Conseil national de recherches Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Bientôt Noël

Avertissement L'information sur cette page a été archivée et n'est conservée qu'aux fins de référence, de recherche ou de tenue de dossiers. Visitez le nouveau site du CNRC pour y trouver les informations les plus récentes.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


Ken Tapping, le 12 novembre 2008

Dans le ciel, cette semaine...

> Vénus brille très visiblement à l'ouest peu après le crépuscule.

> Jupiter est de plus en plus bas, au sud-ouest, en soirée.

> Saturne apparaît aux petites heures du matin.

> Cherchez Mercure près de l'horizon, à l'est, peu avant l'aube.

> La Lune sera pleine le 12 novembre.

a

Si vous avez un astronome dans la famille, voici le moment de songer à ce dont il a vraiment besoin pour Noël. Si vous êtes cet astronome, peut-être est-il temps de commencer à semer les allusions sur ce que vous aimeriez trouver sous le sapin ou dans le bas de Noël. Durant les semaines à venir, je vous donnerai quelques idées de cadeaux qui devraient susciter gratitude et appréciation le 25 décembre.

Avoir les bons ouvrages, instruments et accessoires peut conduire à une vie entière de plaisir, tant instructif que passionnant, voire à une carrière scientifique. Choisir les mauvais se soldera par de la frustration, du gaspillage et de gros objets inutiles qui encombreront la maison, échoueront dans un placard et accumuleront la poussière, mais dont on hésitera à se débarrasser afin de ne froisser personne. La clé du succès réside dans quelques recherches préalables et dans les personnes avec qui l'on traite. Si un entretien de vive voix avec un spécialiste vous semble inutile, le Canada compte d'excellents magasins de matériel scientifique en ligne. Si vous désirez voir avant d'acheter, visitez votre boutique scientifique locale.

Cette remarque est particulièrement valable pour ceux qui envisagent se procurer un télescope ou des jumelles. Bien choisir l'instrument est primordial. Je suggère vivement d'acheter un ouvrage d'astronomie et d'en lire les chapitres sur les jumelles et les télescopes avant d'aller au magasin, puis d'ajouter le livre au présent. Les titres ne manquent pas, mais « The Backyard Astronomer's Guide » de Terence Dickinson et Alan Dyer, et « Découvrir le ciel la nuit » de Terence Dickinson sont excellents.

Chaque astronome devrait posséder des jumelles. Avec elles, il observera les comètes, les amas stellaires, des détails de la Voie lactée, les galaxies voisines et le reste. Elles sont prêtes en un clin d'oeil et se transportent merveilleusement. Les jumelles sont identifiées par deux nombres séparés d'un « x » (le signe de multiplication). Le premier représente le grossissement et le second, le diamètre de l'objectif, en millimètres. Rappelez-vous que la majorité des objets astronomiques luisent faiblement. L'objectif (la lentille au gros bout des jumelles) qui capte la lumière et sert à former l'image devrait donc être aussi gros que possible sans être malcommode. Le grossissement importe moins. Des jumelles 7x50 ou 10x50 constituent un bon choix. Celles avec un objectif de plus de 50 mm seront trop lourdes pour être tenues longtemps à la main, tandis qu'un plus fort grossissement fera bouger exagérément l'image. À vrai dire, les jumelles sont deux lunettes astronomiques fixées ensemble pour pointer dans la même direction, c'est-à-dire bien alignés. Un problème courant avec les jumelles est que les deux télescopes miniatures ne visent pas tout à fait le même point, bref sont mal alignés. Le cerveau humain est une merveilleuse machine. Il peut rectifier les images de jumelles mal alignées, mais, parallèlement, il engendrera un formidable mal de tête et gardera votre vue trouble peu après. L'excuse usuelle des vendeurs mal informés est « qu'il faut s'y habituer ». Foutaises. On devrait pouvoir régler les jumelles pour qu'elles restent tout à fait confortables même après plusieurs minutes d'utilisation. Essayez-les. Si le vendeur ne peut vous aider à les régler correctement, changez de boutique.


Ken TappingKen Tapping est astronome à l'Institut Herzberg d'astrophysique du Conseil national de recherches du Canada (IHA-CNRC). Il travaille à l'Observatoire fédéral de radio-astrophysique de Penticton (C.-B., V2A 6K3). Tél. : (250) 493-2277; téléc. : (250) 493-7767;
Courriel : ken.tapping@nrc-cnrc.gc.ca.