) Kheraj, leur conseiller en technologie industrielle du PARI-CNRC. Nous avons recommandé une approche échelonnée, avec de petits projets de recherche qui pourraient être construits l'un sur l'autre. »

Martha Switzer et Christina Ford, de Sprout

Martha Switzer et Christina Ford, de Sprout, se sont tournées vers le PARI en vue d'obtenir des conseils pour la création d'une feuille de route de R-D, qui a permis à l'entreprise de développer un avantage technique concurrentiel et de conquérir une part du marché de la santé numérique dans les entreprises.

Avec le soutien du PARI, Sprout a embauché le personnel d'ingénierie dont l'entreprise avait besoin pour développer sa plateforme logicielle initiale. Un financement ultérieur du PARI a ensuite permis à Sprout d'ajouter une application mobile pour donner aux utilisateurs l'accès à la plateforme, peu importe où ils sont. L'entreprise a ensuite intégré à sa plateforme des dispositifs portables populaires, tels que Nike+, JawboneMC et FitbitMC. Leur plus récent projet de recherche mené avec l'assistance du PARI a permis d'accroître la capacité analytique de la plateforme, permettant aux services de ressources humaines et aux directions des entreprises d'évaluer les résultats de leurs programmes et de soutenir des programmes de récompenses.

« Le PARI-CNRC nous a apporté un énorme soutien, et ce, dès le premier jour, souligne Mme Switzer. Les conseils de Riz ont été extrêmement précieux et nous ont aidées à demeurer à l'avant-garde du marché des dispositifs portables, qui se transforme rapidement. Il nous a aussi mises en contact avec des organisations offrant des technologies complémentaires aux nôtres et nous a présentées à des investisseurs de Vancouver, de Toronto et de San Francisco. »

Marche rapide vers la réussite

Pour Sprout, les résultats ont été incroyables. « Le soutien du PARI-CNRC nous a réellement aidées à réaliser notre R-D beaucoup plus rapidement que nous aurions pu le faire autrement, explique Mme Switzer. Ce qui nous a donné la technologie nécessaire pour demeurer à l'avant-garde, nous permettant d'ajouter constamment de nouvelles fonctionnalités recherchées par les clients. »

En 2016, l'entreprise compte désormais 30 employés et ses principaux clients incluent McKesson, BC Ferries et TELUS. Un partenariat avec La Capitale Assurances met en outre les produits de Sprout directement entre les mains d'entreprises clientes de l'ensemble du pays. Numérique et adaptable, la plateforme de Sprout est assez flexible pour fonctionner dans à peu près n'importe quelle industrie et réunir les multiples emplacements d'une même entreprise. Elle est actuellement utilisée dans 22 pays.

« Notre objectif est de devenir une grande compagnie canadienne, mentionne Mme Switzer. Nous sommes extrêmement chanceux au Canada d'avoir accès à des programmes tels que le PARI du CNRC, qui soutiennent l'innovation et aident les Canadiens et les Canadiennes à mettre au point la technologie demandée par des utilisateurs du monde entier. »

Restez branché

Abonnez-vous