Conseil national de recherches Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Galerie de photos

Avertissement L'information sur cette page a été archivée et n'est conservée qu'aux fins de référence, de recherche ou de tenue de dossiers. Visitez le nouveau site du CNRC pour y trouver les informations les plus récentes.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


Ne fais pas que me le dire, montre-le moi! Une image vaut mille mots, et c'est pourquoi le CNRC a ouvert ses voûtes et sorti ses meilleures photographies à l'intention du site Web Babillard techno-sciences du CNRC. Les photographies de la Galerie de photos sont un échantillon des photographies qu'on peut voir à Zoom sur la science au CNRC.

Voici quelques idées sur comment utiliser la Galerie de photos avec les étudiants. Par exemple, les étudiants pourraient :

  • en apprendre davantage sur la recherche qui sous-tend les photographies;
  • créer des légendes pour les photographies à partir de leur propre recherche;
  • regrouper les photographies en catégories et expliquer le pourquoi de leur classement;
  • « lire » les photographies du point de vue de l'artiste (par ex., décrire la composition, le point focal, le réglage de la caméra, etc.);
  • trouver davantage de renseignements sur les techniques photographiques utilisées pour créer certaines des photographies (par ex., télescopes, teintures fluorescentes, lumière ultraviolette, imagerie par résonance magnétique nucléaire, etc.).
Le potentiel énergétique du Canada
Les sables bitumineux ont le potentiel de dominer le marché nord-américain du pétrole pour le prochain siècle. Le CNRC s’attaque aux défis en améliorant la façon dont le bitume, extrait des sables bitumineux, est converti en carburant. Cette photo montre un système d’atomisation qui envoie un mélange de bitume chaud et d’autres hydrocarbures dans ces réacteurs de cokéfaction. Les réacteurs « craquent », ou décomposent, le bitume en pétrole brut synthétique.
Le potentiel énergétique du Canada
Les microscopes et le nano-monde
Les microscopes électroniques à balayage, comme celui que montre cette photo, donne des images visuelles de la taille du nanomètre – un millionième de mètre! Ils sont utilisés en recherche nanotechnologique pour voir des nanomatériaux comme des nanotubes organiques ou des films métalliques minces et ils sont incroyablement versatiles. Les images qu’ils produisent sont beaucoup plus précieuses que de simples photos.
Les microscopes et le nano-monde
Le spectromètre à résonance magnétique nucléaire
Le CNRC abrite le spectromètre à résonance magnétique nucléaire (RMN) le plus puissant du Canada. La RMN est une technique qui permet de déterminer comment les atomes sont disposés dans les molécules. Le spectromètre à RMN utilise un aimant pour aligner les noyaux de l’atome. C’est la seule machine RMN de 900 MHz au monde consacrée à l’étude des solides qui sera utilisée pour étudier des matériaux allant des produits pharmaceutiques aux nanomatériaux composites.
Le spectromètre à résonance magnétique nucléaire
L’holographie aux neutrons
C’est la première image au monde d’une structure de niveau atomique en 3D, telle que révélée par l’holographie aux neurones. Les masses brillantes situées aux pointes des deux triangles représentent des atomes d’oxygène dans la simpsonite, un minerai rare. La technique possède un grand potentiel pour l’étude de la structure de molécules complexes, riches en hydrogène, comme les protéines.
L’holographie aux neutrons
Soufflerie à basse vitesse
La soufflerie à basse vitesse sert à faire des essais aérodynamiques de toutes sortes de choses, des motocyclettes aux motoneiges sous des vents pouvant aller jusqu’à 450 km/h. Ici la patineuse de vitesse canadienne Catriona LeMay Doan prend et maintient une pose de course caractéristique pendant qu’elle est fouettée par un vent de 40 km/h. C’est ce qui a permis aux chercheurs de comparer la résistance offerte par ses six différentes combinaisons de course.
Soufflerie à basse vitesse
Soufflerie à haute vitesse
La soufflerie à haute vitesse du CNRC est capable de fonctionner à des vitesses qui s’échelonnent entre un dixième et plus de quatre fois la vitesse du son. Ici un demi modèle du jet d’affaires Global Express de Bombardier est en cours d’essais pour étudier la configuration de décollage et d’atterrissage, où une portance élevée est nécessaire.
Soufflerie à haute vitesse
Chambre anéchoïque
La chambre anéchoïque du CNRC est une installation clé pour les essais d’acoustique. Les pointes de fibre de verre, qui tapissent l’intérieur de la chambre, absorbent tout le son et le rendent anéchoïque – sans écho. La chambre a servi dans la mise au point de haut-parleurs canadiens, d’appareils auditifs et de batteries de microphones.
Chambre anéchoïque
Nanotubes de carbone
Quelles sont les fibres les plus rigiides, les plus fortes et les plus durables connues, au moins 50 fois plus fortes que l’acier? Des nanotubes de carbone à paroi simple (montrés ici comme modèles). Ils peuvent avoir des dimensions microscopiques, mais les scientifiques du CNRC étudient ce qui rend ces tubes si durs.
Nanotubes de carbone
Prothèse de hanche expérimentale
La prothèse de hanche expérimentale montrée ici a été mises au point par des scientifiques du CNRC, qui se sont servis d’une combinaison unique de matériaux de plastique composites et de mousse de titane-nickel. La prothèse est le résultat d’un nouveau procédé de fabrication pour produire des mousses métalliques. La structure à cellules ouvertes unique de la mousse ressemble à celle des os.
Prothèse de hanche expérimentale
Prototype de semi-conducteur à une seule molécule
Les chercheurs du CNRC ont fait la démonstration du premier prototype au monde d’un transistor, ou circuit électrique, à une seule molécule. Il pourrait servir de base à des transistors à l’échelle nanométrique qui pourraient créer de minuscules ordinateurs fonctionnant avec une énergie et une perte de chaleur très faibles. Dans cette image d’artiste, les balles rouges représentent des atomes de silicium individuels et la structure de balles jaunes et violettes représente la molécule de styrène.
Prototype de semi-conducteur à une seule molécule