Conseil national de recherches Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Strontium

Avertissement L'information sur cette page a été archivée et n'est conservée qu'aux fins de référence, de recherche ou de tenue de dossiers. Visitez le nouveau site du CNRC pour y trouver les informations les plus récentes.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


38
Sr
87,62
strontium

Strontium

Les spectaculaires feux d'artifice qui soulignent les événements spéciaux autour du monde doivent une partie de leur somptuosité au strontium. En effet, les composés de cet élément sont à l'origine de la vive couleur rouge qu'on aperçoit dans le ciel, à des milles de distance. Le strontium est aussi une importante source de couleur dans les fusées éclairantes.

Les explosions nucléaires libèrent du strontium-90, ce qui pose un sérieux danger pour la santé humaine. Cet isotope radioactif peut s'accumuler dans les os, l'organisme éprouvant de la difficulté à le différencier du calcium. Les rayonnements du strontium-90 peuvent donc nuire à la formation de nouveaux globules rouges, ayant de dangereuses conséquences pour la santé.

Des chercheurs du Conseil national de recherches Canada (CNRC) tentent de déterminer si les ions du strontium pourraient remplacer le césium, dont on se sert présentement pour mesurer le temps partout sur la Terre. Ils espèrent construire une horloge si précise qu'elle ne retarderait que d'une seconde sur toute la vie du système solaire! L'avantage des ions du strontium est que l'horloge de référence serait plus petite et plus précise que celle faisant appel au césium. Les scientifiques n'utiliseraient aussi qu'un ion au lieu de plusieurs atomes de césium. Ils éviteraient donc les légers écarts attribuables aux collisions entre les atomes dans leurs résultats.

 

Autres applications

 

  • Les ions de strontium peuvent être utilisés dans l'étalonnage des lasers employés pour mesurer des instruments.