Conseil national de recherches Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Jalons de la chimie au CNRC

Avertissement L'information sur cette page a été archivée et n'est conservée qu'aux fins de référence, de recherche ou de tenue de dossiers. Visitez le nouveau site du CNRC pour y trouver les informations les plus récentes.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


Jalons de la chimie canadienne au XXe siècle

Plusieurs accomplissements dans le domaine de la chimie au Canada – Universités, gouvernement et industrie – ont été identifiés comme Jalons de la chimie canadienne au XXe siècle par la Société canadienne de chimie de Calgary (Alberta) en l'an 2000.

Ce projet a été rendu possible grâce aux efforts de C. H. Langford du département de chimie de l'Université de Calgary.

Découvertes révolutionnaires en chimie : de 1920 à nos jours...

> Béton dans les prairies
> Le procédé Pidgeon
> Traceurs radioactifs
> Découverte du cyanopolyacétylène
> Vaccin contre la méningite
... et bien d'autres!!

a

Keith Ingold nous a aidé à comprendre le rôle de la vitamine E comme anti-oxydant en médecine et en santé. Il a appliqué la chimie des radicaux libres aux organismes vivants.

Apprends-en davantage sur les réalisations de M. Ingold et d'autres chimistes canadiens qui ont oeuvré au CNRC au XXe siècle.

Les années :

20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90


Les années 20


  • Thorbergur ThorvaldsonUne solution au problème du béton dans les prairies – Thorbergur Thorvaldson et son équipe mirent au point une technique d'étuvage qui modifia la structure cristalline des composés du béton, le rendant virtuellement imperméable aux dégâts commis par les bases.


Les années 30


  • La colonne de fractionnement et autres inventions – Les travaux amorcés par Donald Stedman au début des années 30 lors de l'exploitation des gisements gaziers de Turner Valley incitèrent le chercheur à s'intéresser aux problèmes de la distillation fractionnée.

  • Gerhard Herzberg à son bureauTraités Herzberg de spectroscopie moléculaire – Gerhard Herzberg rédigea six ouvrages de spectroscopie qui furent traduits dans de nombreuses langues. Les trois tomes de son traité sur le spectre moléculaire et la structure des molécules sont sans doute de ses écrits les mieux connus, mais aussi les plus influents.


Les années 40




Les années 50


  • William G.  SchneiderRésonance magnétique nucléaire à haute résolution – Pople, Schneider et Bernstein – Aujourd'hui, l'incidence de cette technique est manifeste. Rares sont les chimistes, les biologistes ou les physiciens qui ne côtoient pas la spectroscopie RMN sous une forme ou une autre.

  • Spectrométrie de masse des radicaux libres – Durant les années qui suivent la Deuxième Guerre mondiale, Frederick Lossing apporte des perfectionnements appréciables à cette technique moderne qu'était alors la spectrométrie de masse, en fabriquant un spectromètre de masse de type Nier.

  • L'Étude des alcaloïdes des plantesDébuts de la chimie des alcaloïdes – Nous devons une bonne partie de nos connaissances sur les alcaloïdes des fumariacées canadiennes aux travaux poursuivis par Manske au CNRC et ailleurs, tâche titanesque qu'il n'aurait pu mener à bien sans la maestria légendaire avec laquelle il fractionnait les mélanges par cristallisation. À cette époque, les chimistes ne disposaient pas des appareils d'analyse et de spectrométrie sophistiqués qu'on connaît aujourd'hui.

  • Traceurs radioactifs pour l'étude de la biosynthèse dans la nature – Le trait de génie de Marion fut de recourir aux simples molécules de carbone-14 disponibles après la guerre pour étudier la biosynthèse de maints alcaloïdes.

  • Herzberg  étudiant un spectre Spectre de divers radicaux libres polyatomiques en phase gazeuse – Un développement majeur survenu dans les années 50 fut l'étude du spectre des radicaux libres polyatomiques au moyen de techniques à haute résolution par trois scientifiques du CNRC (Gerhard Herzberg, D.A. Ramsay et A.E. Douglas).

  • La recherche en chimie dans les universités – Au début des années 50, sous la houlette de E.W.R. Steacie, le CNRC se lança dans un énergique programme de subvention à la recherche pour le corps professoral des départements scientifiques des universités.


Les années 60




Les années 70


  • Le radiotéléscope AlgonquinDécouverte du cyanopolyacétylène dans le milieu interstellaire – Un passionnant développement survenu dans les années 70 a trait à la découverte de cyanopolyacétylène dans le milieu interstellaire grâce au télescope de l'Observatoire Algonquin de radioastronomie (OAR), près du lac Traverse, dans le parc Algonquin, en Ontario.

  • Spectroscopie de masse de l'huile de canola – Les découvertes de Burton Craig et R. Keith Downey et leurs efforts conjoints concoururent à transformer un colza qui donnait une huile à peine comestible en canola, variété contemporaine produisant les huiles les plus intéressantes du globe sur le plan de la nutrition.


Les années 80


  • Base de données sur la cristallographie des intermétalliques – Entre 1960 et 1980, les cristallographes Larry Calvert, John Byron, Florence Lee, Yu Wang et John Rodgers, du CNRC, montèrent une base de données vérifiées sur la structure des métaux et des intermétalliques.

  •  Eric GabeSystème NRCVAX d'analyse de la structure cristalline – En changeant la méthode de travail des cristallographes et en servant de modèle aux logiciels actuellement disponibles sur le marché, le système d'analyse de la structure cristalline NRCVAX constitue un jalon important dans l'avancement de la chimie au XXe siècle.

  • Les tables de la vapeur et la structure de la glace – Edward (Ted) Whalley et George Kell travaillèrent longtemps ensemble. Avec leur collègue G. E. McLaurin, ils proposèrent une nouvelle équation fondamentale pour expliquer les propriétés thermodynamiques de l'eau et de la vapeur.


Les années 90


  • Harold Jennings La chimie des glucides et le vaccin contre la méningite – Harold Jennings s'intéresse aux polysaccharides des bactéries pathogènes importantes pour l'être humain, en particulier leur structure, leur conformation, leur propriétés immunologiques et leur rôle dans la maladie. M. Jennings et son équipe sont surtout connus pour leur travail sur les vaccins contre la méningite du nouveau-né. Il faisait breveter le vaccin pour la première fois en 1995.