Conseil national de recherches Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Dimensions

ARCHIVÉ - Les grappes technologiques - donner au Canada un avantage en matière d'innovation

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


Le CNRC appuie l'expansion de 11 grappes technologiques au Canada, dans une vaste gamme de domaines scientifiques.

Les installations de recherche du CNRC et la compétence de ses employés accélèrent l'innovation locale.

Les installations de recherche du CNRC et la compétence de ses employés accélèrent l'innovation locale.

Neuf ans après l'avènement des premières grappes technologiques, le CNRC et ses partenaires peuvent se vanter de résultats remarquables. Le CNRC joue un rôle crucial dans l'essor des 11 grappes, dans les villes où il compte un institut de recherche à la fine pointe. Grâce à la collaboration des scientifiques du CNRC et de l'université locale, ainsi que de ses partenaires publics et privés, chaque grappe élabore des technologies novatrices et les moyens pour les commercialiser.

Le CNRC a échafaudé sa stratégie des grappes technologiques dans les années 1990 afin de créer l'équivalent canadien des pôles technologiques ultra concurrentiels tels le Silicon Valley californien et les conglomérats allemand et japonais de l'automobile. En 2000, l'État lui accordait une première enveloppe pour instaurer quatre grappes dans les provinces de l'Atlantique. Le succès de l'initiative lui a valu de nouveaux fonds, qui ont permis l'implantation d'autres grappes au pays ' toutes dans des secteurs que la Stratégie fédérale en S-T classe prioritaires.

Bande video : Survol des initiatives des grappes technologiques du Canada

La « grappe » réunit une masse critique d'entreprises avant-gardistes autour d'installations de R-D ' les conditions idéales pour que s'épanouisse l'innovation.

Le concept de grappe technologique

Lorsque plusieurs entreprises novatrices se rassemblent dans une région, elles en attirent d'autres qui possèdent une expertise technologique et commerciale et qui sont désireuses de partager les risques et les avantages de la recherche menée en collaboration. Une grappe technologique tire un énorme avantage de la présence d'une base scientifique et technologique, habituellement un éminent organisme de recherche public ou une université disposé à travailler avec les entreprises locales, à leur transférer des technologies et à favoriser la création d'entreprises dérivées. C'est le rôle que joue le CNRC.

Bande video : Les grappes technologiques au Canada

Les grappes technologiques alimentent l'économie. Elles confèrent un rôle neuf aux entreprises, au gouvernement et aux institutions réunies pour rehausser la compétitivité.

Efficaces d'un océan à l'autre

Bien qu'une grappe technologique prenne habituellement 10 à 15 ans avant d'enregistrer des résultats tangibles, celles du CNRC ont pour la plupart déjà fait leurs preuves.

Vancouver ' Une énergie verte grâce aux piles à combustible

La grappe de Vancouver est le groupe d'organisations le plus sophistiqué et à l'essor le plus rapide au monde se concentrant sur les technologies de l'hydrogène et des piles à combustible. Des recherches similaires se poursuivent ailleurs au pays, mais Vancouver en demeure la plateforme nationale, puisqu'on y recense près de 70 pour cent des 2 000 emplois canadiens dans le secteur. En investissant dans cette grappe, le CNRC a permis à ses partenaires régionaux et nationaux de saisir une part majeure d'un marché qui, globalement, devrait dépasser 8,5 milliards de dollars US d'ici 2016.

Bande video : Piles à combustible et de l'hydrogène

Edmonton ' Nanotechnologies pour les entreprises de demain

La décision du CNRC de bâtir un centre de recherche ultra sophistiqué en nanotechnologie avec le concours de l'Alberta et de l'Université de l'Alberta a fait du Canada l'étendard de la recherche mondiale en nanotechnologie. Les chercheurs de l'industrie, de l'université et du CNRC au sein de la grappe d'Edmonton convertissent les nanosciences en solutions qui engendrent des produits commerciaux novateurs.

Regina ' Innover dans les infrastructures urbaines

Face au vieillissement des infrastructures, le CNRC a décidé d'intensifier la recherche sur le cycle de vie et le renouvellement des réseaux d'électricité, de communications et d'eau potable, sur l'entretien des routes et des ponts, sur l'élimination des déchets et sur la décontamination des sols. À Regina, son Centre de recherche sur les infrastructures durables crée des technologies novatrices permettant d'évaluer l'état des réseaux et de prendre les décisions qui s'imposent. Le CNRC coopère avec les entreprises locales pour convertir les nouvelles technologies et méthodes de gestion des infrastructures en débouchés au Canada et à l'étranger.

Saskatoon ' Santé et bien-être par les plantes

Le CNRC catalyse l'essor spectaculaire de la grappe en biotechnologie végétale de Saskatoon depuis plus de 20 ans. Son institut est la plaque tournante de la R-D en biotechnologie agricole visant à améliorer les cultures et à produire nutraceutiques et aliments fonctionnels. Près de 30 % des activités canadiennes en biotechnologie agricole se concentrent à Saskatoon. La grappe compte 57 entreprises, dont 17 spécialisées en aliments fonctionnels et nutraceutiques, et 16 en bioproduits. En 2006, le CNRC a contribué à fonder le BioAccess Commercialization Centre, qui aide les jeunes entreprises à s'implanter sur le marché.

