Conseil national de recherches Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Dimensions

ARCHIVÉ - Garder la science en lieu sûr au CNRC

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


Étant l’une des principales organisations de recherche du Canada, le CNRC conserve dans ses ordinateurs des données scientifiques délicates, ultrasecrètes et exclusives. Des données acquises au terme d’intenses efforts intellectuels, et dans lesquelles ont été investis beaucoup de temps et de ressources.

Le premier virus

Il y a 25 ans, le premier virus électronique se propageait sur l’Internet. Découvrez son histoire et ce qui a suivi dans les mots de l’expert en cybersécurité Mikko Hyppönen, lors d’un exposé donné à Ted talks. (offert en anglais)

Selon Shayne Dark, analyste de la sécurité des systèmes d’information au CNRC, la clé pour protéger de telles données consiste à s’assurer que chacun en saisisse la valeur. « On n’abandonnerait pas son portefeuille toute la journée sur le bureau, explique-t-il. Pourtant, on y laisse parfois de l’information considérablement plus précieuse, dans son ordinateur. »

M. Dark a pour tâche de surveiller attentivement les réseaux du CNRC afin de les mettre à l’abri des cyberattaques, des virus et des connexions vers des sites réputés dangereux. Il doit aussi sensibiliser les employés du CNRC pour faire en sorte qu’ils soient bien au courant de leurs responsabilités en ce qui a trait à la protection de leurs travaux, et possèdent les meilleurs moyens pour mettre ceux-ci en sécurité.

Il le résume de cette façon : « Tous les outils technologiques à ma disposition et tout le talent que nous déployons ne serviront à rien si les employés du CNRC ne sont pas conscients du problème et ignorent quoi faire. Mieux la cybersécurité leur sera familière, plus mon travail en sera facilité. »

Retour à l’article principalRetour à l’article principal


ISSN 1927-0283 = Dimensions (Ottawa. En ligne)