Mises à jour

Fin de la première année d’échantillonnage – Le 3 février 2017

Le CNRC vient tout juste de recevoir les résultats de l’analyse des échantillons d’eau potable résidentielle pour l’automne 2016 et fournit actuellement un compte rendu aux résidents qui ont participé au programme d’échantillonnage. Cela met fin à la première année du programme, que le CNRC s’est engagé à maintenir au moins jusqu’à l’automne 2018.

Voici un compte rendu des conclusions tirées dans le cadre du programme d’échantillonnage :

  • Aucune substance perfluoroalkylique (PFA) n’a été décelée dans les échantillons d’eau filtrée à l’aide des systèmes de filtration fournis par le CNRC, ce qui démontre l’efficacité des systèmes.
  • Comme prévu, des fluctuations ont été remarquées dans les résultats des analyses saisonnières de l’eau non filtrée.
  • Selon les résultats obtenus jusqu’à maintenant dans le cadre du programme d’échantillonnage de l’eau potable résidentielle, Santé Canada est d’avis qu’il n’y a aucun risque pour la santé humaine, aujourd’hui et pour l’avenir.

Les travaux de recherche sont toujours suspendus sur le site du Laboratoire national de l’incendie, à Mississippi Mills. Les résidents du secteur pourraient toutefois remarquer le va-et-vient de gros véhicules utilisés pour le déménagement de certains articles à entreposer.

Le point sur les activités d’échantillonnage – le 6 janvier 2017

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) poursuit ses efforts en vue d’évaluer les conditions environnementales sur le site du Laboratoire national de l’incendie (LNI). Toutes les activités normales du LNI sont suspendues jusqu’à la fin des travaux d’évaluation du site.

Jusqu’à présent, le CNRC a échantillonné l’eau potable des habitations à trois reprises et s’est engagé à continuer de le faire au moins jusqu’à l’automne 2018. Cet échantillonnage saisonnier, effectué par mesure de précaution, a pour but d’établir la stabilité des résultats de l’analyse, d’une saison à l’autre. Pour l’instant, les résultats continuent de confirmer que la concentration de substances perfluoroalkyliques (PFA) dans l’eau potable des habitations est très faible, voire nulle, avant même la filtration de l’eau. Santé Canada est donc d’avis que, selon les données actuelles, les PFA détectées ne sont pas susceptibles d’avoir un impact sur la santé des résidents, ni aujourd’hui, ni dans l’avenir. Par ailleurs, nous avons fourni aux résidents de l’eau embouteillée ainsi que des systèmes de filtration de l’eau. Les résultats des analyses ne révèlent aucune trace de PFA dans l’eau potable filtrée.

Le CNRC procède actuellement à l’analyse environnementale du sol de surface au LNI. Les premiers résultats révèlent une très faible concentration de plusieurs substances potentiellement préoccupantes, notamment du cadmium, du vanadium, du soufre, du cyanure et du plomb. Santé Canada a examiné les résultats sous l’angle de la santé humaine et de l’environnement et en a conclu qu’il est peu probable que ces substances entraînent des risques pour la santé humaine.

Santé Canada a en outre indiqué que de nouvelles analyses et de nouveaux prélèvements seront nécessaires pour obtenir un portrait plus complet de la situation. Le ministère recommande donc de prélever d'autres échantillons ainsi que d’élargir l’échantillonnage pour procéder à des analyses comparatives hors site. Ainsi, le CNRC a entrepris de nouvelles analyses du sol au LNI et a offert aux résidents d’analyser le sol de leur propriété, par mesure préventive.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le CNRC, à communaute@cnrc-nrc.gc.ca. Les demandes de renseignements des médias doivent être acheminées à l’adresse suivante : media@cnrc-nrc.gc.ca.

Fin du projet de remédiation – le 23 septembre 2016

Dans le cadre de son engagement à protéger la santé et la sécurité des membres de la communauté de Mississippi Mills, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) a terminé ses travaux dans le cadre du projet de remédiation du sol au site du Laboratoire national de l’incendie (LNI).

