Conseil national de recherches Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

La Grande Ourse et Petite Ourse

Avertissement L'information sur cette page a été archivée et n'est conservée qu'aux fins de référence, de recherche ou de tenue de dossiers. Visitez le nouveau site du CNRC pour y trouver les informations les plus récentes.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


Comment trouver l'étoile Polaire?

Cherchez la Grande Ourse. Les deux étoiles formant le côté du chariot à l'opposé de la poignée pointent vers l'étoile polaire.

a

La légende

La Grande Ourse et Petite Ourse

La Grande Ourse est en réalité une jolie nymphe appelée Callisto. Zeus transforma Callisto en ourse pour la mettre à l'abri de la jalousie de sa femme, Héra. Un jour, Callisto rencontra son fils Arcas qui chassait dans les bois. Ignorant qu'il s'agissait de sa mère, Arcas leva sa lance pour tuer l'animal. Zeus, qui observait la scène du haut de l'Olympe, intervint vivement pour sauver sa bien-aimée. Il métamorphosa Arcas en ours lui aussi et souleva mère et fils dans le ciel par la queue, ce qui explique pourquoi cette dernière est si longue aujourd'hui.

Quelques Premières Nations du Canada, dont les Micmacs et les Iroquois, connaissaient cette constellation dans laquelle ils voyaient également un ours. Il est curieux de constater que des gens de différentes régions ont identifié le même animal en examinant cette partie du ciel. Ursa Major porte aussi le nom de Grand Chariot (connu aussi comme la « Charrue » en Angleterre), la poignée correspondant à la queue de l'ours et la caisse, à l'animal vu de côté.

La deuxième étoile en partant du bout de la queue en est réellement deux, Mizar (le Cheval) et Alcor (le Cavalier). Dans certaines cultures, on s'en servait parfois pour vérifier l'acuité visuelle - les personnes dotées d'une très bonne vue distinguaient les deux étoiles!

Cinq des sept étoiles très brillantes de la Grande Ourse font partie d'un amas stellaire, signe qu'elles sont nées en même temps et au même endroit, et se situent à peu près à la même distance de la Terre.

Polaris

À l'extrémité de la Petite Ourse, Ursa Minor, luit l'étoile Polaire, Polaris. Bien qu'environ 50 fois plus grosse que le soleil, Polaris brille très faiblement en raison de son éloignement (600 années-lumière). Comme elle indique exactement le nord, l'étoile Polaire a considérablement aidé les premiers navigateurs à se diriger.

Le ciel au grand complet semble tourner autour de Polaris. Si on le prolongeait jusqu'aux étoiles, l'axe de rotation de la Terre traverserait Polaris. C'est pourquoi d'où nous sommes, l'étoile Polaire semble fixe et toutes les autres gravitent autour d'elle.

La proximité de Polaris et de l'axe de rotation terrestre n'est que pure coïncidence. En effet, aucune autre étoile ne brille près du pôle, dans l'hémisphère Sud. D'autre part, notre axe de rotation se déplace très lentement, à la manière d'une toupie qui oscille. Il effectue ce parcours tous les 26 000 ans, si bien qu'il y a quelques milliers d'années, Polaris était nettement plus éloignée du pôle Nord qu'elle ne l'est présentement. Dans quelques milliers d'années, ce sera de nouveau le cas.

Retour à la page précédente