Gregory Fahlman

Gestionnaire principal
CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique

Photo de Gregory Fahlman

Gregory Fahlman est gestionnaire principal du portefeuille CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique. De 2003 à 2012, il a occupé le poste de directeur général de l’Institut Herzberg d’astrophysique du CNRC, qu’il a enrichi d’une expérience internationale, solidement établie, de chef de file scientifique.

Par sa connaissance tant du milieu universitaire que de la gestion, M. Fahlman a su guider la contribution du CNRC au Plan à long terme pour l’astronomie canadienne échafaudé par les astronomes du pays durant la décennie débutant en 2000 (PLT2000). Parmi les grandes réalisations du PLT2000, mentionnons la participation du Canada au projet du grand réseau millimétrique de l’Atacama (ALMA), grâce à un partenariat avec la National Science Foundation des États-Unis, ainsi que le passage de l’érection à l’exploitation des télescopes Gemini.

L’exécution du Plan à long terme (PLT2010) est en cours. Les premières étapes clés ont déjà été franchies avec l’adhésion du Canada à l’organisation internationale responsable du réseau d’un kilomètre carré (SKA) – projet mondial de radioastronomie – et le Télescope de trente mètres (TMT), qui deviendra le télescope optique le plus perfectionné et le plus puissant sur Terre. À titre de gestionnaire principal du CNRC Herzberg, M. Fahlman veille aux intérêts du Canada au niveau des installations terrestres du pays en astronomie, ainsi que des partenariats avec plusieurs grands observatoires internationaux que cela inclut.

Lorsqu’il enseignait l’astronomie à l’Université de la Colombie-Britannique (1971-1999), M. Fahlman a créé des programmes de recherche touchant maints sujets en astrophysique, de l’observation des galaxies à l’astronomie extragalactique. Il a aussi exploité activement les télescopes que finance le CNRC. Plus récemment, ses travaux se sont tournés vers l’étude des vieux et jeunes amas stellaires de la Voie lactée. Il s’intéresse particulièrement à l’identification et à l’étude des vestiges des étoiles les plus anciennes, dont on se sert pour établir une balise indépendante de l’âge de l’Univers.

Tout au long de sa carrière, M. Fahlman a siégé au sein de nombreux comités et jurys nationaux. De mai 1999 à janvier 2003, il a été directeur exécutif du télescope Canada-France-Hawaï (CFHT). Il est présentement membre des conseils d’administration du CFHT, de l’observatoire Gemini, de l’observatoire international du TMT et de l’organisation du SKA. Il est membre de la Société royale du Canada et a obtenu un doctorat honorifique de l’Université de Lethbridge. Enfin, il a été reçu membre de l’Ordre de la Colombie-Britannique pour ses contributions exceptionnelles à l’astronomie et à l’astrophysique canadiennes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Avis de confidentialité