Portée du projet

  • Enlèvement du sol jusqu’au fond rocheux dans les secteurs ciblés où des substances perfluoroalkyliques (PFA) ont été détectées
  • Transport vers une installation d’élimination autorisée par le ministère de l’Environnement et du Changement climatique de l’Ontario à recevoir ce type de matériau
  • Recouvrement du fond rocheux exposé au moyen de béton
  • Installation d’une membrane imperméable sur la surface du béton
  • Remblai au moyen de gravier

Le CNRC poursuivra l’échantillonnage de l’eau potable sur le site et dans le secteur jusqu’à l’automne 2018 pour s’assurer que les résultats demeurent constants au fil des saisons.

Le CNRC et le gouvernement du Canada ont pris l’engagement de rester à l’écoute des résidents et de répondre à leurs questions. Pour toute question sur le projet de remédiation ou sur tout autre aspect de l’évaluation, les résidents sont priés de communiquer avec le Bureau de la gérance de l’environnement du CNRC, par courriel, à communaute@cnrc-nrc.gc.ca, ou par téléphone, au 613-990-0974.

Début des travaux de remédiation – Le 5 août 2016

Le CNRC entreprendra bientôt son plan de remédiation du sol au Laboratoire national de l'incendie. Les travaux devraient débuter la semaine du 8 août et prendre fin à l'automne.

Les travaux auront lieu du lundi au vendredi, de 7 h à 19 h. Les résidents remarqueront une augmentation de la circulation dans le secteur ainsi qu’une hausse possible du bruit en raison de l’équipement de construction et du va-et-vient des camions sur le site du Laboratoire. Les travaux consistent à enlever le sol jusqu'au fond rocheux et à le transporter vers des installations d'élimination autorisées. L'entrepreneur prendra des mesures préventives pour minimiser la poussière générée par les activités de remédiation et nettoiera tous les véhicules avant qu’ils ne quittent le site. Les résidents pourront également remarquer la présence d'un drone dans le secteur qui servira à capter des images destinées à nous aider dans nos travaux d'évaluation en cours.

Le CNRC s'est engagé à écouter les préoccupations des résidents et à les tenir au courant des développements dans ce dossier. Toute mise à jour additionnelle sera affichée sur le site Web. Pour toute autre question ou préoccupation, les résidents sont priés de communiquer avec notre Bureau de la gérance de l'environnement en écrivant à communaute@cnrc.gc.ca ou en composant le 613-990-0974.

Mise-à-jour des activités d'atténuation des risques et de remédiation – Le 19 juillet 2016

En collaboration avec des représentants de Santé Canada, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) a récemment fait le point sur les activités d'évaluation de la qualité des eaux souterraines dans le secteur du Laboratoire national de l'incendie, à Mississippi Mills.

Les résidents concernés ont ainsi pu assister à une séance d'information sur le travail accompli au cours des derniers mois, y compris les activités d'atténuation des risques et de remédiation menées sur le site du LNI. Des travaux de remédiation ont été entrepris, et ils devraient prendre fin à l'automne.

Comme l'ont mentionné les représentants de Santé Canada pendant leur présentation, le CNRC a donné suite aux préoccupations des résidents quant à leur éventuelle exposition à des substances perfluoroalkyliques (PFA) en leur fournissant de l'eau embouteillée ainsi que des systèmes de filtration de l'eau permettant de retirer toute trace de PFA.

Le CNRC poursuivra l'échantillonnage de l'eau potable résidentielle dans le secteur jusqu'à l'automne 2018. Les analyses réalisées jusqu'à maintenant révèlent que des quantités infimes de PFA continuent d'être trouvées dans l'eau à certains endroits. Toutefois, aucune PFA n'a été décelée dans l'eau filtrée au moyen des systèmes de filtration fournis par le CNRC.

Les représentants de Santé Canada ont également indiqué ce qui suit :

  • les concentrations PFA détectées dans le sol et les eaux souterraines devraient diminuer ou être éliminées complètement au fil du temps, que ce soit par dilution ou par l'enlèvement du sol contaminé;
  • les PFA ne devraient pas avoir d'effet sur la santé, maintenant ou à l'avenir, puisque les quantités détectées sont bien en deçà des valeurs préliminaires établies par Santé Canada.