Winnipeg ' Sauver des vies par les technologies biomédicales

La grappe en technologies biomédicales du CNRC abrite un groupe d'entreprises parmi les plus dynamiques de l'industrie canadienne des dispositifs médicaux et des sciences de la vie. Ces entreprises emploient environ 4 200 travailleurs hautement qualifiés et leur chiffre d'affaires annuel dépasse 440 millions de dollars et augmente chaque année. À Winnipeg, le Centre pour la commercialisation des technologies biomédicales du CNRC aide les entreprises à exploiter leurs innovations.

Bande video : Technologies biomédicales

Ottawa ' Nouvelles applications pour la lumière

En plus de forger l'avenir des technologies des communications et de l'information, les nouvelles technologies photoniques engendrent des applications en télédétection, production d'énergie et diagnostic médical. Le CNRC a réuni partenaires et ressources pour exploiter le potentiel de la photonique et faire d'Ottawa un lieu d'innovation.

Saguenay ' Un pionnier de la transformation de l'aluminium

Vers la fin des années 1990, le CNRC a vu dans le Saguenay — principale région du pays produisant de l'aluminium — le site le plus prometteur pour la R-D sur l'aluminium. En 2002, il y construisait son Centre des technologies de l'aluminium, où les meilleurs chercheurs locaux inventent des dérivés novateurs de ce métal. Grâce aux ressources et aux partenaires rassemblés par le CNRC, la grappe de Saguenay poursuit des recherches révolutionnaires sur les façons les plus rentables de convertir l'aluminium en composants légers et durables pour une multitude d'industries.

Bande video : Transformation de l'aluminium

Halifax ' Santé et sciences de la vie

Avec une cinquantaine d'entreprises ?uvrant dans la R-D en sciences de la vie, Halifax a vite multiplié sa gamme de produits lucratifs évolués dans ce domaine. Le CNRC a aidé cette grappe à acquérir son expertise dans les technologies médicales, le diagnostic, le traitement et la prévention des maladies neurologiques, mais aussi la fabrication de bioproduits de la mer. La grappe de Halifax sera bientôt un chef de file mondial dans la recherche sur le cerveau associée aux soins évolués pour les patients.

Moncton/Fredericton ' Technologies de l'information et cybercommerce

Depuis 2000, le CNRC a donné un but commun aux membres de la grappe en affaires électroniques du Nouveau-Brunswick : saisir une part appréciable du marché mondial du cybercommerce, évalué à 8,5 billions de dollars. Le CNRC collabore avec les entreprises et les universités de la province à des projets de recherche avant-gardistes visant à créer des technologies de l'information novatrices qui satisferont aux besoins du Canada en soins de santé, apprentissage et commerce électronique. Vingt-trois petites entreprises spécialisées dans les technologies de l'information pointues ont bénéficié de l'aide du CNRC pour exploiter commercialement les résultats de leurs travaux.

Charlottetown ' Sciences nutritionnelles et de la santé

L'Île-du-Prince-Édouard est devenue un centre de R-D dans l'usage des bioressources ? les ressources terrestres et marines naturelles renouvelables ' pour fabriquer des substances pharmaceutiques, des nutraceutiques et des suppléments nutritionnels. Le CNRC a regroupé l'expertise de la province dès 2001 pour former une grappe de partenaires industriels et universitaires qui miseront sur un marché de la nutrition évalué à plus de 100 milliards de dollars dans le monde. En 2006, le CNRC a consolidé la grappe en bâtissant un centre de recherche en sciences nutritionnelles et de la santé qui attirera les plus grands talents internationaux du secteur des bioressources.

Bande video : Sciences nutritionnelles et de la santé

St. John's ' Technologies océaniques

Le CNRC veille à l'épanouissement d'un vigoureux regroupement d'organismes de Terre-Neuve-et-Labrador afin de saisir une part importante du marché mondial de 1,8 billion de dollars des technologies océaniques. L'exploitation des gisements marins de pétrole et de gaz, l'efficacité énergétique du transport maritime, une récolte écologique des produits de la mer ainsi que la surveillance du climat et des océans figurent parmi les sujets de R‑D du CNRC et de ses partenaires. Le CNRC coopère avec une cinquantaine d'entreprises, les administrations municipales et provinciales et divers ministères. Parallèlement, on met sur pied des réseaux d'innovation régionaux et nationaux sur les activités dans l'Arctique, la sécurité maritime, l'énergie des océans et la sécurité nationale.

Poursuivre sur cette lancée

Depuis 2000, le gouvernement fédéral a injecté 554,2 millions de dollars dans les 11 grappes technologiques, par le biais du CNRC. Pareil investissement a permis l'établissement d'un solide réseau ainsi que le développement et la commercialisation de nouvelles technologies. Chaque grappe lorgne maintenant vers de nouvelles découvertes, applications commerciales et possibilités, mais aussi vers la création d'emplois pour les travailleurs qualifiés. Avec l'aide du CNRC et de ses partenaires, ces grappes seront le moteur d'une économie toujours plus florissante. Fin

Partager