100 ans d'innovation pour le Canada

Cat. No: NR16-128/2016F-PDF
ISBN: 978-0-660-06687-5

Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada

Sgt Ronald Duchesne (photographe), Rideau Hall © Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le Bureau du secrétaire du gouverneur général, 2015

Le centenaire du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) est une merveilleuse occasion non seulement de se pencher sur les réalisations de cette formidable organisation, mais aussi de se souvenir du long chemin parcouru par le Canada et de la richesse de notre pays.

Le CNRC a largement contribué à l'épanouissement de la science et de l'innovation au Canada, et par cette contribution, il a eu un impact tangible sur notre vie et sur le monde qui nous entoure.

Ce que vous lirez dans les pages qui suivent est un vibrant témoignage de la capacité qu'ont les Canadiens à unir leurs forces dans un but commun, à assouvir leur curiosité et à venir en aide à l'humanité. Je crois que pour exploiter pleinement cette capacité, il faut un peuple intelligent et bienveillant qui envisage l'avenir avec sérénité et ouverture.

Pendant plus de cent ans, les employés du CNRC ont incarné cette attitude et cet état d'esprit, et ils ont préparé notre pays à tirer parti des possibilités que laisse entrevoir l'avenir, tout en s'attaquant aux enjeux qui l'accompagnent.

David Johnston

Architectes d'une nation

Si les récits qu'on lira dans cet ouvrage ont un message à livrer, c'est celui que les Canadiens savent innover, qu'ils n'ont rien à envier aux esprits les plus brillants de la planète et que leur influence peut s'avérer considérable quand ils travaillent dans un seul et même but. Au cours des cent années écoulées depuis sa fondation, le CNRC a fait appel à de nombreux collaborateurs pour affronter divers enjeux et explorer les possibilités qui les accompagnaient, des débouchés pour l'économie aux besoins primordiaux de la société, sans perdre de vue pour autant le bien-être des Canadiens.

Durant les années 1920 et 1930, la recherche sur les variétés de blé résistant à la rouille, sur les transports routiers et ferroviaires ainsi que sur le béton utilisé dans les infrastructures urbaines a permis au Canada de grandir et d'attaquer de front les problèmes particuliers à un climat septentrional. Lorsque la guerre a éclaté, le CNRC a contribué à protéger les troupes canadiennes en perfectionnant la technologie radar, en inventant la combinaison anti-gravité pour les pilotes et en normalisant le calibre des munitions de manière à prévenir les accidents dus aux ratés.

Après la guerre, de nouveaux programmes de recherche ont renforcé le Code national du bâtiment et fait en sorte que les hommes et les femmes démobilisés ont pu disposer d'habitations sécuritaires et abordables où élever leurs enfants. Par la suite, la recherche sur les usages pacifiques de l'énergie atomique a débouché sur des centrales électriques et des traitements contre le cancer. D'autres technologies ont également fait leur apparition, dont le stimulateur cardiaque, le fauteuil roulant électrique ainsi que des aides pour les malvoyants, améliorant de ce fait la qualité de vie de millions de gens partout dans le monde.

Les décennies subséquentes ont vu les innovations du CNRC perfectionner les technologies de l'information et des communications, rehausser l'expérience des cinéphiles et faire découvrir l'animatique. Par ailleurs, les technologies d'imagerie 3D du CNRC ont contribué à la préservation d'immortels chefs-d'oeuvre, telle la Joconde de Léonard de Vinci, et à la création d'effets spéciaux dans des longs métrages comme La Matrice.

Les progrès scientifiques du CNRC vont bien au-delà des frontières de la nation. Des astrophysiciens ont capté des images d'une précision extrême grâce aux télescopes canadiens. Ils ont conçu des instruments indispensables aux observatoires internationaux et élargi nos connaissances sur les galaxies lointaines et l'essence même de l'Univers. Et quand le Canada est entré dans l'ère spatiale, le CNRC a joué un rôle de premier plan en administrant le principal programme spatial du pays et en réunissant la première équipe d'astronautes canadiens, puis en orchestrant le projet du télémanipulateur de la navette spatiale.

Au fil des ans, les innovations du CNRC se sont multipliées dans de nombreux secteurs, dont l'aérospatiale, les technologies environnementales et la médecine. En 2012, le CNRC a franchi un pas de géant dans l'histoire de l'aviation en pilotant le premier avion à réaction civil alimenté par du biocarburant pur. En outre, ses récentes percées en robotique permettent désormais aux chirurgiens de s'exercer avant de procéder à des interventions délicates sur des patients grâce à la réalité virtuelle.

Une grande partie de l'infrastructure scientifique et technique du Canada a pris racines au CNRC, dont l'Agence spatiale canadienne, Énergie atomique du Canada limitée, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, Recherche et développement pour la défense Canada et les Instituts de recherche en santé du Canada.

Le CNRC a également été le berceau d'entreprises industrielles, nées de ses laboratoires et de ses activités de recherche, en plus d'appuyer, depuis près de 70 ans, des dizaines de milliers d'entreprises canadiennes, mettant à leur disposition des ressources techniques, de l'aide financière et un accès privilégié aux réseaux d'information par l'entremise de son Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI).

Le principal atout du CNRC demeure cependant ses employés. En effet, l'organisation a accueilli bon nombre des plus éminents scientifiques de la planète, et onze lauréats d'un prix Nobel ont passé quelque temps, voire une partie de leur carrière, dans ses laboratoires, au même titre que les ingénieurs, les techniciens et les spécialistes qui les ont épaulés et qui se sont tous engagés à servir la nation par la science et la technologie. Aujourd'hui, le CNRC compte sur le dévouement de plus de 3 600 personnes qui, partout au pays, font progresser l'innovation dans des domaines allant du génie océanique à la biotechnologie, en passant par la construction, l'aéronautique et la physique de pointe.

Les pages qui suivent offrent des clichés saisissants de l'incroyable histoire du CNRC, retraçant un siècle de science et d'innovation divisé en cinq grandes périodes. De nombreux progrès qui y sont relatés font maintenant partie du patrimoine scientifique canadien. D'autres, plutôt méconnus, ont tout de même exercé une influence marquée sur le monde qui nous entoure. Ces capsules sur la recherche effectuée au CNRC et sur les personnes qui y ont travaillé témoignent de l'individualité, du génie, de l'inventivité et de la détermination d'un véritable joyau canadien.

Tom Jenkins

Tom Jenkins
PRÉSIDENT DU CONSEIL,
CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA

Iain Stewart

Iain Stewart
PRÉSIDENT,
CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA

Voir les récits par période