Conseil national de recherches Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Dimensions

ARCHIVÉ - Diaporama : La science derrière les Jeux olympiques

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.



  • photo
  • Un skieur en plein vol
  • Corps en mouvement
  • Rouler vert
  • Essais de vitesse
  • La bonne position
  • Petit, mais robuste
  • Protection légère
  • Des chronomètres rudimentaires
  • Plus rapide qu’un clignement de paupière
  • Laser ou infrarouge?
  • Rester synchro
  • Générer de la chaleur avec la glace
  • Protection des cours d’eau à Whistler
  • Vidéo
Le Richmond Olympic Oval a été conçu pour récupérer les pertes de chaleur et les réutiliser.

Générer de la chaleur avec la glace

Le saviez-vous?

Les scientifiques utilisent des habitations jumelées à Ottawa pour tester les technologies éconergétiques. Visiter le Centre canadien des technologies résidentielles pour en savoir davantage.

Debout devant le réfrigérateur, avez-vous déjà senti la chaleur sous vos pieds? Cette chaleur vient du système de réfrigération. Maintenant, imaginez un réfrigérateur de la taille de six patinoires internationales de hockey et vous aurez le Richmond Olympic Oval, qui abrite la piste de patinage de vitesse de 400 mètres des Jeux d’hiver de 2010, à Vancouver. À l’instar de nombreuses installations olympiques, le Richmond Oval a été conçu pour récupérer les pertes de chaleur et les réutiliser, afin d’économiser l’énergie. Mais comment extrait-on de la chaleur d’une patinoire? Pour faire de la glace, il faut retirer de la chaleur et non ajouter du froid. Une saumure de chlorure de calcium circule dans des canalisations enfouies dans le béton, sous la patinoire. C’est elle qui extrait la chaleur. À mesure que l’air ambiant, l’éclairage et 8 000 spectateurs enflammés réchauffent la glace, la saumure absorbe cette chaleur pour garder la surface de la patinoire à la température idéale. La chaleur captée par la saumure sert à chauffer les lieux et l’eau.

Vidéo : « Hot from Cold » sur le site Web de Discovery Channel (en anglais seulement)

Pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15