Nous nous sommes engagés à être à l'écoute des résidents et à répondre à leurs questions. Nous invitons donc tous les membres de la communauté de Mississippi Mills à consulter souvent cette page Web pour obtenir des renseignements et des mises à jour. Vous y trouverez également les coordonnées du nouveau Bureau de gérance de l'environnement, auquel vous pourrez vous adresser si vous avez des questions ou des commentaires.

Par souci d'ouverture et de transparence, nous vous offrons la possibilité de commander en ligne les rapports d'évaluation environnementale qui ont été produits. Pour obtenir une copie de ces rapports, veuillez utiliser le formulaire Web prévu à cette fin. Les rapports vous seront livrés dans un délai de trois jours ouvrables si vous choisissez la livraison par courriel, ou de cinq jours ouvrables si vous optez pour la livraison par la poste.

Échantillonnage printanier – Le 13 mai 2016

Dans le cadre de son engagement à protéger la santé et la sécurité des membres de la communauté située près de ses installations, et avec l'appui de spécialistes des secteurs public et privé, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) poursuit ses travaux d'analyse de l'écoulement des eaux souterraines et de la qualité de l'eau potable dans le secteur du Laboratoire national de l'incendie, à Mississippi Mills (Ontario).

Nous avons fait appel à des spécialistes qui, à ce jour, ont analysé l'eau de puits de 45 résidences du secteur. Par mesure préventive, les résidences incluses dans cette première analyse seront également visées par le prochain échantillonnage saisonnier de l'eau potable, qui se tiendra au cours du prochain mois. Nous continuerons également à leur fournir des systèmes de filtration de l'eau et à leur rembourser l'achat d'eau embouteillée.

Par ailleurs, toujours par mesure préventive et à la demande d'autres membres de la communauté qui habitent près du Laboratoire national de l'incendie, nous avons décidé d'élargir l'exercice de détection de substances perfluoroalkyliques (PFA) aux résidences situées jusqu'à 2 km à l'est et 1 km à l'ouest du Laboratoire.

Des lettres ont été envoyées aux citoyens de la zone élargie avec un complément d'information sur les activités d'analyse et des directives pour demander l'échantillonnage de l'eau de leur puits.

Pour de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec nous à communaute@cnrc-nrc.gc.ca. Les demandes de renseignements des médias doivent être acheminées à l'adresse suivante : media@cnrc-nrc.gc.ca.

Fin de la première phase d'évaluation – le 1er avril 2016

Des représentants du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) ont rencontré les résidents de Mississippi Mills (Ontario) pour faire le point à l'issue de la première phase d'analyse de l'écoulement des eaux souterraines et de la qualité de l'eau dans le secteur du Laboratoire national d'incendie. Le CNRC continue de se pencher attentivement sur la situation et de prendre très au sérieux les préoccupations des citoyens.

Dans le cadre de l'évaluation en cours, le CNRC a établi un plan d'assainissement et d'atténuation des risques, qu'il s'apprête à mettre en œuvre.

Les analyses récentes de l'eau de tous les puits résidentiels ont révélé des valeurs nettement inférieures aux valeurs préliminaires de Santé Canada. L'exposition aux PFA dans l'eau potable n'est pas considérée comme présentant un risque pour les Canadiens, si les niveaux sont inférieurs aux valeurs préliminaires de Santé Canada.

Bien que les résultats des analyses et des évaluations menées jusqu'à maintenant indiquent un très faible niveau de risque, que ce soit sur les terrains du CNRC ou dans le secteur environnant, le CNRC continue de faire preuve de prudence dans ses décisions en adoptant des mesures préventives d'atténuation des risques et d'assainissement.

Le CNRC continuera d'évaluer les puits résidentiels dans le cadre de son programme d'analyse des eaux souterraines, et il fera régulièrement le point sur la situation auprès des résidents. Il continuera également de fournir de l'eau embouteillée et d'installer des systèmes de filtration de l'eau dans les résidences touchées.

