Conseil national de recherches Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Potassium

Avertissement L'information sur cette page a été archivée et n'est conservée qu'aux fins de référence, de recherche ou de tenue de dossiers. Visitez le nouveau site du CNRC pour y trouver les informations les plus récentes.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


19
K
39,0983
potassium

Potassium

Le potassium est largement répandu, puisqu'il est le septième élément le plus abondant sur la Terre. Ce métal blanc est tellement mou qu'on peut le couper au couteau. Comme le sodium, ce métal est hautement réactif et s'enflamme dans l'eau. Il est tellement instable qu'il doit être conservé sous de l'argon ou une huile minérale.

Les composés du potassium ont de nombreuses applications dans l'industrie. Mentionnons notamment les carbonates de potassium, utilisés pour la production de céramiques et de verres particuliers et l'hydroxyde de potassium (KOH), ou potasse caustique, qui entre dans la fabrication des détergents liquides. Son chlorure et son hydroxyde jouent un rôle important dans la production d'autres sels.

Le potassium est un élément vital pour l'organisme. Le transport du potassium à l'intérieur et à l'extérieur des cellules se fait par divers canaux et échangeurs du potassium. Lorsque l'apport en éléments nutritifs et en oxygène dans les cellules est fortement perturbé, par exemple durant une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, il y a diminution de l'ATP – le carburant cellulaire. Les canaux du potassium très spécialisés et sensibles à l'ATP, qui sont présents dans la membrane cellulaire, notent ce changement et y répondent en s'activant et en libérant, dans les liquides organiques, du potassium qui était stocké dans les cellules.

Les canaux ioniques du potassium dans les tissus comme le coeur et le cerveau servent de capteur métabolique et de système d'alarme pour l'organisme. Des chercheurs de l'Institut du biodiagnostic du Conseil national de recherches Canada (CNRC) ont mis au point une méthode particulière pour étudier ces canaux à l'aide du plus proche analogue du potassium, le rubidium (Rb+), un traceur qui permet de suivre le déplacement du potassium. Grâce à la 87Rb-RMN (résonance magnétique nucléaire), ces chercheurs espèrent approfondir les connaissances actuelles sur le rôle de ces canaux dans la santé cardiovasculaire.