Nos méthodes ont changé au rythme de l'évolution des lignes directrices et de la règlementation environnementale. Ainsi, depuis 2014, toute l'eau utilisée au cours des essais réalisés au Laboratoire national d'incendie est maintenant recueillie et envoyée dans des installations d'épuration autorisées.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec nous, à communaute@cnrc-nrc.gc.ca. Les demandes de renseignements des médias doivent être acheminées à l'adresse suivante : media@cnrc-nrc.gc.ca.

Résultats de l'échantillonnage de l'eau potable résidentielle – le 15 mars 2016

Comme suite aux travaux d'analyse de l'écoulement des eaux souterraines et de la qualité de l'eau dans le secteur du Laboratoire national de l'incendie situé à Mississippi Mills (Ontario), des représentants du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) rencontrent actuellement les résidents du secteur pour discuter des résultats des analyses de l'eau de leur propriété. Les résidents qui avaient demandé une analyse ont reçu un rapport confidentiel sur l'eau potable de leur propriété. Le CNRC continue de faire des démarches pour offrir aux résidents du secteur d'analyser leur eau.

Conformément aux dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels et par souci de transparence, voici les données globales des 41 résidences dont l'eau a été analysée :

  • aucune substance perfluoroalkylique (PFA) n'a été décelée dans l'eau de 23 résidences;
  • une faible quantité du polluant a été dépistée dans l'eau de 17 habitations, mais à un niveau inférieur aux valeurs préliminaires de Santé Canada; on ne considère donc pas qu'il y a un risque pour la santé humaine;
  • la concentration de PFA dans l'eau d'une seule résidence dépasse légèrement les valeurs préliminaires de Santé Canada.

Par mesure de précaution, le CNRC a offert aux résidents de leur rembourser l'achat d'eau embouteillée pendant la période d'évaluation. De plus, le CNRC établit actuellement un programme prévoyant l'achat et l'installation, tout à fait gratuitement, d'un système de filtration de l'eau dans les résidences touchées.

Avec l'aide d'experts des secteurs public et privé, le CNRC continuera d'analyser l'eau des puits résidentiels dans le cadre de son programme d'évaluation des eaux souterraines, et il fournira un rapport périodique aux résidents.

Au CNRC, nous accordons une importance primordiale à la santé et à la sécurité des Canadiens et de nos employés, dans tout ce que nous faisons.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le CNRC, à communaute@cnrc-nrc.gc.ca. Les demandes de renseignements des médias doivent être acheminées à l'adresse suivante : media@cnrc-nrc.gc.ca.

Évaluation environnementale et échantillonnage – le 26 février 2016

Conformément à la Politique du Conseil du Trésor sur la gestion des biens immobiliers et aux lignes directrices contenues dans le Plan d'action pour les sites contaminés fédéraux, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) effectue l'évaluation environnementale de l'ensemble de ses propriétés. Cette évaluation touche notamment le Laboratoire national de l'incendie situé à Mississippi Mills (Ontario), où l'on a cherché à mieux comprendre comment s'écoulent les eaux souterraines et à mesurer la qualité de l'eau dans ce secteur.

Les évaluations ont révélé la présence de faibles quantités de substances perfluoroalkyliques (PFA) dans l'eau du site du Laboratoire. Le CNRC prend la question très au sérieux et a mis en place des mesures afin de déceler l'origine et l'ampleur de l'éventuelle contamination des eaux souterraines ainsi que son impact potentiel sur les puits résidentiels.

Nous avons également fait appel à des experts pour appuyer notre évaluation et procéder à un échantillonnage résidentiel et à l'analyse en laboratoire. Les résultats de ces tests sont communiqués directement aux résidents.

Le CNRC accorde une importance primordiale à la saine gérance environnementale de ses opérations.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le CNRC, à communaute@cnrc-nrc.gc.ca. Les demandes de renseignements des médias doivent être acheminées à l'adresse suivante : media@cnrc-nrc.gc.ca.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Avis de confidentialité